..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mercredi 16 décembre 2015

Vers une guerre (civile) fraîche et joyeuse ?

M.Valls a prédit qu'une victoire frontiste pourrait mener à la guerre civile et on est tenté de le croire car un homme qui a de si belles oreilles ne saurait être un imbécile. Reste à savoir qui cette guerre verrait s'opposer. Car une bonne guerre civile suppose au moins deux camps. 

Transportons nous en mai 2017. Le soir du deuxième tour. Comme prévu, Marine Le Pen remporte une victoire très nette. Que se passe-t-il alors ?

On peut supposer qu'afin de protester démocratiquement contre le résultat sorti des urnes, des millions de citoyens battent le pavé parisien en clamant bien fort leur haine républicaine du résultat de la consultation. Comme d'habitude, en fin de manif, des troupes où se mêlent gauchistes et racailles de banlieue incendient voitures et bâtiments et se livrent au pillage de magasins. Car comment lutter plus efficacement contre le fascisme ? Quelques centaines de trublions incivils sont appréhendés par les forces de l'ordre avant d'être bien vite relâchés. La routine, quoi...

Les législatives qui suivent apportent une confortable majorité à la présidente, d'autant plus confortable que les émeutes auront efficacement ravagé un maximum de centres urbains. Au vu des résultats, re-manifs, re-émeutes, re- « répression », re-exaspération des braves gens et puis retour à la normale parce qu'on se lasse de tout même de saccager les centres-villes.

Car au scénario catastrophe de notre cher et avisé premier ministre (n'oublions jamais qu'il porte une cravate!) il manque quelques ingrédients, ne serait-ce que l'existence de ces milices para-militaires qui d'un côté comme de l'autre connurent leurs beaux jours dans les années trente. Une armée nombreuse et farouchement opposée au nouveau gouvernement fait aussi cruellement défaut. De plus, la population compte de moins en moins de membres aguerris voire simplement entraînés au maniement des armes du fait de la récente absence de bonnes et sanglantes guerres et de la suppression de la conscription. De plus, quand on a le choix entre regarder Cyril Hanouna ou un bon match de baballe et aller risquer sa vie dans un combat douteux, on a tendance à hésiter surtout les frisquets jours de pluie...

Je crains que M. Valls, aussi étonnant que ça puisse être de la part d'un homme en complet-veston, ne se mette le doigt dans l’œil jusqu'à l'omoplate. Une guerre civile c'est bel et bon, mais ça ne réussit vraiment que dans des circonstances favorables. Un pays où les témoins d'une agression baissent la tête ou regardent ailleurs n'y est pas prêt. Et puis, rien n'est moins assuré qu'une victoire de Mme Le Pen.

En fait, je soupçonne M. Valls de ne pas croire lui-même aux épouvantails qu'il agite sous le nez des impressionnables gogos. Même si une telle insincérité surprend de la part d'un homme dont les chaussures sont bien cirées.

10 commentaires:

  1. ... on est tenté de le croire car un homme qui a de si belles oreilles...
    ...(n'oublions jamais qu'il porte une cravate!)...
    ... de la part d'un homme dont les chaussures sont bien cirées...

    Oui c'est vrai ça : ce sont autant de signes qui ne trompent pas.
    De plus il ne sourit jamais, ce qui ajoute au sérieux de ses paroles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et malgré tout ça, il lui arrive de se tromper ! C'est confusant !

      Supprimer
  2. Voilà le genre de billet que beaucoup, dont moi, auraient aimé écrire. Espérons que ceux qui se plaignent d'être livrés, toutes les semaines, au bon vouloir de leur femme de ménage, n'en fassent pas une jaunisse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me flattez, Mildred. Dommage que ce soit au détriment de Didier !

      Supprimer
  3. Du oncle Jacques de bonne facture pour notre premier ministre, on pourrait l'appeler:" Roquet belles oreilles".

    RépondreSupprimer
  4. Ô triche, savons-nous ce que les prédictions de Valls deviennent ?
    Pourtant, la violoniste Anne Gravoin en sait quelque chose !
    Tandis que Paul Anka ne dansant point de polka, ce piètre danseur de Bruno Masure qu'à cela ne tienne choppe un bleu, comme le beau Danube ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous surpassez !

      J'espère que les troubles de Ouaga ne perturbent pas trop votre vie quotidienne

      Supprimer
  5. La "guerre civile" pourrait avoir une autre forme... bien avant que MLP ne soit élue... Mais rire de ça, permet d'évacuer l'angoisse...Pour qui a vécu en Afrique, c'est clair...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut envisager d'autres scénarii en effet, mais pour moi, les supplétifs déclencheront (ou tenteront de déclencher) les hostilités.

      Supprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.