..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 4 décembre 2015

Inefficace !

Notre bon gouvernement, dans sa soudaine sagesse, aurait pour projet qu'il soit possible de déchoir de leur nationalité certains malfaisants binationaux dont les actions terroristes auraient démontré un attachement contestable à notre mère patrie. Et gauchistes de se scandaliser.

Un des arguments de ces braves gens est que cette mesure ne serait pas « Efficace pour lutter contre le terrorisme ». Comment leur donner tort ? On pourrait également dire que le rétablissement de la peine de mort ne dissuaderait pas les kamikazes de poursuivre leurs objectifs.

Ce qui est amusant dans la « logique » gauchiste, c'est ce souci affecté d'efficacité. Curieusement, il est rare qu'en dehors d'un changement radical des fondements idéologiques, économiques et sociétaux ils préconisent la moindre mesure qu'ils jugeraient « efficace ». En fait, le supposé ou réel manque d'efficacité des projets ou décisions qu'ils récusent n'est qu'un prétexte pour protéger leurs bien-aimés malfaisants. La prison ? Pas efficace pour lutter contre la délinquance ! La soi-disant double peine ? Elle n'empêchera personne de revenir ! L'armement des policiers ? Dangereux (autant qu'inefficace) ! En fait, toute mesure visant tant soit peu à sanctionner ceux qui nuisent à la paix publique est INEFFICACE. Il faut donc laisser la société suivre l'inexorable pente qui mène à sa destruction et laisser les braves gens désarmés face à des criminels qu'il serait INEFFICACE de ne serait-ce que menacer d'éventuelles sanctions.

Il faudrait être d'une innocence phénoménale pour penser qu'une quelconque punition est susceptible d'éradiquer totalement quelque crime que ce soit. Il est m'a-t-on dit des pays où l'on coupe la main des voleurs. Ça paraît un peu sévère mais ça ne dissuade pas pour autant certains de voler. Toutefois j'aimerais qu'on m'explique comment la relative impunité qu'implique le refus de mesures jugées INEFFICACES serait plus apte à lutter contre les maux qu'on est censé combattre.

Et puis efficace ou pas, la déchéance de nationalité me semble, dans certains cas, aller de soi. Appartenir à une nation implique certes des devoirs mais aussi des droits et des avantages. Ou du moins il paraîtrait logique que ce fût le cas. Logique que bien entendu contestent nos amis gauchistes, vu que tout un chacun est citoyen du Monde. Même si les avantages réservés aux nationaux tendent, comme leurs obligations, à se réduire comme peau de chagrin, le peu qu'il en reste ne devrait pas bénéficier à des personnes qui n'éprouvent que haine pour une nation à laquelle ils sont censés appartenir.

12 commentaires:

  1. Efficace ! (le billet !)
    C. Monge

    RépondreSupprimer
  2. D'autres expliquent qu'accepter de déchoir certains Français (les bi-nationaux) de leur nationalité et pas d'autres, ce serait créer deux catégories de Français : ceux qui peuvent être déchus de leur nationalité et ceux qui, quoiqu'ils fassent contre leur nation, ne le pourraient pas. Or il paraîtrait que ce serait anticonstitutionnel.
    Bref, on n'est pas sorti de l'auberge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que la possibilité d'avoir deux, voire trois (Comme E. Benbassa) nationalités crée plusieurs catégories de "Français".

      Supprimer
  3. La déchéance de nationalité et sa conséquence logique l'expulsion seraient dissuasives. J'imagine mal un potentiel terroriste algérien, tunisien ou marocain ex franco- (pour ne citer que ces exemples) être accueilli à bras ouverts dans son pays d'origine ou d'origine de ses parents. Cette menace devrait faire réfléchir ceux qui sont tentés par la radicalisation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous quoique, dans le cas des kamikases...

      Supprimer
  4. En 1945 , on prit moins de gants pour déchoir certains collaborateurs de leur nationalité mais suis je idiot , il s'agissait de vulgaires nazis.

    RépondreSupprimer
  5. Et puis efficace ou pas, la déchéance de nationalité me semble, dans certains cas, aller de soi. Appartenir à une nation implique certes des devoirs mais aussi des droits et des avantages. Ou du moins il paraîtrait logique que ce fût le cas. Logique que bien entendu contestent nos amis gauchistes, vu que tout un chacun est citoyen du Monde. Même si les avantages réservés aux nationaux tendent, comme leurs obligations, à se réduire comme peau de chagrin, le peu qu'il en reste ne devrait pas bénéficier à des personnes qui n'éprouvent que haine pour une nation à laquelle ils sont censés appartenir.

    Ce dernier paragraphe est tout simplement scandaleux. Seriez-vous adepte de l'honteuse préférence nationale qui nous priverait de tant de talents ?

    RépondreSupprimer
  6. Pertinent rappel de Grandpas, tout comme l'internement des "japs" présent sur le sol américain au lendemain de Pear-Harbor ...

    RépondreSupprimer