..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 14 décembre 2015

Un bien sympathique NAC : la hyène

Avec Noël approche le temps des cadeaux. Et vient la sempiternelle question : « que leur offrir ? Ils ont tout ! ». Vous voulez marquer le coup, vous voulez éviter les doublets, vous voulez un cadeau durable et que les plus blasés apprécieront ? Ne cherchez pas plus loin le présent qui s'impose : offrez une hyène !

La hyène fait partie de la famille des hyénidés, ce qui prouve qu'à la différence de la cane qui n'est pas un canidé, elle est franche du collier. Cette famille comprend de nombreuses espèces dont le poids et la taille varient grandement. Ainsi si les plus petites ne pèsent que 15 kg, les plus robustes en accusent-elles 85 sur la balance. Bien qu'elle ressemble à un gros chien, elle serait, selon certains, plus proche de l'écureuil, mais ça reste à vérifier vu qu'elle ne grimpe pas plus aux arbres qu'elle ne travaille à la Caisse d'Épargne. Une chose est certaine, c'est qu'elle est d'un naturel enjoué et que, comme la Fanchon de la chanson, elle aime à rire. Certain trouvent ce rire désagréable mais qui sont-ils pour porter de tels jugements ? La hyène rit quand elle est contente. Et quand est-elle contente ? Quand elle a trouvé de la nourriture. Si vous lui en fournissez en permanence, chez vous tout ne sera plus que jeux et ris. Car la hyène est également joueuse, mais sans excès, juste un tiercé ou un loto de temps à autre.

A l'état sauvage, les différentes sortes de hyènes vivent en Afrique, au Moyen Orient et jusqu'en Inde. Elle a totalement disparu de Chine où, elle fut victime du goût immodéré qu'avaient les habitants de l'Empire du Milieu (pays de gangsters !) pour les oreilles de hyènes laquées. Elle mène en ces régions souvent arides une vie paisible et, contrairement à ce que colportent ses détracteurs - car, hélas, elle en a de nombreux – elle ne se nourrit pas essentiellement de charognes mais des proies qu'elle chasse en bande (elle adore la compagnie). A bien des égards, la hyène est en avance sur l'homme le plus occidental : en effet, les meutes sont dominées par une femelle ! Ce qui s'explique par le fait que le mâle est plus petit que sa partenaire qui souvent le maltraite. A ce propos, quand un ménage bat de l'aile, il est judicieux d'en adopter un couple, car en observant leur comportement, le mari bafoué se dira qu'il y a plus malheureux que lui et l'épouse battue reprendra confiance en elle. Une autre caractéristique troublante est l'absence quasi-totale de dimorphisme sexuel : mâle et femelle sont à ce point semblables que c'est seulement en prélevant un poil de l'animal et en l'analysant que l'on peut déterminer son sexe. Ne disposant pas de matériel d'analyse, de nombreux malentendus se produisent dans la meute : un mâle peut tenter d'en prendre un autre en levrette sans être homo de même qu'une femelle peut se trouver fécondée par un mâle notoirement gay avant de lui coller une bonne peignée. Erreurs d'autant plus excusables que la femelle est dotée d'un clitoris très développé ressemblant à un pénis.

Tout cela est bien engageant, me direz vous, mais l'animal sera-t-il heureux de vivre dans un appartement où zèbres, antilopes et gnous qui constituent l'essentiel de son régime sont souvent rares ? Se poser ce genre de question c'est considérer que la hyène est moralement supérieure à l'homme : si on la nourrit à ne rien faire, il n'y a aucune raison pour qu'elle aille s'emmerder à chasser ! Elle se contentera d'os que sa puissante mâchoire broiera et qui donneront à ses déjections une élégante couleur blanche ainsi que d'un mélange de croquettes et de noisettes (cf. supra). Les jours de fête, offrez-lui un os d'éléphant ou de girafe (si vous avez la chance de vivre près d'un zoo): elle en raffole ! Elle sera pour vos enfants un excellent compagnon de jeux (belote, poker voire échecs pour le sujets les plus brillants) et, bien nourrie, ne les mangera pas.

Alors, vite à l'animalerie avant qu'ils n'en manquent !

13 commentaires:

  1. Bien plus sympathique qu'un mélenchon.

    RépondreSupprimer
  2. On ne peut que vous approuver. Qui voudrait de cette sale bête chez soi ?

    RépondreSupprimer
  3. Belle description d'un animal injustement mis au banc de la société.
    On me dit que la bête du Gévaudan aurait été une hyène fort mal civilisée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être que son maître l'avait abandonné et que ça l'a rendue méchante...

      Supprimer
  4. mais attention n'achetez pas, allez adopter, les meilleurs endroits pour les plus beaux spécimens, rue de solférino magasin le PS et rue de Vaugirard au célèbre LR, éventuellement au magasin les centristes, mais de petites bêtes sans intérêt où alors, si vous aimez l'aventure au FN à St Cloud, mais il n'y a que des femelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu qu'elles sont difficiles à sexer, il faut les faire analyser avant de les adopter !

      Supprimer
  5. ça n'a ni queue ni tète mais j'ai bien ri (je ne suis pas une hyène)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça, "ni queue ni tête" ? La plupart de mes informations viennent de Wikipedia, manqueraient-ils de sérieux ?

      Supprimer
  6. J'en ai une au bureau, je vous assure, je ne souhaite pas cela à mes pires ennemis -même socialistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essayez de la vendre ! La demande va monter suite à ce billet.

      Supprimer
    2. Essayer de la vendre ? Vous en avez de bonnes ! Même mon âme aurait plus de succès -et pourtant, Dieu sait si elle est noire (pardon : de couleur, ou richesse pour la France ou même encore réfugié)

      Supprimer
  7. Et, pour apporter de l'eau à votre moulin, voyez la hyène blonde, bobo des LR. Ne domine-t-elle pas d'une tête ce petit mâle qu'elle maltraite ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.