..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 19 mai 2014

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des légumes…



J’ai vraiment redouté, jusqu’en avril, que la saison du jardinage soit pour le moins compromise. Le terrain détrempé interdisait qu’on y effectuât les moindres travaux.  Et puis ça s’est peu à peu arrangé et nous sommes parvenus, non à rattraper le retard mais à tout remettre en ordre de marche. Ces derniers jours ont été beaux et, en y consacrant bien du temps, potager et jardin d’agrément ont retrouvé un aspect pimpant.

Cette période est la plus riche en couleurs. Dans les nombreux massifs, des dizaines de fleurs s’épanouissent.  Hélas, ce n’est que passager…


Les iris jaunes n’arrivent à floraison que lorsque les mauves sont fanés. Comme quoi le monde est mal fait…


Le rose de l’azalée se mêle au mauve des ancolies…



Pensées jaunes et soucis oranges…


Ancolies d’un violet profond, si finement plissées…


Mauve des géraniums…


Rouge des pivoines…


Mais un jardin ne nourrit pas que les yeux :  les premiers fruits s’annoncent…


Cerises


ou fraises.


Au potager, ça bouge aussi :


Les premiers artichauts apparaissent…


Et l’ampleur qu’a pris la plante en laisse espérer bien d’autres.


Pois et fèves sont en bonne voie et les larges allées creusées sont semées de gazon qu’on arrose pour accélérer sa germination.

Dans un carré de patates adossé aux fraises et au muguet,


Les premières plantules apparaissent :


Il faut un début à tout…

Et pendant ce temps, sous la serre,


Les tomates sont en place…


ainsi que les courgettes.

Cavaillon tremble :


Car ces insignifiantes pousses sont de futurs melons qui pourrait faire que le mortainais supplante la Provence…

16 commentaires:

  1. O fortunatos nimium sua si bona norint agricolas blogophorensis!
    Avec toute mon admiration et mes amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nam felix est rusticus qui naturae spectaculum spectare potest... et postea in blogo suo scribere.

      Supprimer
    2. J'espère que Tityre trouve quand même le temps de jouer du flutiau allongé à l'ombre de son hêtre.

      Supprimer
    3. Sub tegmine fagi iacentem ? Et quoi encore ? Le temps n'est pas à la mollesse : il y a tant et tant de choses à faire...

      Supprimer
  2. Robert Marchenoir19 mai 2014 à 17:05

    C'est Versailles !

    RépondreSupprimer
  3. mais c'est une véritable entreprise agricole ! quel beau travail !
    moi sur ma modeste fenêtre, toutes mes fleurs ont attrapé un truc qui ressemble à des bestioles gluantes et tout est mort , tout est à refaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est terrible c'est que des débuts prometteurs peuvent mener aux catastrophes que vous évoquez. Jardiner est une tâche ingrate...

      Supprimer
  4. " Tout vient à point à qui sait attendre."

    Jacques, merci de nous faire partager, une fois de plus, votre jardin secret.
    Félicitations à la Madame des fleurs
    Bonne récolte !

    Dans votre jardin, l’avenir a l’air serein…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je transmets vos félicitations : il a fallu six ans d'efforts pour parvenir à ce résultat que les rares passants apprécient, voire admirent. Et c'est si fugace...
      L'avenir, on ne sait jamais ce qu'il sera mais on peut faire en sorte qu'il se présente bien...

      Supprimer
  5. Où sont les arbustes à saucisses et saules à côtes de bœuf, trop tôt dans la saison peut être? Un aigri;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'arbre à whisky tarde à donner également mais il faut faire montre de patience...

      Supprimer
  6. Les fleurs, c'est pas un peu un truc de pédés, ça ?

    Cultivez des entrecôtes et des andouilles de Vire, bordel ! soyez homme !

    RépondreSupprimer
  7. Robert Marchenoir19 mai 2014 à 21:41

    Attention à ne pas planter de bananes, cependant. Cela pourrait être mal interprété.

    RépondreSupprimer

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ;