..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 29 avril 2012

L’Arabe facile !





Toujours assoiffé de nouvelles connaissances, j’ai profité du « Printemps Arabe » et des magnifiques avancées démocratiques  qui l’ont suivi pour apprendre les rudiments de la langue arabe. Je retire de cette expérience une double conclusion : l’Arabe est une langue très simple et de cette simplicité découle une certaine ambiguïté.

Prenons quelques exemples.

Lors des premières manifestations, les insurgés défilaient au cri d’ « Allahou akbar », expression que l’on pourrait traduire par « A bas le tyran ! Vive la démocratie ! »

Lors de l’enterrement des premières victimes de la répression , on put entendre « Allahou akbar » c'est-à-dire « Nous vengerons le sang de nos martyrs ! Leur sacrifice n’aura pas été vain ! Nous placerons nos pas dans leurs pas jusqu’à la victoire de la démocratie ! » (Notons au passage combien cette langue est concise !)

Des « Allahou akbar »(On a gagné ! On a gagné ! ) frénétiques saluèrent la fuite ou la chute des dictateurs .

En Libye, on entendit les habitants de Bengazi s’exclamer, ivres de joie, « Allahou akbar » (Vive la France ! Vive le pays des droits de l’homme auxquels nous sommes si attachés !)

Un peu plus tard, des heurts opposèrent les tenants de « Allahou akbar » (La charia, c'est maintenant !) aux partisans du « Allahou akbar » (Nous ne nous laisserons pas confisquer nos conquêtes démocratiques !).

Ces quelques citations  vous auront permis, je l’espère, de comprendre à quel point cette langue est, comme je l’expliquais plus haut, parfois difficile à interpréter.

Comment savoir, quand,  grâce à une politique communautariste salutaire, dans quelques années,  des cortèges vociférant parcourront les rues de nos villes au cri d’« Allahou akbar » si ces braves gens réclament l’établissement de la charia ou la baisse du prix des nouilles ?

Ne vous inquiétez pas  : comme ils l’ont fait lors des événements que j’évoquais, les journalistes nous renseigneront.

23 commentaires:

  1. Découvrir en même temps les complexités d'une langue, les aspirations des peuples à la démocratie, les errements inévitables de toute révolution, vous faites un pas en avant.
    Il vous reste à accepter l'idée et à la distribuer auprès de vos matamores affidés, que les Arabes ne vous sont pas inférieurs, mais ce sera sans doute plus long.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On commence par aspirer à la démocratie, puis, logiquement, on expire !

      Supprimer
  2. Il y a aussi :« Allahou akbar » (Léon est un idiot)ou « Allahou akbar » (votons François Hollande.

    C'est fou avec la méthode " Hollandissymil", j' apprends l'arabe facilement.

    « Allahou akbar »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne faites pas de mal à Léon ! C'est mon troll, j'y tiens. Un blog sans troll c'est comme une belle à qui il manquerait une moustache.

      Supprimer
    2. « Allahou akbar »(Vous avez raison gardons notre Léon bien au chaud)

      « Allahou akbar » (Jacques-Etienne vous êtes grand)

      « Allahou akbar » (Vive nous)

      Supprimer
    3. Je vois avec plaisir, Grandpas, que vous maîtrisez de mieux en mieux cette langue. Toutefois, vous me surestimez : je suis de taille moyenne (1.74 m).

      Supprimer
  3. J'avais déjà compris que cette langue était "ambiguë" quand ma fille de six ans, qui apprenait à lire l'arabe en même temps que le français, avait déchiffré sur un parasol publicitaire : "cou-ca cou-la".
    Je vois que les choses n'ont fait que s'aggraver.

    RépondreSupprimer
  4. Vous avez raison sur ce point : Allahou akbar est l’expression la plus complète, la plus achevée, la plus définitive, la plus incontestable surtout, car elle contient la totalité du "Verbe" en référence au Saint Prophète (ṣalloullāhou `alayhi wa sallam)
    Mais l’arabe n’est pas aussi concis que ça ! En effet, pour dire simplement le patronyme "Averroès", il faut éructer ceci : "Abū l-Walīd Muhammad ibn Ahmad ibn Muhammad ibn Ahmad ibn Ahmad ibn Rušd (أبو الوليد محمد بن احمد بن محمد بن احمد بن احمد بن رش)" ce qui donne une idée de la richesse du nuancier verbal nécessaire pour exprimer, le cas échéant, les plus hautes inspirations spirituelles.
    Vous noterez que la traduction française contemporaine donne ceci : "Je vous prouve par cet exemple que la civilisation arabo-musulmane est la source absolue de toutes vos connaissances scientifiques ; point barre, n’y revenez pas."
    La traduction en ploukien vernaculaire est un peu différente : "Je ne trouve à vous citer comme référence de notre supériorité qu’un mec que nous, arabo-musulmans, avons excommunié et exilé après avoir brûlé ses bouquins dans un genre de ghetto de Varsovie (à part ça, on n’a que des coupeurs de couilles à vous proposer sur 14 siècles…)"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne partage pas votre conclusion. Même si elle a beaucoup hérité, la culture arabe a tout de même produit de belles choses. Ce qui ne saurait en aucun cas faire oublier que depuis quelques siècles elle a été dépassée et a régressé.

      Supprimer
  5. Faudra juste inventer le logiciel de traduction qui saura trier dans tout ça.
    Microsoft y réfléchit.
    J'ai bien ri pour commencer mon Dimanche ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Carine !

      Nos journalistes l'ont déjà ce fameux logiciel !

      Supprimer
  6. Vous avez remarqué comme ça pique et ça tranche de partout, ce truc en arabe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. N'empêche leur calligraphie est belle. Il faut dire que leur iconoclastie leur a laissé tout loisir de s'entraîner.

      Supprimer
  7. Il est drôlatique à souhait ce billet !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  8. Excellent billet! Et en plus agrémenté d'une intervention de Léon de la plus haute volée, vraiment c'est trop, vous nous gâtez.
    Mais au fait j'y pense, l'arabe c'est un peu comme le schtroumpf, non? Les petits hommes verts qui parlent une drôle de langue avec des "Allahou akbar" partout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aristide ! Je m’enorgueillis d'avoir un troll de la qualité de Léon.

      Supprimer
  9. Robert Marchenoir29 avril 2012 à 15:06

    "Il vous reste à accepter l'idée que les Arabes ne vous sont pas inférieurs."

    Ce qui est sûr, c'est que Léon appartient à une race inférieure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tant que troll résident, je trouve que Léon est de qualité.

      Supprimer
  10. C'est vrai que le xénophobe, raciste et ségrégationniste que vous êtes, Marchenoir, en connait un rayon sur le plan de la discrimination.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que voulez vous, ce sont les mystères de l'orient.
      Allez, bonjour chez vous et allahou akbar.

      Supprimer
  11. Cet article est un régal que je me suis empressée de (re)lire à voix haute pour en faire profiter mon entourage. Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous faites enfler mes chevilles, Dixie ! Est-ce bien souhaitable à mon grand âge ?

      Supprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.