..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 19 août 2014

Harcèlement publicitaire



Vous recherchez un outil ou un objet quelconque sur le net. Vous aboutissez à un site de vente où on vous propose l’objet de vos désirs.  Ce faisant, que vous l’achetiez ou que vous renonciez pour X raison (s) à en faire l’emplette vous déclenchez un processus de  harcèlement. Partout où vous vous rendez sur le Net, apparaissent des pubs consacrées à l’objet que vous êtes supposé rechercher.  Et cela, même si vous en êtes déjà l’heureux  ou déçu propriétaire. Cela doit venir d’un quelconque biscuit* qui s’est subrepticement glissé dans votre ordinateur et vous transforme en maniaque du désherbeur thermique (je prends un exemple au hasard) auquel on propose sans cesse et partout des occasions d’assouvir sa passion. Et ça peut durer des mois… Imaginons que, dans la « vraie vie » vous vous soyez rendu un jour dans une charcuterie afin d’y acheter de l’andouille et qu’ensuite, partout où vous alliez, que ce soit chez des amis, de vagues relations, chez le coiffeur, à la boulangerie, on se mette à vous proposer de cette charcuterie. Ne serait-ce pas agaçant ?

Ne pourrait-on pas envisager une solution qui permette de signifier aux annonceurs que suite à l’achat ou à la perte d’intérêt pour l’objet vous ne vous y intéressez plus ? Ne pourrait-on pas vous demander de temps à autre si votre intérêt pour les désherbeurs est toujours aussi vif ? La seule manière d’échapper à cette persécution est de lancer une nouvelle recherche. Un clou vient chasser l’autre. Désormais, on ne fera plus votre siège qu’à coup de taille-herbe sans fil (pour prendre un exemple au hasard).

Et encore, je ne parle que de recherches anodines qui ne sauraient compromettre votre respectabilité. Imaginons que votre désir de connaissance et une bien compréhensible curiosité (rien de ce qui est humain ne vous étant étranger) vous ait amené à vous renseigner sur les godemichés géants à surface abrasive… L’apparition  constante d’images relatives à votre recherche ne risquerait-elle pas d’éveiller chez un conjoint puritain qui les apercevrait fortuitement des questions sur la réelle austérité de vos mœurs ? Ou bien, si ce dernier est plus ouvert, d’influencer son choix d’un cadeau pour Noël prochain ?  A moins que les honnêtes commerçants qui fournissent ce genre de jouets se montrent moins intrusifs que les marchands d’outillage de jardin ?

Quoi qu’il en soit, ces pratiques sont désagréables. Mais dans un monde de gratuité comme celui du Net, n’est-il pas normal que tout se paye ?

*Oui, je sais on dit cookie, mais ici, on parle français.

31 commentaires:

  1. Ça me rappelle l'époque où j'écrivais encore des BM, ce qui m'amenait souvent à faire des recherches de documentation à caractère assez nettement sexuel. Durant des mois et des mois, j'ai reçu sur mon ordinateur personnel des annonces hétérosexuelles, tandis que sur celui de FD affluaient les messages à connotation nettement homo…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excusez mon ignorance, que sont BM et FD ?
      Merci d'avance ...

      Supprimer
    2. BM = Brigade Mondaine
      FD = France Dimanche

      Supprimer
  2. Faut prévenir quand vous écrivez ceci: " les godemichés géants à surface abrasive"; je mettrais un parapluie pour éviter de postillonner sur mon écran d'ordinateur en éclatant de rire

    RépondreSupprimer
  3. Pour vous débarrasser des "biscuits", il suffit de les supprimer de votre historique de navigation avant d'éteindre l'ordinateur. Et vous ne verrez plus réapparaître les publicités pour désherbeur thermique (ou tout autre outillage horticole !)
    Geneviève

    RépondreSupprimer
  4. Certes, rien n'est gratuit mais faut-il payer en acceptant de se soumettre à des réclames aussi racoleuses?
    J'ai choisi l'option "supprimer l'historique en éteignant l'ordinateur". Je m'engage sur la toile sans biscuit.

    RépondreSupprimer
  5. Et encore vous l'avez échappé belle, les vrais pros du marketing vous auraient précisé andouille de Guéméné !

    C'est vrai que c'est agaçant, un peu comme www.jeuxdemotsfoireux.bf qui s'incruste partout et à toute heure ...

    RépondreSupprimer
  6. ah ça on y échappe pas ! c'est vrai que c'est vraiment casse pieds , les pubs se glissent partout et en même temps le trop plein finit par desservir la cause, je ne les regarde plus et n'y prête plus attention

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu que, comme les victimes de ces pubs vont voir ailleurs pendant ce temps, les publicitaires paient ces pubs très chères pour le peu de gens qui les regardent. Bien fait!

      Supprimer
    2. Ô désespoir !19 août 2014 à 18:12

      Peut-être est ce justement un stratagème (comme dans les mines de sel) payé par ceux qui veulent que les victimes quittent leurs autres sites pour venir chez eux ?

      Supprimer
    3. Je ne suis ni publiphobe ni publiphile. En fait, je n'en tiens aucun compte, c'est simplement ridicule.

      Supprimer
  7. J'ai moi aussi installé adblock et je viens de regarder une série (Montalbano, aussi bien que les bouquins de Camilleri) sans problème, sans pub et sans désactiver adblock. Encore un mystère du net!

    RépondreSupprimer
  8. Eh oui, il faut bien payer d'une manière ou d'une autre, j'en fais l'amère expérience.
    Cependant, j'aime beaucoup vos considérations sur le caractère plus ou moins intrusif des vendeurs
    de godemichés géants.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces considérations se voulaient amusantes. Vous semblez être le seul à en avoir relevé l'humour...

      Supprimer
  9. Certes pour "biscuit", mais "cookie" fait plus femme libérée ...

    RépondreSupprimer
  10. Robert Marchenoir19 août 2014 à 22:33

    C'est sûr que si on me proposait de l'andouille chez le coiffeur, je commencerais à m'inquiéter. En revanche, si c'est à la charcuterie, où est le mal ? En fait, mon charcutier fait exactement comme votre ordinateur : il sait d'avance ce que je veux et il me le propose.

    Bon, chez Castorama, c'est moins net.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez le coiffeur, du merlan à la raie (le must étant une raie auburn noire), il est plus souvent question d'ordre alphabétique (c'est automatique) que de charcutaille ...

      A ce sujet, comme vous me tendez la perche, peut-être même fumant une Dunhill (très en rapport avec notre hôte):
      1/ Comment s'appelle un coiffeur libéral, voir même libertaire ?
      Un merlan free
      2/ Et Jacques Dessange participant à un karaoké (t'es bath t'es in):
      Un merlan en chanteur.

      Supprimer
    2. Comme je fais mes courses chez Leclerc, on ne me propose jamais rien...

      Supprimer
  11. Au contraire chez Castorama, c'est plus net, c'est black et d'équerre, pas de black market, surtout pour les pieds-noirs même affublés d'un bob ...

    RépondreSupprimer
  12. Et eu égard à la réputation des coiffeurs, s'il était question d'andouille, eut-elle été de vire de bord ou de gay mené ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Robert Marchenoir20 août 2014 à 08:47

      Effectivement, le problème chez le coiffeur, c'est qu'on n'a souvent guère le choix qu'entre l'andouille et l'andouillette. Les moules-frites sont plus rarement au menu.

      Supprimer
    2. Je vois qu'on est en grande forme !

      Supprimer
  13. Réponse collective à Geneviève, Pangloss et Orage : parmi les "biscuits", il en est de très utiles... Comment faire le tri ?

    RépondreSupprimer
  14. Robert Marchenoir20 août 2014 à 10:15

    Installez C-Cleaner (gratuit). Programmez l'effacement automatique quotidien de vos cookies, sauf ceux que vous aurez mis à part dans votre liste blanche.

    Suivant votre navigateur, vous pouvez aussi effacer, sélectivement, tel ou tel cookie.

    Si vous faites votre navigation en mode privé, tous les cookies déposés sont automatiquement effacés lors de la fermeture du logiciel.

    Vous pouvez ajouter de nombreuses extensions anti-publicitaires, plus ou moins efficaces.

    L'extension Noscript sur Firefox est recommandée par les experts en sécurité : en plus de bloquer éventuellement certaines publicités (ce n'est pas son rôle principal), elle permet de limiter les risques d'attaque de logiciels malveillants au cours de la navigation.

    Internet, c'est comme la route : on ne sort pas la Daimler sans le gilet jaune, le triangle de sécurité, le GPS, la bombe anti-crevaison, le Glock dans la boîte à gants... (ah non, merde, ça, c'est en Amérique).

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour toutes ces précisions, cher Robert. Je vais m'en occuper.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont ouverts !