..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 6 avril 2012

Statistiques à la con




Mon billet de lundi a fait couler beaucoup de pixels. Parmi les plus de soixante-dix commentaires qu’il provoqua  il en fut deux, émanant de Karim A. (que je soupçonne d’être une vieille connaissance) qui se lancèrent dans des statistiques pour le moins hasardeuses  dont le côté arbitraire et gratuit fut souligné par Aristide qui les traita de "lieux communs éculés".

Voici de quoi il s’agit :
« Je ne suggère nullement que le 9-3 est un petit paradis, je souligne le fait que 99,9% de la population souhaite vivre tranquillement et respecte les lois et coutumes de France, ce qui est la moindre des choses. (01.06 AM) »
Deux heures plus tard, Karim revient à la charge :
« je le redis, 99,99% de la population immigrée ne souhaite que ce que vous ou moi souhaitons, ni plus, ni moins: Vivre décemment des fruits de son travail. (03.06 AM) »

Ça n’a l’air de rien, mais en deux heures, le nombre de ceux qui ne souhaitent pas vivre tranquillement et  qui se tamponnent  des lois et coutumes de la France, qui entendent  mener une existence indécente du fruit de leurs crimes s’est trouvé divisé par dix ! C’est ce qui se produit quand on passe de 99,9 à 99.99 %, c’est brutal mais c’est comme ça. Notons que l’on passe de la population du 9-3 à la population immigrée puis à l’ensemble de la population  (je suppose que c’est ce que vous et moi représente, à moins que ça ne concerne que Karim et Passante à qui il répondait.).

Puisqu’on est dans les chiffres, restons-y. Bien que de formation littéraire je les adore. Ils sont  en l’occurrence amusants.  Dans l’hypothèse  des 99.9 %, les malhonnêtes du 9-3  qui compte 1 528 413 habitants, seraient au nombre de  1528,413 (considérons que le 0.413 est un criminel de très petite taille). C’est beaucoup, ce n’est pas trop. En passant à 99.99 %, on tombe à 152,8413, presque 153.

Si nous  extrapolons ces taux à l’ensemble de la population française il y aurait pour 65, 35 millions d’habitants (Métropole + DOM, hors Mayotte) au taux de 99.9 % 65 350 délinquants. Chiffre rassurant si l’on considère qu’en 2011 la population carcérale était de 64 711. Tous les coquins  de France, à part 639, seraient donc sous les verrous. Dormez en paix bonne gens ! Car on peut supposer que les fameux 639 restants ont été mis en liberté conditionnelle pour leur sainte conduite.

En revanche, si l’on retient l’hypothèse des 99.99 %, ça devient beaucoup plus inquiétant car il n’y aurait que 6535 personnes  irrespectueuses des lois. Ainsi donc, nos prisons retiendraient  sans raison aucune 58 176 honnêtes citoyens.  

Tout ça pour dire que ces soi-disant chiffres qu’on nous balance ces derniers temps comme des évidences ne sont que des absurdités basées sur rien. Malheureusement dans le 9-3, parmi les immigrés et dans l’ensemble de la population française le taux de criminalité est bien plus élevé.

16 commentaires:

  1. Oui, mais alors, s'il faut apprendre à compter, voire à réfléchir, avant de commenter sur les blogs, ça va être le grand désert assez rapidement !

    RépondreSupprimer
  2. S'il n'y avait que sur les blogs ! Il faut voir avec quel entrain certains journalistes confondent milliards et millions lorsqu'ils évoquent les problèmes économiques. J'en ai même un jour entendu un annoncer sans sourcilier qu'un raz de marée avait fait 50 millions de victimes en Chine. Ils ont beau être nombreux, ça fait quand même du monde !

    RépondreSupprimer
  3. Euh !
    Vaut mieux que je dise rien.

    RépondreSupprimer
  4. Votre sagesse vous honore, Mildred. Ça vous évitera d'être privée de désert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup vous ne nous avez pas beaucoup éclairés non plus.
      Mais peut-être que confondre le dessert avec le désert a-t-il un sens caché ?

      Supprimer
    2. Ben oui, je faisais allusion au désert que nous promettait Goux dans le premier commentaire.

      Supprimer
    3. Nous sommes d'accord !
      Dès que Goux l'ouvre, il faut la fermer !

      Supprimer
    4. Goux est un personnage difficile à cerner, sauf quand il a mal dormi.

      Supprimer
    5. Personnellement, j'apprécie beaucoup Didier Goux. N'étant pas au courant de ce qui a pu vous opposer, j'avoue que j'ai du mal à suivre...

      Supprimer
    6. Il n'y a pas de contentieux, c'était pour faire un jeu de mots avec "cerner", mais je vois que c'est semble-t-il tombé à plat...

      Supprimer
    7. Non, non, il est excellent! Je l'avais subodormé.
      Jard.

      Supprimer
    8. Voilà qui relève d'une logique rigoureuse.
      Evidemment, même 99,9 paraissent un peu sous-estimés, n'en déplaise au sieur Karim.
      Il faudra sans doute revoir un peu les chiffres!
      Amitiés.

      Supprimer
    9. Ben oui, Nouratin, on avance des pourcentages sans savoir à quoi ils mènent. C'est d'un ridicule achevé. Mais tant que les gens ne sauront pas compter on pourra leur dire n'importe quoi. D'où l'intérêt de l'apprentissage de l’arithmétique de base que l'on néglige trop couramment au profit de calculatrices qui, sans un sens du chiffre, peuvent fournir des résultats aberrants dont personne ne s'étonne.

      Supprimer
  5. Bon, mais je ne vois pas tout à fait où ces réflexions nous mènent. On peut faire dire toute sorte de choses aux chiffres, aux statistiques.
    Les chiffres ne servent le plus souvent qu'à déclencher une émotion qui emporte la conviction et neutralise la réflexion.
    Il faut surtout apprendre à penser librement.
    C'est un travail à plein temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, mais quand on avance gratuitement des chiffres, il est toujours intéressant de voir à quoi ils correspondent.

      Quant à penser librement, j'aimerais que vous m'expliquiez comment on s'y prend, en faisant abstraction de sa culture, de son milieu et des circonstances.

      Supprimer
    2. Vous avez raison, et l'exercice est fort utile.
      L'esprit est libre par nature, il n'y a rien à faire pour penser librement.
      Cette culture n'est pas la votre, car c'est vous qui lui appartenait, en voulant la défendre vous la réduisez, en voulant l'assimiler à votre personne, vous l'anéantissez.
      Ce qui est vivant doit mourir, et seul ce qui est mort ne change plus.
      L'esprit souffle où il veut.

      Supprimer

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ;