..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 19 avril 2022

Le « grand débat »

 


Demain soir aura lieu un débat. On nous le présente comme décisif. Cependant, il est probable que comme d’habitude une large majorité d’électeurs ne le regarde pas. Il se contenteront, dans le meilleur des cas, d’écouter ce qu’en diront les enculeurs de mouches commentateurs médiatiques Vu l’objectivité de ces braves gens à qui leur cécité à géométrie variable a interdit depuis plus de cinq ans déjà de réaliser que leur idole n’était qu’une baudruche verbeuse et nocive en perpétuelle contradiction avec lui-même, on peut s’attendre à des comptes-rendus fidèles.

Quoi qu’il en soit, je trouve ces débats foncièrement inutiles. On tente d’en faire un haut moment de la démocratie mais ce n’est souvent qu’une occasion pour les candidats de glisser la petite phrase qui tue dont leur partisans continueront de se gargariser des décennies durant du genre «  Vous n’avez pas le monopole de la choucroute », « Moi président, je mangerai du cassoulet, moi président, j’irai à la messe à vélo , moi président, j’etcoeterai », « Mais vous avez tout à fait raison, M. le chef de gare... » *

M. Macron est une nouvelle sorte de guignol : pas de petite phrase qui tue, mais d’interminables périodes engendrant une stupéfaction teinté de lassitude et que ses thuriféraires trouvent géniales faute d’êtres compréhensibles. Comme disait à propos d’un sénateur Eurélien la Mère Plateau qui logea mes 18 ans « Ah ça, il parle mieux qu’un lièvre mais il court pas si vite » ! C’est tout ce qu’on peut en dire.

A ces parlottes inutiles, la sagesse exigerait qu’on ne se rende point. Mais ce serait considéré comme une dérobade…

Franchement, je me fous de savoir qui « gagnera » ou « perdra » lors de cette pantalonnade. J’en dirai autant du résultat du deuxième tour. La victoire de ma candidate n’est ni probable, ni inconcevable. Les urnes parleront.

Ce qui compte vraiment à mes yeux, c’est la progression du camp national : plus de 32 % au premier tour. C’est l’élimination du candidat de gauche, c’est le fait que dans plus de 20 000 communes de France Marine arrive en tête, c’est qu’il en est de même dans 206 (sur 566) des circonscriptions législatives et qu’elle obtient plus du tiers des voies dans 63 d’entre elles, c’est que le « FRONT RÉPUBLICAIN » est moribond. Ces progrès ne sont pas négligeables, il faut qu’ils se poursuivent et mènent finalement à une victoire indiscutable.

Le reste n’est que bavardage.


*Je cite de mémoire mais ça doit être à peu près ça.

23 commentaires:

  1. Il n'y a pas que vous pour ignorer le "débat".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe comment, j'ai fait mon choix depuis près de 40 ans.

      Supprimer
  2. "ELLE" n'est pas vraiment "MA" candidate, mais l'autre @$€£+%!? l'est encore moins...
    ...et, comme beaucoup j'ose espérer, je n'ai pas besoin de ce débat : ça fait 5 ans qu'on nous le repasse.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe comment, vu que M. @$€£+%!? dit n'importe quoi et son contraire à quoi bon lui parler ?

      Supprimer
  3. "En 2021, l'État a entrepris une réforme en profondeur de la haute fonction publique. L'ordonnance du 2 juin 2021 a supprimé l'École nationale d'administration (ENA). Un décret du 6 avril 2022 tire les conséquences de la création du corps des administrateurs de l'État et de la fin du corps des préfets et des sous-préfets début 2023."
    Ainsi donc à la veille de l'élection présidentielle Macron continue à bas bruit - car personne n'en parle - de détruire notre haute administration et de livrer l'État à des administrateurs à sa botte ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. serait-ce comme un début de commencement de panique ?


      Supprimer
    2. Il s'agit, pour des raisons qui restent à déterminer (dont son Européisme débridé) de finir de détricoter tout ce qui a fait la France (pays qui, comme il nous l'a appris n'a pas de culture).

      Supprimer
  4. Léa Salamé et Gilles Bouleau vont mener le débat... il manque Laurent Ruquier pour que l'enfumage soit complet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que si Salamé et Bouleau étaient remplacé par Ruquier et le gars de quotidien (je ne connais pas son nom et ne le regarde jamais), on conserverait la parité tout en préservant l'objectivité.

      Supprimer
  5. Il parle mieux qu'un lièvre mais il court pas si vite !
    J'adore !
    Je la ressortirai à l'occasion

    RépondreSupprimer
  6. Front républicain c'est l'anagramme de frein republicon, ça veut tout dire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anagramme ? Pas tout à fait. Il n'empèche que ça interroge !

      Supprimer
  7. J'avais pris les devants. Pour m'assurer de voter Marine quelque soit la tournure du débat et autre bétises qu'elle pourrait proférer pendant la fin de la campagne, j'ai donné procuration dès lundi dernier, à un ami militant au RN qui n'a aucun doute sur les qualité de sa chef. Je vais ainsi pouvoir à la fois voter Marine et aller à la pêche!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sage précaution ! N'étant pas pêcheur, je n'y aurai pas recours.

      Supprimer
  8. La politique rend fou, c'est bien connu et il suffit de regarder la télévision pour s'en convaincre.
    Dans votre cas, la cadence soutenue de vos billets tous politiques démontre que vous êtes sur une mauvaise pente, qui vous mènera dans un clinique de santé mentale, à brève échéance. A moins que vous ne finissiez comme Gérard de Nerval, un autre littéraire, mais plus doué que vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De quoi,plus doué le Gégé?Hé ho redescendez M Le Rabouilleur!!

      Supprimer
  9. hors sujet : un de vos amis semble avoir bénéficié d'une permission de sortie pour quelques jours, peut-être pour aller voter, mais il devrait continuer à prendre son traitement.

    RépondreSupprimer
  10. Le cas du blogueur bedeau expliqué aux novices, ou l'attaque ad hominem.
    Si vous ne pouvez pas attaquer le message, car il est irréfutable, attaquez le messager.
    Je ne vais donc pas m'attaquer au blogueur anonyme bedeau, ou plutôt à une officine dont il est le mercenaire, mais à son blog, concentré de toxines, payé par on ne sait qui.
    Son blog est un ramassis de provocations, mais il ne récolte aucun commentaire intéressant.
    Tout ça pour ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À propos de blogs vous devriez reprendre le vôtre, vous seriez peut-être moins aigri...

      Supprimer
    2. Merci pour ce nouvel et bel exemple d'attaque ad hominem qui conforte et illustre ma démonstration. Vous êtes trop fort pour moi.

      Supprimer
    3. Aucune attaque mais un constat : votre ton a changé depuis quelques temps. Déception électorale ?

      Supprimer
    4. Vous êtes trop curieux, comme le Ghostwriter de Roman Polanski.
      Regardez cette fable cruelle, puis discutez-en avec votre animal de compagnie. Il en sortira quelque chose ... ou pas.

      Supprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.