..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 5 mai 2012

Ne parlons pas d’élections




Si j’en crois M. Jégou  (et pourquoi ne le croirais-je pas ?),  il serait interdit aujourd’hui  et demain de faire des billets politiques. Pour cause de fin de campagne électorale.

Je me plierai donc au règlement. Stulta lex sed lex.  J’avoue ne pas voir l’intérêt d’une telle mesure. Car elle est incomplète. Pour que les gens ne soient pas influencés durant les deux derniers jours, il faudrait que soient détruits ou neutralisés tout  document ou personne  susceptibles d’influencer l’élection : on efface tout ce qui en a été dit sur le net et tout ce qu’on en aurait téléchargé, on arrache toutes les affiches, on brûle en  présence d’un huissier tout imprimé ayant trait au sujet, on incarcère en l’isolant toute personne susceptible de parler politique ne serait-ce qu'avec ses amis ou sa famille.

Faute de ces quelques mesures (et je suis certain que la liste en est incomplète), le soi-disant  silence radio est totalement inefficace.

Ainsi, j’ai reçu hier mes magazines du week-end. Comme j’avais des courses à faire et une salle d’eau à commencer de peindre, je n’en ai même pas ouvert le blister.  Qu’est-ce qui m’empêche de le faire aujourd’hui ?  Je ne serais qu’à moitié étonné que le Figaro Magazine soutienne davantage un candidat plutôt que l’autre. La factrice avait ce même jour déposé dans ma boîte  les professions de foi des deux candidats. Je n’ai même pas pris le temps d’ouvrir l’enveloppe. Je l’ai fait ce matin et j’ai alors découvert que s’y trouvaient DEUX proclamations pour le même candidat !  Quel scandale ! Ça ne m’a pas trop perturbé, vu que j’ai mis les trois dans la poubelle de tri sélectif sans les lire, mais ça aurait pu.

Admettons que d’ici demain, je me découvre homo. Et que, me rendant à la mairie pour y voter, passant devant un panneau d’affichage, je sois frappé par la beauté magnétique d’un des deux candidats.  Je risquerais alors de me dire : « C’est lui que je veux ! Élu, je le verrai souvent à la télé ».

Si , voulant rechercher des photos de chaussures à semelle de bois, ma hâte (ou quelque lapsus clavieri révélateur) fait qu’un « n » remplace le « s » souhaité,  je risque de me retrouver face à des images susceptibles de miner ce que je croyais des convictions.

De même, l’innocent gourmet , l’amateur de belles choses qui pianotent  « Andouille de Vire », ou «à poil tout le monde à poil » sur leur clavier (comme ça arrive assez souvent) risque de tomber sur un de mes billets, et de fil en aiguille, passant d’un texte à l’autre, il finisse logiquement par se dire :  « Ce Jacques Étienne, quel génie, tout de même ! Je vais voter comme il le conseille ! ».

Le fameux silence radio ne marche pas. Ne peut pas marcher.

En Angleterre, la campagne se poursuit  jusqu’à la fin du scrutin. Est-ce que ça change grand-chose ? Sommes-nous plus influençables que nos voisins d’Outre-Manche ?  Est-ce que la crainte de la violence des passions politiques nous fait craindre que l’imminence du résultat mène à des affrontements ?

Croyons-nous si peu en la démocratie ?

107 commentaires:

  1. Nous sommes simplement plus hypocrites voit moins pragmatiques.

    Dès aujourd’hui, il sera interdit de parler des Pays-Bas sans tomber sous le couperet de Maître Jegou.

    Je vais donc de ce pas demander à mon épicier préféré de retirer tous les fromages de ce pays de ces rayons car on pourrait croire à son soutien politique envers le candidat normal.

    Désolé mais on ne trouve le Tokay que chez Nicolas mais comme il se doit les gérants de ces magasins ont du retiré de leurs rayons ce vin pourtant si gouleyant.

    Bon, je vais me gaver de cochonnaille tant que celle ci est encore en vente libre, qu' elle soit encore licite et non Haram

    RépondreSupprimer
  2. Tiens ! Grandpas est toujours aussi con. Quel couperet ? Ai-je interdit quelque chose ?

    Jacques,

    La loi est ainsi faite : on a encore reçu des consignes de l'équipe de campagne de Hollande, hier. Je trouve ça crétin mais c'est ainsi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serait-ce possible que quelque chose issu de près ou de loin de Hollande, puisse être crétin ?

      Supprimer
  3. Tiens Jegou, vous n' êtes pas encore au bistrot à essayer de convaincre quelques alcooliques de votre entourage de voter Hollande.

    L' humour et vous, cela fait deux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas le vôtre, vous êtes trop prétentieux et imbu de vous même.

      Supprimer
    2. Prétentieux ? Je te rappelle que c'est toi qui me tombe dessus comme un gros con qui se croit tout permis.

      Bon, je vais arrêter de gonfler Jacques... Bon dimanche mon canard.

      Supprimer
    3. Quand je suis venu vous voir entre six yeux, vous étiez moins dressé sur vos ergots.

      Quant au terme gros, c'est l' hôpital qui se fout de la charité.

      Pour le con, vous savez de quoi vous parler mais ne voulant pas indisposé non plus ce cher Jacques, je débarquerais un soir histoire de vous voir.

      Supprimer
    4. Hé ho Ducon, quand tu étais en face de moi tu ne m'en balançais pas plein la gueule ! Là, avec ton clavier, c'est assez facile, mon chapon.

      Supprimer
  4. Des consignes de l'équipe de hollande ^^
    Où ça va se nicher…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Revoila mémère ! Toute la crème a rendez vous ici ?

      Supprimer
    2. Mais, cher pépère, mémère n'a pas cessé d'être ici !
      C'est vous qui vous faites rare.

      Supprimer
  5. Sans m'vanter, j'ai rien compris à l'histoire des chaussures à semelles de bois…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chaussure à semelle de bois = sabot. N au lieu de S = nabot... Les images que l'on trouve par ce biais sont souvent partisanes.

      Supprimer
    2. Ah oui, merde ! Je ne devais pas être tout à fait réveillé…

      Supprimer
  6. Je ne crois pas que cette supposée interdiction concerne les blogueurs qui comme chacun le sait n ont aucune influence n'est-ce pas ?

    Cette interdiction s'adresse aux médias et aux equipes officielles des candidats, pas que je sache au lambda moyen.

    RépondreSupprimer
  7. N'ayant pas de statut, nous sommes considérés comme des médias.

    Plus exactement : des services de communication au public en ligne édité à titre non professionnel au sens de l'article 6, III, 2° de la loi 2004-575 du 21 juin 2004.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des blogs qui sont plus "services de communication au public " que d'autres.
      Des blogs quasi officiels, onvadire.

      J'espère que leur taulier sera bien récompensé. Sinon, que d'énergie perdue.

      On le savait que la politique de la frônce se faisait au Kremlin, il fut un temps…
      L'histoire se répète.

      Supprimer
    2. Le gros Jegou, un média! Vous avez vraiment la tête qui enfle si Hollande est élu, vous allez exploser.

      Supprimer
    3. Je ne suis pas gros. Et pas législateur. Tu peux faire le con si tu veux, il n'empêche que les propos que tu tiens ici sont également considérés comme ceux d'un média et Jacques a juridiquement le statut d'un directeur de la publication.

      J'adore les médiocres qui s'imaginent connaître mieux la loi que les autres.

      Supprimer
    4. Vous n' êtes pas gros, exact! Vous êtes ÉNORME et PANSU d' ailleurs le jour où nous sommes rencontrés, je n' ai pu vous faire la bise mais comme j' ai un peu maigri, la prochaine fois ce sera possible.

      Supprimer
    5. Ah ! Le niveau de l'argumentation remonte. Tu pourrais presque aller commenter chez Gauche de Combat.

      Supprimer
    6. Quand je vous disais qu'il était facile d' être plus à gauche que vous, un jeu d'enfants.

      Je maintiens quand même, vous êtes énorme et pansu!

      Jacques, je suis désolé de squatter votre blog mais j' ai l'excuse de ne pas en avoir comme monsieur "Number One"; je pense avoir quand même compris pour éviter les foudres du PS, il vient ici s’épancher voir se vautrer, grand bien lui fasse.

      Supprimer
    7. Heu... C'est celui qui dit qui est.

      Hop.

      Et ton commentaire est d'autant plus con que c'est moi qui ai incité le taulier à ouvrir son blog car il me cassait les burnes chez moi.

      Supprimer
    8. Mais je n' ai jamais écrit ou dit que j'étais mince mais chez moi il y l' âge car au vôtre la mienne voyait encore le soleil.

      Pour une fois que vous avez fait quelque chose de positif en tant que socialiste, soyez en remercier.

      Mais vous n' avez pas autant de force de persuasion car je n' ai pas ouvert le mien de toute j' aurais plus évoqué l' automobile et certain sport comme le sumo que de politique.

      Peut être, un jour qui sait?

      Supprimer
    9. Tiens ! Je vais être sympathique ! Ouvre le immédiatement. Clique en haut à droite sur "créer un blog". Et lâche toi.

      Supprimer
    10. Manque de temps que voulez vous, je ne suis pas fonctionnaire, moi Monsieur!

      Supprimer
    11. Moi non plus mais l'attaque est tellement facile qu'elle en est idiote.

      Supprimer
    12. Décidément cher Monsieur Jegou, votre mémoire vous fait défaut car quand nous nous somme vus, je vous ai dit que j'étais un fonctionnaire et nous travaillions pour le même groupe que vos amis socialistes ont privatisé (Quiles, Rocard).

      Il est vrai que depuis ce soir , des lites d' alcool ont embrumé votre cerveau de socialiste.

      Supprimer
    13. C'est vrai. Je défends l'elite. Mes lites d'alcool sont désolés.

      Ce soir ?

      Supprimer
  8. La loi est la même pour tout le monde. J'adore les abrutis qui racontent n'importe quoi pour le plaisir de me contredire. Vraiment nulle, la Carine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne connaissez pas l'histoire de votre parti.

      Dîtes moi vous qui savez tout, où sont passés les 12 ou 10 % d' Europe Ecologie les Verts des élections européennes.

      Les français seraient ils devenus moins écolos ou alors l'accord électoral avant les présidentielles entre le PS et EELV aurait pu faire basculer certains militants écolos vers un vote utile car si l' équipe d' EELVE voulait flinguer la croquemitaine norvégienne, ils n' auraient pas fait mieux.

      Alors monsieur le gros frisé,su' en pensez vous ?

      Supprimer
    2. Vous n'avez, comme d'habitude, rien compris de ce que j'ai dit.
      En tout cas, vous répondez à côté.
      Mais c'est pas grave.

      Supprimer
    3. "J'adore les abrutis qui racontent n'importe quoi pour le plaisir de me contredire. Vraiment nulle, la Carine."
      J'espère que Julien Dray a pensé à vous inviter à son anniversaire.
      Non ? Quels ingrats…

      Supprimer
    4. Le rapport, très vous ôtez 10 ou 12 % du score de votre idole et le second tout n' aurait pas été assuré mais cela vous doit vous échapper en bon idolâtre de Hollande que vous êtes!

      Je ne vais quand même pas vous faire le décompte, les bureau du PS a retenu la leçon d' un certain mois d'Avril mais demain nous verrons et si jamais votre champion est élu, nous aurons 5 ans au pire pour venir vous chier dans vos bottines.

      Ce qui est triste c'est que la France ne peut se permettre un tel amusement.

      Bon je vais vous laisser à vos élucubrations "nirvanesques".

      Supprimer
    5. Carine,

      Vous ne savez pas écrire, donc je ne comprends pas.

      Ducon,

      Quel rapport avec la discussion en cours à propos de la legalité de certains propos sur le web ?

      Cela étant, si tu pouvais nous refaire ton premier paragraphe en français, je pourrais comprendre ce que tu veux dire. Carine aussi peut-être.

      Supprimer
  9. Quand on pas d' idée, on s' attaque à la façon dont le texte est écrit,je comprends donc mieux votre soutien à un "Bon à rien" comme le candidat normal, il vous ressemble en tout et pour tout.

    Aucun mais j'adore vous mettre le nez dans votre propre ignorance et là, c'est l'immensité des steppes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne refais pas le monde et le fil des commentaires : tu es hors sujet et tes commentaires sont incompréhensibles. Ce qui n'est grave : tout le monde s'en fout.

      Supprimer
    2. Je ne refais pas le monde, je me pose des question que vous êtes incapable de comprendre, normal vous êtes socialiste.

      Maintenant, vous êtes le monde, décidément la tête vous enfle de plus en plus.

      Ne serait ce pas " Ce qui n'est PAS grave" au lieu de " Ce qui n'est grave", vous voyez que vous êtes aussi un mauvais mais personnellement, cela m'importe peu.

      Supprimer
    3. Ça fait six ans que je je mange des mots dans mon blog. Tu as oublié le s à question.

      Bon. Nous en étions à la légalité de certains propos dans les blogs. Tu as quoi à dire ?

      Supprimer
    4. La légalité de certains propos mais lesquels, car après tout nous sommes encore en démocratie et pas encore en "Hollandie" et si j' ai envie en ce jour que je ne voterais Mimolette où le problème.

      Vous avez peur que de petits blogs puissent influencer sur le résultat de l' élection pourtant je vous croyais si serein, si sûr de votre victoire, que craignez vous donc?

      Supprimer
    5. Non je m'en fous. Je respecte la loi même si j'y suis opposé.

      Supprimer
    6. Tout dépend la personne qui vous donnez l'ordre, pour ma petite personne, je suis contre et c'est tout mais bon il faudra se conformer avec la brume rouge et verte qui assombrit l' horizon.

      Supprimer
    7. Vicve les couleurs et l'orthographe. Bon. Je te laisse gros.

      Supprimer
  10. L'esprit ou la lettre? (de la loi).
    Décidément, la gauche de Mélenche reste bien stalinienne, nous l'avions compris.

    RépondreSupprimer
  11. Entre Carine et Grandpas comme commentateurs, vous êtes plutôt dans la dèche, M. Jacques Etienne.
    Faudra attendre l'alternance prochaine pour qu'ils aient peut-être quelque chose à dire de sensé, d'ici là, cinq ans avec ces tracteurs, ce sera long. Bof, je viendrai vous dire bonjour de temps en temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Léon occupez toi de ta baraque à frites!

      Supprimer
    2. Ah ben y'a Léon maintenant. Je vous le laisse.

      Supprimer
  12. L'espace d'un instant j'ai cru que je m'étais trompée et que j'étais chez Didier Goux !
    Peut-être faudra-t-il que Jacques embauche aussi une femme de ménage ?
    Un seul point positif : personne n'a tellement parlé d'élections.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, Mildred ! Si ça continue, je vais supprimer tout mais pour l'instant j'ai une sieste à faire et ensuite une salle d'eau à peindre. Le gris perle est très réussi. j'en suis à me demander s'il serait utile que je peigne les bas de mur d'un gris plus soutenu. Quand on est confronté à des problèmes aussi cruciaux, on a du mal à se concentrer sur l'accessoire.

      Supprimer
    2. Moi aussi, Mildred, j'ai eu l'impression d'être chez moi ! D'ailleurs, je me demande si je ne vais pas réveiller Marchenoir et Marco Polo, pour que l'illusion soit complète.

      Supprimer
    3. Qu'appelez-vous "bas de murs, Jacques ?
      Si ce sont des plinthes, ce serait plus élégant, en effet, de les souligner dans un gris plus soutenu.

      Supprimer
    4. Non, les plinthes sont déjà peintes en blanc. Ce que j'appelle "bas de mur", ce sont les parties verticales du mur, l'étage étant mansardé. Je crois m'être décidé pour tout faire en gris perle tant je suis satisfait du résultat.

      Supprimer
    5. Je ne doute pas non plus du résultat.
      J'espère que nous aurons les photos.

      Supprimer
    6. Votre confiance m'honore, Mildred ! Cependant, le gris des murs ne contrastant que faiblement avec le peu de plafond blanc, et mon appareil étant de piètre qualité, je doute que le résultat photographique soit très spectaculaire.

      Supprimer
    7. Ah,je deviens un mythe à égalité avec Marchenoir.
      La gloire.
      Mais nos engueulades sont d'un meilleur niveau, quand même.

      Supprimer
  13. Ah bin merci Jacques !
    On se fait traiter de con, d'abruti et tout va bien. Rien à redire.
    C'est bien.
    J'ai déjà connu ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne le prenez pas mal, Carine. C'est simplement que je n'ai pas envie de me mêler de querelles qui au fond ne m'intéressent pas vraiment. Il est arrivé que Nicolas me traite de noms d'oiseaux, sans que ça ne me trouble plus que ça. J'ai de plus en plus de distance par rapport à ce genre d'échange. Cela ne remet pas en cause le fait que j'apprécie votre présence et votre fidélité...

      Supprimer
    2. C'est évidemment à nicolas que je parlais, avec mon caniveau.

      Supprimer
  14. Le mec ne sait pas lire, ne comprend pas ce qui est dit, botte en touche et finalement se retranche sur le fait que nous ne savons pas écrire ^^
    Rien que de très normal.
    Tout le monde se vaut, tout le monde, il est pareil. Amis, ennemis, c'est pareil.
    Bonne journée, bonne peinture, bon dimanche, bon vote.
    Bon, bye.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! C'est moi. Voilà Carine, analphabète comme ses pieds, votée Pour cause de connerie de la moitié des blogs de droite. C'est beau.

      Supprimer
    2. Et traduit en Français, ça donne quoi ?

      Supprimer
  15. Les accessoires se rebiffent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que si des gens parmi nous pense à se retrancher à terme dans un communautarisme tranquille retranché de la merde qui vient, faudra ptet apprendre un peu la solidarité.
      Chez moi, quand un est attaqué, tout le monde le défend.
      C'est visiblement très loin des mentalités.
      Donc, on aura perdu d'avance.
      Ce qui se passe dans les blogs, c'est la même chose que dans la rue ou les transports en commun. On détourne les yeux. On a ses propres occupations. Bin c'est très bien.
      J'ai les miennes aussi.
      Bye.

      Supprimer
  16. Jacques-Etienne,

    J' ai peut être réagi avec vigueur mais le Monsieur Jégou ne supporte pas qu'on vienne sur son site ce qui est normal mais il se donne le droit de venir vomir des insanités.

    De traiter de con et autre amabilité d' autres intervenants, il s'ennuie dans son antre.

    Il me semble que j ai toujours été correct avec les divers commentateurs et mon premier commentaire n'était insultant pour personne.

    Mais je dois avouer que j' avis du temps à perdre et puis la suffisance de "Number-One" me fatigue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Le gros con vient pleurer. Il est mignon. Cela dit il pourrait relire l'integralité des commentais. Je ne fais que rappeler la loi, ce qui est un peu l'objet du billet.

      Quand on perd ses moyens... Il ne reste plus qu'à pleurer. Mais il me semblait que cette andouille était moins fragile.

      Supprimer
    2. Je vous répondrais de vive voix!

      Supprimer
    3. J'y comprend bien mon chapon.

      Supprimer
    4. Ne vous inquiétez pas mon ami quand nous serons face à face, nous verrons qui est le chapon.

      Supprimer
    5. Partant ! Te voir comme une lavette m'amuse d'avance.

      Supprimer
  17. Je vous propose à tous un nouveau slogan :

    LES SHRAPNELS, C'EST MAINTENANT !

    RépondreSupprimer
  18. 10 commentaires chez Didier Goux et 72 commentaires ici !
    Il y a de la substitution de population dans l'air, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le Grand Remplacement !

      Supprimer
    2. Ce n'est pas le grand remplacement, juste une migration de printemps.

      Supprimer
    3. Bon courage à vous, JE, pour répondre à cette avalanche de commentaires !

      Supprimer
  19. Stultissima lex!
    En attendant, vous prenez le pouvoir, dirait on!
    Mes compliments, c'est bien mérité.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois plutôt que l'anarchie s'installe en ce lieu généralement paisible. Quoiqu'il est vrai qu'il est de plus en plus fréquenté.

      Supprimer
    2. La paix va revenir, l'anarchie s'éloigner.

      Supprimer
    3. L' anarchie n'est pas: " Chacun pour soi et le Vide pour tous"; mais une discipline très rigoriste entre personne raisonnable voir monastique.

      Supprimer
    4. C'est amusant de voir un crétin qui défend le pouvoir en place faire l'éloge de l'anarchie....

      Supprimer
  20. 79 commentaires ? Le désabonnement s'impose !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le désabonnement, c'est maintenant.

      Supprimer
    2. La défaite c'est demain.

      Supprimer
    3. Ah merde ! Au fait ! Jacques, il nous reste un sarkozyste, vous l'avez en commentateur, ça s'arrose !

      Supprimer
  21. Il n'aura manqué que jazzman.
    Je croyais que les banques étaient fermées en Suisse, le samedi.
    A moins qu'il ne soit en train de se faire de ventrée de chocolats dans un coin, en théorisant férocement.

    RépondreSupprimer
  22. Je voulais dire de se faire une ventrée...
    Il faut que je fasse gaffe à lui !

    RépondreSupprimer
  23. Flaté de savoir que je vous manque et pourtant comme mon ancêtre Guillaume Tell, je ne vous manquerai pas: en plein centre de la pomme !

    RépondreSupprimer
  24. Un paramètre de réflexion.
    On en fait ce que l'on veut évidemment.

    RépondreSupprimer
  25. Il vaudrait mieux évoquer les batailles de Grandson et de Morat qui furent les fondations de Confédération Helvétique.

    RépondreSupprimer
  26. Soir de défaite7 mai 2012 à 02:04

    Pourrais-je avoir le mail perso de Carine?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour quoi faire ?

      Je suis certaine que Jacques ne va pas vous communiquer mon mail sans autorisation de ma part. Même si nous sommes ici chez lui, SURTOUT que nous sommes ici chez lui.
      Et cette autorisation, je ne la lui donne pas.
      Si vous avez quelque chose à me dire, Soir de défaite, vous pouvez me le dire ici, en plein jour.

      Supprimer
    2. Il ne me viendrait pas à l'idée de donner les coordonnées de quiconque à moins d'en avoir été prié par la personne concernée. Rassurez-vous, Carine !

      Supprimer
    3. Je n'en doutais pas, Jacques, pas de problème.

      Supprimer
  27. Lendemain de défaite désormais7 mai 2012 à 19:55

    Ce qui est fort logique et vous honore tous les deux. J'aurais été ravi de bavarder plus directement avec vous, Carine, simple curiosité intellectuelle puisque nous avons à peu près les mêmes lectures. Commençant à me lasser de ne faire que lire tout seul dans ma campagne, je cherchai un échanger quelques idées, même si vos commentaires vifs laissent redouter un caractère bien trempé. Voilà. Bien à vous deux.

    RépondreSupprimer
  28. *je cherchais à

    RépondreSupprimer
  29. Lendemain, vous pouvez toujours bavarder et échanger avec nous sur les blogs.
    L'échange d'idées y est présent.
    Vous connaissant mieux, l'échange par mail deviendra bien sûr possible et souhaitable.

    RépondreSupprimer