..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 14 janvier 2012

Au fil des ondes...



J'écoutais ce matin un débat intéressant sur l'urbanisme. C'était sur France Inter, radio de service comique.

Parmi les choses intéressantes qui furent dites, deux m'ont paru dignes d'être relevées.

La plus édifiante fut l'intervention d'une participante déclarant qu'ayant demandé à un maire d'une commune de gauche particulièrement défavorisée pourquoi il ne tentait pas d'y implanter une zone résidentielle, il lui fit répondu que cela amènerait une population qui ne voterait pas pour lui et risquerait de lui faire perdre les élections. Ce n'est pas un scoop, mais c'est toujours amusant d'entendre des gens qui parlent sans cesse de mixité sociale se montrer sincères. La gauche prospèrant sur le fumier de la misère, il est bien naturel qu'elle l'entretienne...

L'autre fut  la tendance à construire des résidences sécurisées et à voir de plus en plus d'urbains fuir la ville pour s'installer dans de paisibles villages. Cela fut attribué à une société de la peur. Peur de quoi ? Va savoir... Paranoïa, probablement. Vu qu'évidemment, il n'y a aucune raison de fuir, quand on le peut, nos riantes et paisibles banlieues. Il paraîtrait même que certains promoteurs sécuriseraient les résidences qu'ils construisent afin de faire des profits supplémentaires  alors que les acheteurs potentiels n'auraient aucun désir de sécurisation. On suppose que ces mêmes promoteurs, s'ils travaillaient en Afrique équatoriale, équiperaient les logements de puissants et coûteux calorifères. Les clients renâcleraient un peu sur le prix mais finiraient par se résigner...

En fait, pour redresser le pays il y a un créneau évident : exploiter les peurs irraisonnées des français. Puisqu'on est parvenu à leur faire croire que pouvait exister de l'insécurité dans les grandes métropoles, ne pourrait-on pas leur faire craindre la submersion dans les hautes montagnes, l'installation d'un climat tropical en Normandie ou la pénurie de céréales en Beauce ? Il n'y aurait plus qu'à produire les moyens permettant de lutter contre ces périls et à nous le sextuple A (celui grâce auquel c'est le prêteur qui vous verse des intérêts) !

12 commentaires:

  1. Ah, super!!!
    Je n'avais pas lu votre article du 29 décembre (pour cause d'éloignement de ma box)....

    Vous dites :" Didier Goux a ses modernœuds, moi j’écoute la différence. On s’amuse comme on peut."
    C'est exactement ça !.... je passe aussi une partie de mon temps libre à écouter cette radio (et à m'agacer).

    RépondreSupprimer
  2. Je vous trouve bien bon de nous tenir au courant de ce qui se dit sur cette radio, ne serait-ce que pour nous conforter dans l'idée qu'il est inutile de l'écouter. Donc merci !
    Je dois avouer à ma grande honte, qu'un premier adjoint au maire de droite d'une grande ville, tenait le même raisonnement quand je lui expliquais que la mairie devrait faire un effort pour soutenir les artistes.
    Réponse : Non, parce que ces gens-là ne voteront jamais pour nous.
    Résultat : Cette ville est devenue un désert artistique Et c'est un socialiste qui en est maintenant le maire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais , Mildred, la bonté me vient naturellement...
      Et depuis que cette ville est socialiste, croule-t-elle sous les artistes ?
      Il me semble qu'à peu près toutes les grandes villes sont "socialistes" maintenant tant l'équation bobos+assistés = majorité de gauche se vérifie régulièrement.

      Supprimer
  3. Les peurs sont irraisonnées tant que le danger ne s'est pas traduit dans les faits. Une résidence sécurisée sans cambriolage, c'est comme un gilet de sauvetage avant le naufrage ou comme un extincteur avant l'incendie.

    RépondreSupprimer
  4. Pour ce qui est de l'installation d'un climat tropical en Normandie il me semble que beaucoup de Français y croient déjà. Ca porte même un nom : lerechoffementclimatiqueu.
    Donc vous voyez, tous les espoirs sont permis.
    Avec un rien de réussite il est même possible que l'on parvienne à leur faire croire que l'islam c'est la RATP (religion d'amour, de tolérance et de paix).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tropical,soyons patients... Pas plus tard que ce matin il gelait. Chose que je n'ai jamais vu au coeur de l'hiver sénégalais (il arrivait qu'on descende à 18° mais c'était exceptionnel.

      Votre suggestion n'est pas sans intérêt : nombreux sont ceux qui ont des griefs contre la RATP.

      Supprimer
  5. Sur France Inter j'écoute souvent Daniel Mermet.
    Je sais !!...
    N'empêche qu'une fois sur deux je tombe sur quelque chose d'intéressant. Et puis j'enchaine sur Carrefour de Lodéon pour terminer ma sieste en beauté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mermet ? Vous aviez raison de vous déclarer infréquentable !

      Supprimer
    2. Je le suis en effet.

      Supprimer
    3. Ce n'est pas grave : j'ai passé ma vie à fréquenter des infréquentables.

      Supprimer