..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 11 mai 2012

Méritons-nous François Hollande ?




Je regardais hier soir le journal de la 3 où l’on disait de notre nouveau président tout le bien qu’il mérite quand cette question m’est venue. En effet, il est le président de tous les français. Alors qu’une majorité n’a pas voté pour lui !  Que ses électeurs le méritent ne fait aucun doute. Ils sont bons,généreux,  ouverts à l’autre, pas frileux et sentent bon la rose et l’antisarkozysme primaire. Ce don du ciel fait à la France,  leur revient de droit.

Mais les autres ?

19.65 % du corps électoral est resté chez lui ou est allé se promener. Admettons  que certains distraits n’aient pas remarqué qu’il y avait une élection en cours, que d’autres se soient cru samedi, que d’autre encore soient tombés dans le piège grossier qui leur fut tendu selon lequel, afin d’éviter l’engorgement des bureaux de vote, les électeurs Sarkozystes devaient se présenter le dimanche et les Hollandistes les lundi et mardi suivants, d’autres encore ont pu être malades, voir leur auto tomber en panne, se faire poignarder ou séquestrer par un conjoint réactionnaire ou être trop soul pour se rendre au bureau (excuse peu valable : on n’est jamais trop soul pour bien voter). Mais le reste ?

Parmi  ceux qui se sont déplacés, 2 154 956 ont eu, pour des raisons que nous préférons ignorer, le front de voter blanc ou nul ! Et, on le croirait à peine, sur les 75.68% du corps électoral à s’être exprimés,   48.36% ont voté pour l’infâme Sarkozy, inconscient du rejet unanime qui le frappait à juste titre.

Tout ça fait que le nouveau messie, l’être lumineux que nous envoie la providence n’a été choisi que par un tout petit peu plus de 39 % des électeurs. Plus de 60% de ceux qu’il faut bien malgré tout nommer des Français vont donc bénéficier de François sans avoir rien fait pour.  Ça me révolte !

Mais, me direz-vous, n’est-ce pas le cas dans toute élection ? La règle n’est-elle pas que l’élu ne représente jamais qu’une minorité d’adepte ?

Argument irrecevable : d’ordinaire, les présidents, députés et élus divers ne présentent pas grand intérêt. Mais là, il en va tout autrement. Seul un être d’exception peut être couvé par  les journaleux  d’un regard si empreint d’admirative tendresse !

Il nous faut donc,  à tout prix, tenter de nous surpasser, de nous élever moralement afin d’être à la hauteur de ce président. Il nous faut devenir  unanimes pour effacer la faute  de 60% d’aveuglés et nous montrer dignes de la faveur que le ciel nous a accordée.

Vive François ! Hauts les cœurs ! et pour tout dire : Allahou  akbar !

11 commentaires:

  1. Bien sûr que nous le méritons !! Nous devons même lui être reconnaissant, au vu de la lourde tâche qui lui incombe.

    Notre nouveau Président doit en effet éviter qu'un catastrophe mortelle ne se reproduise. Seul le succès permettra de sauvegarder le climat politique harmonieux dont nous jouissons actuellement.

    Espérance en le Sauveur !

    RépondreSupprimer
  2. Vous avez bien compris l'esprit dans lequel il faut nous placer. Toutefois, c'est en vain que l'on cherche dans ses 60 propositions la moindre allusion à la nécessaire maîtrise des flatulences dinosauriennes. Oubli ou ruse ? Je pencherais pour la seconde solution. François le lumineux prendra ces bêtes par surprise et les vaincra comme il a surmonté tous les obstacles que le démon avait placé sur son chemin.

    RépondreSupprimer
  3. Je vois que dans votre décompte, vous avez oublié de mentionner tous ceux qui ont voté pour lui pour obéir à une consigne mais qui le haïssent viscéralement.
    Je crois que c'est de ceux-là que lui viendront ses premiers déboires.
    Et nous, nous serons aux premières loges pour compter les points.
    Pour l'instant il doit être tout à la préparation de la fessée qu'il va aller chercher chez Angela ce qui devrait rendre furibarde notre nouvelle Pompadour.

    RépondreSupprimer
  4. Séchez donc vos pleurs, petit Jacques. Sinon, vous allez ressembler à ces antisarkozystes à peine éteints clamant d'un bout à l'autre du Royaume l'illégitimité de notre précédent président, avec les mêmes calculs inutiles que les vôtres. Puis vous appellerez votre blog France-Mimolette et vous n'écrirez plus que des billets vengeur et lamentatoires, ce qui ne sera pas bon pour votre santé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne pleure pas du tout, chère Suzanne. Je ne conteste en rien la légitimité de M. Hollande. En fait, si j'écris sur lui c'est que je le trouve divertissant à force d'insignifiance et que le bonheur béat de ses supporters m'amuse.

      Je vous trouve un peu cruelle de me conseiller d'abandonner ce jouet tout neuf que le scrutin m'a offert. Mais ne vous en faites pas : je m'en lasserai et retournerai à d'autres jeux...

      Supprimer
  5. Tout à fait, Allahou Akbar!
    Allah est grand, Mahomet est son prophète et Hollande
    son dhimmi préféré. Nous ne méritons pas notre nouveau Président mais les autres le méritent tellement que
    nous bénéficierons de sa grâce même sans avoir rien fait pour. A part cracher grave au bassinet!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  6. J'ignore si ses électeurs bons, généreux, ouverts à l’autre [...] sentent bon la rose, comme vous l'écrivez, mais je crains que l'anti-sarkozysme primaire sente sous les bras, lui.

    Allaouh Abkar.
    Al.

    RépondreSupprimer
  7. "Les Rois soignaient les écrouelles : par simple imposition des mains, ils guérissaient les malades. Ce pouvoir, ils le devaient à la sainteté de leur charge : le roi, c’est Dieu sur terre. Et lorsqu’un malade ne guérissait pas, c’est qu’il ne méritait pas de guérir. Le roi se mêlait ainsi au peuple souffrant, partageait sa douleur, allégeait sa peine, guérissait les malades méritants"

    Pour François le petit, en sera t il de même?

    Que faudra t il faire pour être méritant, parler en bien de sa compagne Sainte Valérie?

    Allaouh Abkar( François tu es notre guide)

    RépondreSupprimer
  8. ...] de la bouche, plutôt.

    RépondreSupprimer