..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 15 août 2014

Frémissement, mon cul !



Peut-on dire qu’on soit étonné de ce que la fameuse reprise  dont il y a un mois et un jour M. Hollande déclarait qu’ « [elle était] là, mais [qu’] elle [était] insuffisante » s’avère en réalité nulle ?  La croissance est toujours là dans un sens si on considère qu’elle peut être plus ou moins négative, nulle ou plus ou moins positive. N’empêche que pour des esprits aussi bornés que le mien, une croissance 0 c’est pas de croissance du tout.

Hier matin, le bon M. Le Foll, ministre de l’agriculture et porte-parole du gouvernement a affirmé sur les ondes de la RSC™ que cela était prévisible et qu’il fallait prendre en compte la situation dont son gouvernement avait hérité. Il est vrai que si le gouvernement actuel avait pris le relais d’une période de forte croissance et d’excédents budgétaires, ce serait plus lamentable. Il a d’ailleurs ajouté qu’en Allemagne c’était bien pire. Curieuse déclaration, car au trimestre précédent, nul ne s’était  empressé de signaler qu’en Allemagne c’était bien mieux.

Toutefois ceux qui ne sont pas atteint d’amnésie ne peuvent oublier que M. Hollande est arrivé en disant qu’avec lui on allait voir ce qu’on allait voir, qu’il allait ramener la croissance, inverser les courbes défavorables et cela en deux coups les gros. Depuis plus de deux ans, des mesures ont été mises en place et le rouge des signaux n’a fait que s’intensifier. Une magnifique réforme du logement a eu pour effet de faire s’effondrer le nombre des mises en chantier, l’augmentation du taux des prélèvements a permis une baisse des rentrées fiscales, les emplois aidés créés à tour de bras n’ont  aucunement empêché la montée du chômage, etc.

M. Le Foll a de grandes qualités : il est bien peigné et propre sur lui. Seulement quand il affirme la prévisibilité de cette stagnation et qu’il l’explique par la difficulté à pallier une situation héritée, sans s’en rendre compte, je l’espère, il fait passer son président chéri, comme si nous avions besoin de lui pour ça,  pour un triste guignol et les déclarations moult fois réaffirmées d’icelui pour un ramassis d’âneries. Ce faisant, il risque fort de se voir attribuer les mêmes caractéristiques.

Une courte majorité a porté au pouvoir un incapable. Une immense majorité aujourd’hui le rejette, hélas pour des raisons divergentes. Il faudra nous coltiner pendant encore presque trois ans la valse hésitation de sa politique (si tant est que ses prises de position brouillonnes et contradictoires méritent ce nom). C’est désolant. La seule consolation qu’on peut en tirer est qu’avec lui on est en terrain sûr : on sait que tout ce qu’il annonce ne se produira pas.

25 commentaires:

  1. La démocratie à cette particularité que n'importe quel andouille, dotée d'un gros support publicitaire
    peut se faire élire en promettant n'importe quoi. J'en veux quand même aux électeurs qui ont donné le
    pouvoir à ces gens-là dont la nocivité est bien connue : ce qui arrive est de leur faute.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais les autres régimes empêchent-ils qu'une andouille parvienne au pouvoir ? Regardez la Corée du Nord, est-ce vraiment mieux ?

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir15 août 2014 à 19:09

      D'ailleurs, ce blog parle insuffisamment de l'andouille, je trouve. Il n'y en a que pour les fruits et légumes. Et vas-y que je te montre mes tomates, vas-y que je te fasse l'éloge des mes artichauts...

      Et la charcuterie, bordel ? La viande ? La barbaque ? Le gras et le grillé, ils sentent le gaz ? Halte à la dictature végétarienne ! Bientôt, on va bouffer des glaïeuls !

      Supprimer
    3. @ Robert : Je suis d'autant plus coupable que j'habite à 14 km de Vire. Quoi qu'il en soit, je préfère l'andouille de Guéméné à celle de mes voisins.

      Supprimer
    4. Cher Hôte !
      Bravo pour votre honnêteté gastronomique, pour ma part il en va de même pour le cidre que je m'obstine, peut être parfois à tort, à toujours préférer breton ...
      Mais c'est un peu comme pour certains personnages, quand j'ai un parti pris, le pli est bel et bien pris !

      Supprimer
    5. Et je comprends mieux que vous ne puissiez voir Guernesey de votre colline ...

      Supprimer
    6. En revanche, vu que nous sommes au point culminant de la Manche, du belvédère, il arrive qu'on aperçoive par temps clair le Mont-Saint-Michel...

      Supprimer
  2. L'important n'est il pas que nous ayons le mariage pour tous et que les prisons se vident?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans oublier les nouveaux rythmes scolaires et la pénalisation des clients des prostitués ...
      Très très important, voir même primordial et indispensable, cela mon bon monsieur pour redresser la France !

      Supprimer
    2. Que voulez-vous, les esprits négatifs, comme le mien ne veulent voir que les ratés et oublient les magnifiques résultats obtenus en d'autres (et nombreux) domaines...

      Supprimer
  3. Sur le sujet de la croissance zéro, il n'a pas fallu quinze secondes à M. Sapin pour désigner l'Allemagne qui faisait moins bien. Pas question de parler de leur commerce extérieur et du vote de leur budget à l'équilibre.
    Si tout dépend à ce point de l'Allemagne, si nous sommes gouvernés en sous-main par la chancelière de Prusse et par le président de la Bundesbank, il faut exhumer Pierre Laval et le foutre au Panthéon, débander le gouvernement français, les chambres croupions et la moitié de nos administrations pléthoriques. Et fleuriront les boulevards Pétain !!! 70 ans pour en arriver là !

    RépondreSupprimer
  4. Après deux de pouvoir, expliquer que tout ça c'est de la faute du gouvernement précédent et des allemands (probablement une conspiration nazis, ou un truc comme ça...) relève de la malhonnêteté intellectuelle.

    @Nouratin
    Tout à fait et les degôches qui soutiennent encore Hollande sont co-responsables de cette situation.

    RépondreSupprimer
  5. Mais puisqu'on se tue à vous dire que tout est de la faute à Sarko !
    Vous faites exprès de ne pas comprendre, ou bien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Force est de constater que Sarkozy n'a pas fait grand chose non plus hormis nous ridiculiser sur la scène internationale et abaisser la fonction présidentielle ...
      Heureusement en 2017 Copé arrangera tout cela !

      Supprimer
    2. @ Mildred : je fais semblant en effet...

      @ Dominique : Excusez-moi, mais il me semble quand même que M. Sarkozy avait une autre envergure. Quant à abaisser la fonction, je n'en suis pas certain. Il a fait des erreurs, certes, mais de là à le comparer à la moule actuelle...

      Supprimer
    3. Cher Hôte !
      Ce n'est pas parce que l'actuel est ce qu'il est qu'il faut être indulgent avec son prédécesseur.
      Et je peux comprendre que l'on puisse être de droite, peut-être le suis-je moi-même, mais je ne puis comprendre que l'on puisse être sarkozyste, sauf au scrabble ...

      Supprimer
  6. Au bout de 2 ans, entendre encore parler d'héritage du gouvernement précédent tombe dans le comique de répétition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils en parleront encore en 2017 du fameux héritage...

      Supprimer
    2. Et peut-être en parleront-ils même au-delà de 2017 car s'il ne sont pas réélus ce sera aussi de la faute à Sarko, bien sûr.

      Supprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.