..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 10 avril 2012

Le sourire de Clotilde




Hier soir, regardant « la Chambre 11 », j’ai une fois de plus été frappé par le sourire envoutant de Clotilde Courau. Voici ce que ça m’a inspiré. Ça change de Mélenchon et Hollande...

Ce n’est pas sa plastique qui nous fera oublier Marylin ou Brigitte. Respectivement Monroe et Bardot. La belle est un rien plate. On a beau dire qu’il y en a toujours assez pour la main d’un honnête homme, si elle n’avait que ça comme argument, le plus honnête des hommes resterait sur sa faim. Non, il y a autre chose chez cette princesse de Savoie, épouse de l’héritier du trône d’Italie. Il y a des yeux, et dans ces yeux une lueur à vous damner le plus saint des ermites. Un sourire si doux, si  enchanteur ! Un sourire qui invite, semble promettre…

Promettre quoi au juste ? Faudrait demander à S.A.R. Emanuele Filiberto di Savoia. Peut-être qu’il sait, lui. Peut-être qu’il pourrait nous dire si cette lumineuse promesse est ou non tenue.

Cette requête serait déplacée. Ça ne nous regarde pas. Elle nous offre son sourire pour rêver avec, c'est déjà ça.Et puis le prince, on ne le croise pas tous les jours…

Il arrive que ces mêmes yeux puissent quitter le mystère de l’invitation  voluptueuse pour se faire plus banals, reléguant  l’enchanteresse au rôle de simple femme. Jolie, sans plus. C'est le retour sur terre...

17 commentaires:

  1. Je vais en parler à mon dentiste car il m'a déjà dit que..., non je ne peux pas vous dire qui, avait le sourire entièrement refait.
    Cela dit, c'est vrai qu'elle a des yeux très malicieux et ça, ce n'est pas rien.
    C'est quoi cette "Chambre 11" ?
    Moi j'ai regardé Faye Dunaway sur Arte, qui m'a beaucoup dérangée avec ses ongles de cinq centimètres de long.
    Ils sont comment les ongles de Clotilde ?

    RépondreSupprimer
  2. Clotilde Courau ? Moui, sans plus.
    Personnellement je préfère Nadine Morano.

    Je plaisante, rassurez-vous.

    RépondreSupprimer
  3. Clotilde Courau...arrgh.
    Dans "Embrassez qui vous voudrez" par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre "arrgh" est-il un râle d'extase ou d'agonie ?

      Supprimer
    2. Il me semblait que citer un film était suffisant pour lever l'ambiguïté, et qu'en plus extase et agonie, ce n'est pas très différent.
      Mais puisqu'il faut aller au fond des choses (comme disait DSK) c'est l'extase.
      Je comprends ci-dessous pourquoi Goux est souvent grognon. Je n'aurai pas perdu mon temps.

      Supprimer
    3. C'était d'autant moins évident que je n'ai jamais vu ce film...

      Supprimer
  4. Comme quoi, les goux et les couleurs…

    Pour moi, la Courau, c'est quasiment Sa Majesté Tartignole 1ère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, Didier... Son sourire me fascine au point que je ne saurais dire si elle joue bien, mal ou pas du tout...

      Supprimer
    2. Oh, je comprends ça ! J'en ai trois ou quatre dans ma manche (pour rester correct…), des comme ça : elles peuvent se balader dans la pire daube, j'ai toujours l'impression, à la fin, d'avoir vu un film merveilleux.

      Supprimer
  5. Hier, j'ai regardé les prévisions d'apocalypse. Pour me faire peur ^^
    Si l'on en croit les signes d'ici et là (je n'ose plus dire divers), la Bible, la Tora et tous les autres, la fin serait pour l'automne 2012.
    Mais bon, on peut surtout vérifier que le passé s'est bien produit à la bonne date (assassinat de Kennedy, 11 septembre etc…) mais on a plus de mal à prédire l'avenir d'après les signes, puisqu'on ne sait pas quels signes on cherche.
    La vie est dure quand même.

    Alors pourquoi l'automne 2012 ?
    Bin je sais pas. Parce que.
    En tout cas, si la terre était heurtée prochainement par un corps céleste plus ou moins identifié, c'est pas moi qui pleurerait sur elle.
    Ca donnerait même de l'espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La seule apocalypse en laquelle je crois est ma petite apocalypse personnelle que je sais inéluctable et plus ou moins prochaine... Mais elle n'aura rien de catastrophique.

      Si elle était provoquée par une plus générale, ça n'y changerait pas grand chose.

      Supprimer
    2. Cela explique que vous ne fassiez pas le moindre effort pour sauver la France aux élections qui s'approchent...

      Supprimer
    3. Voilà un billet bien torché en exemple.

      Supprimer
    4. Certes, Jazzman, certes. Mais voyez-vous l'anticapitalisme n'est pas mon fort. Je le laisse à Mélenchon.

      Supprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.