..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mercredi 25 avril 2012

Lettre à ceux qui veulent ressusciter Jacques Duclos





Les plus jeunes de mes lecteurs ne verront peut-être pas de qui je veux parler. Qui était Jacques Duclos ? Un brave, un très brave homme. Stalinien jusqu’au trognon. Avec cela sympathique comme tout, gardant de sa jeunesse un de ces accents haut-pyrénéen qui font qu’on ne peut être que bon.  Rondouillard, doté d’une faconde un rien rocailleuse, ce personnage influent du Komintern était du genre à qui on ne saurait en vouloir de vous envoyer au goulag tant il le fait avec  grâce. Une sorte de Poutou, en nettement moins con et autrement plus dangereux.

Ce personnage typique de la gauche qui tint au sein du PCF des responsabilités éminentes pendant près de cinquante ans, eut l’honneur de représenter son parti à la présidentielle de 1969. Il s’en tira avec  brio vu qu’il récolta un score à faire baver d’envie le plus Jean-Luc des Mélenchon : 21,27% des suffrages se portèrent sur sa personne. C’était bien mais insuffisant car MM Pompidou et Poher avaient fait bien mieux que lui. Il se trouva donc éliminé.

Entre les deux tours il connut une nouvelle heure de gloire lorsqu’il justifia son refus de donner à ses électeurs des consignes de vote sur la base qu’à ses yeux, les deux candidats en lice c’était « Bonnet blanc et blanc bonnet ». Ce qui se conçoit de la part de quelqu’un qui eût aimé que l’on n’ait le choix qu’entre « Goulag blanc et blanc goulag ».

Et c’est là que je voulais en venir. Il est fort probable que, sans forcément reprendre l’expression du vieux Jacques que son père n’aimait pas tant que ça, Marine Le Pen envoie à ses électeurs un message semblable. Et je la comprends : pour elle et son parti, une victoire de Hollande pourrait mener à une implosion de l’UMP et à une recomposition de la droite susceptible de créer des conditions qui leur seraient plus favorables. C’est de bonne guerre, c’est bel et bon, ça ne marchera pas nécessairement.

Maintenant, malgré tout le respect qu’elle mérite, cette tambouille électorale est peut-être acceptable pour un parti mais est-elle bonne pour la France ? Peut-on hypothéquer l’avenir proche au profit d’un futur plus lointain autant qu’hypothétique ?

La question, quoi qu’on dise, se pose en ces termes : Flamby président ou pas ?

Il est évident que si  l’on est  pour qu’on ajoute 60 000 bras cassés à l’armée des laxistes inefficients, que si l’on compte épouser le fils de la crémière en justes noces après avoir divorcé de sa légitime épouse, que si on voudrait que son voisin tunisien puisse élire des conseiller salafistes à la mairie,  que l’on souhaite payer davantage d’impôts, que si l’on est  pas choqué de permettre l’élection de ceux qui ne craignent pas de s’allier à des communistes héritiers directs des assassins de dizaines de millions d’humains, on peut répondre  oui.

Il est évident que  si l’on souhaite avoir pour président un personnage falot, professionnel de deuxième division de la politique, un tergiversateur, un remplaçant au pied levé, on sera servi.

Mais autrement ?

Sarkozy et Hollande, ce n’est pas la même chose ! S’abstenir, voter blanc, pour quelqu’un de droite, c’est voter Flamby.

30 commentaires:

  1. Je suis à cent pour cent d'accord avec vous, sauf que personnellement, j'aurais écrit "haut-pyrénéen" au lieu de "Hauts-Pyrénéens".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous auriez bien fait, Mildred ! Je vais corriger de ce pas !

      Supprimer
  2. Je me souviens, en effet, dans ma lointaine enfance, avoir vu écrit sur les murs "Libérez Jacques Duclos".

    Il était en prison? Pourquoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout dépend, cher cultive d'à quand remonte votre lointaine enfance car en 1928 M. Duclos toalisait 47 ans de condamnations. La dernière fois qu'il fut emprisonné (pour quelques jours) à la Santé était au début des années 50 suite à l'organisation d'une manifestation contre un général américain. Wikipédia vous expliquera tout ça en détail.

      Supprimer
  3. Tout sauf Flamby, car voir ce Jean-foutre comme Chef d' état, on croit rêver mais il s' agirait plutôt d'un cauchemar dans le cas de son élection.

    Duclos, je ne m'en souvenais de ce petit gros pourtant un parc porte son nom dans ma ville de naissance.

    Je vais de ce pas regarder un peu de snooker, championnat du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Championnat du monde, à part quelque chinois et un belge, les autres sont citoyens britanniques.

      http://www.eurobillards.fr/univers-billard/championnat-du-monde-de-snooker-2012-tableau-des-matchs/

      Je suis devenu amateur de ce billard très spectaculaire.

      Supprimer
  4. Puisque vous ressortez les vieux dinosaures du placard, François Hollande me fait penser à Albert Lebrun, le président de la république au moment de la grande pâtée de 1940. Voici ce que De Gaulle écrit à son sujet dans ses Mémoires : "Au fond, comme chef de l'Etat, deux choses lui avaient manqué : qu'il fût un chef ; qu'il y eût un Etat."

    Par conséquent, il faut voter Sarkozy pour faire barrage à l'insignifiant Corrézien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous rejoignez un peu ce qu'en disait M. D'Ormesson.

      TSF !

      Supprimer
  5. C'était une époque bénie où les hommes politiques n'avaient pas encore besoin de coucher avec des journalistes !
    J'ai dérapé là, ou bien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas si vous avez dérapé, en tout cas, vous m'avez bien fait rire ! Il est vrai que ça ne doit pas être facile tous les jours. D'un autre côté, avec qui Duclos aurait-il dû coucher ? Geneviève Tabouis ?

      Supprimer
  6. A mon avis, le choix du Président ne fera de différence notable dans les actes qu'en matière de politique extérieure (que ce soit bon ou mauvais). D'où mon commentaire d'hier.

    Par contre, voter UMP aux législatives reviendrait à valider la politique de Sarkozy des 5 dernières années.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'abstenir ou voter blanc serait accorder un blanc-seing à Flamby. Si ça vous plaît davantage, qu'y puis-je ?

      De plus, rien ne vous empêchera, AU MOINS AU PREMIER TOUR des législatives de voter FN ce qui, si ces suffrages sont nombreux, pèsera forcément sur la politique à venir.

      Supprimer
    2. Ah sur un point je n'ai pas été clair : je ne compte pas m'abstenir !!! Et concernant le 1er tour des législatives, nous sommes d'accord.

      Simplement, le temps presse !! Je doute qu'une large coalition modem + UMP + morceaux de FN ne fasse autre chose que d'essayer de garantir un déclin relativement stable sur 5 ans, et ceci en vain vu l'état de la chose économique.

      5 ans à ce régime me paraissent donc beaucoup trop longs, d'où ma suggestion précédente: Flamby + Assemblée totalement ingouvernable.

      Un pari idiot ? Sans aucun doute ! Mais si c'est pour se retrouver dans 5 ans avec, dans le meilleur des cas au minimum 50% de dette nationale de plus, Schengen toujours en place, et un FN affaibli par l'exercice du pouvoir coinjoint avec l'UMP... Non merci ! Je préfère tenter ce risque.

      Dans tous les cas merci pour vos réflexions. Je ne cherche pas tant à convaincre d'autres de faire ce pari, qu'à envoyer ce message:

      LE TEMPS PRESSE BIEN PLUS QUE L'ON NE LE CROIT!

      Advienne que pourra.

      Supprimer
    3. Je ne suis pas certain que votre stratégie mène réellement à grand chose. Et même si elle permettait d'installer une certaine instabilité, celle-ci ne serait pas nécessairement profitable à la France...

      Supprimer
  7. Je contresigne itou avec toute la sérénité du mec qui signe les décharges de responsabilité à l'hosto afin de bénéficier (sic) de la chimio palliative de la dernière chance avec l'espérance que ça laissera "du temps au temps" pour que sorte du chapeau le traitement curatif miracle (et qu'il soit autorisé par l'agence de "sécurité sanitaire"^^...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez complètement raison de signer pour Sarko parce qu'avec Fraise-des-Bois, étant donné l'état que vous décrivez, vous seriez euthanasié avant d'avoir pu dire ouf.

      Supprimer
    2. Merci de ce soutien. Puissions-nous entraîner quelques hésitants !

      Supprimer
  8. Mon récent statut d'inculte en souffrance m'oblige à vous laisser un lien.
    http://www.fdesouche.com/296471-sarkozy-et-le-droit-de-vote-des-etrangers-video#comments
    Pardonnez-moi de ne m'intéresser qu'a des détails.
    Je laisse sciemment de côté l'ouverture à gauche du prochain gouvernement Sarkozy.

    Coach Berny

    RépondreSupprimer
  9. "Personnellement, j'y suis favorable" ne constitue aucunement un engagement. Contrairement à M. Flamby qui nous le promet (et le tiendra) pour 2013.

    Je ne pense pas qu'il risque d'y avoir ouverure à gauche, en admettant qu'il soit élu.

    A part ça, en tant que coléreux désespéré, je partage votre inculture et votre souffrance.

    RépondreSupprimer
  10. Sans surprise, après s'être pris les pieds dans le tapis (manoeuvre baptisée "démarche") on se retrouve à plat-ventre sur la moquette et on entame une discussion pertinente sur les mérites comparés de la vaseline et du beurre.
    La vaseline, dérivé du pétrole, est de droite.
    Le beurre (des Charentes, merci Ségolène) est de gauche.
    Le centre préfère l'huile de colza qui peut servir de carburant alternatif.
    Les écolos ont des idées originales comme l'huile de chardon, seul végétal riche en insuline et qui pique symboliquement pour rappeler que Gaïa a l'oeil sur nous.
    Pour finir, Mélenchon Jean-Luc à sec, bien sûr.

    Pauvre France, mais riche en matières grasses, heureusement.
    Mon taux de cholestérol m'interdit de participer à la fête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous trouve bien agressif, jazzman !

      Supprimer
    2. Quand vous carburez ainsi, jazzman, j'adore !
      C'est quoi votre carburant aujourd'hui ?

      Supprimer
  11. Personnellement je suivrai à la lettre les consignes de vote de Georges

    RépondreSupprimer
  12. Robert Marchenoir25 avril 2012 à 23:19

    Au moins, s'il s'agissait de voter pour une andouille... mais pour un Flamby, non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jacques, c'est exactement comme cela qu'il faut expliquer les choses. Serons nous entendus,
      c'est une autre affaire mais nous aurons fait notre possible, ce n'est déja pas si mal.
      Amitiés.

      Supprimer
    2. Malheureusement, Nouratin, ça ne semble pas gagné. Certains de nos amis me paraissent adeptes de la roulette belge (celle avec 6 balles dans le barillet)!

      Supprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.