..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 27 novembre 2014

Vers une plus grande diversité gouvernementale



Les gouvernements, depuis déjà quelque temps, se veulent paritaires et représentatifs de la diversité de la population. Ainsi, bien que les races n’existent pas, nous nous retrouvons avec des ministres et des secrétaires d’État  à égales parties féminins et masculins et d’origine Asiatique, Nord-Africaine, Antillaise ou Africaine. C’est bel et bon, mais outre que le choix ne se fait plus en fonction des talents des personnes appointées c’est réduire la diversité à son aspect « ethnique ». Or il existe bien d’autres critères qui participent à la bigarrure d’une population : certains s’adonnent au bricolage, d’autres à la boisson, au sport, à la belote, à la chasse, à la pêche, à la bigoterie, à la gastronomie, au naturisme, aux mots croisés, au sexe, au macramé, à l’étude des chansons de geste ou de tout autre domaine, à la collection d’objets divers, au vol à voile ou à main armée, à  la lecture, aux magouilles douteuses, à la broderie, au brigandage de grand chemin etc. Une liste exhaustive des centres d’intérêt qui font que coexistent dans une société des êtres divers serait impossible à établir.  Il n’empêche que leurs adeptes sont bien mal représentés au gouvernement. Et c’est dommage.



Mme Fleur Pellerin, nous a montré qu’en étant ministre de la culture on pouvait à la fois représenter une « minorité visible » et la catégorie répandue des incultes. C’est un pas dans la bonne direction, même si son appartenance à la seconde catégorie n’a pas été signalée comme un des critères de sa sélection. Je suppose que le gouvernement ne manque aucunement de nymphomanes, d’ivrognes ou de cruciverbistes, seulement, ils ne se présentent pas comme tels. Ça nuit à sa représentativité et renforce la rupture entre la  population et ses élites. Surtout qu’il est vraiment aisé de concilier la diversité ethnique et la diversité culturelle.



Rien ne s’oppose en effet à ce qu’un ministre représente à la fois une minorité (ou une majorité) ethnique et plusieurs minorités culturelles. Ainsi, M. Dupont* pourrait devoir son poste à la fois à son appartenance à la majorité leucoderme et à son penchant pour la bouteille, les jupons, la bonne chère et la belote. De même, M. Durant* pourrait-il justifier son embauche par son goût pour le point de croix, la copocléphilie, la pêche au gros et les tripatouillages financiers et Mlle Diallo*, représenter non seulement les mélanodermes mais aussi les nudistes, les fanatiques de la matière de France, les chasseurs de palombes et les collectionneurs de réfrigérateurs des années cinquante tandis que M. Ben Mohammed*, en plus d’assurer la présence de nos amis dont les racines plongent dans une terre située sur l’autre rive de la Méditerranée, pourrait également assurer la représentation des lecteurs de polars, des amateurs de skateboard, des buveurs de Coca et des pêcheurs au lancer.



Si ma suggestion était entendue, je crois que se comblerait bien vite l’énorme fossé qui s’est creusé entre population et gouvernants, la multiplication des critères de sélection ayant pour effet que pratiquement tout citoyen aurait la certitude d’avoir un des siens dans la place. Ce qui n’est pas le cas quand on s’entête à sur-représenter la catégorie des énarques dans laquelle bien peu se reconnaissent. 


PS : Dans un second temps on pourrait sélectionner le pannel sur des critères professionnels et régionaux. On finirait par contenter tout le monde à part peut-être au niveau des résultats de leur politique mais est-ce vraiment important ?


*Toute ressemblance avec des ministres (ou secrétaires d’État) existants ou ayant existé serait purement fortuite.

10 commentaires:

  1. Vous parlez là de la diversité de penchants ou de passe-temps. Est-ce bien raisonnable? Aucun d'entre eux ne serait élu sur de tels critères, voyons! Par exemple, l'amateur de bonne chère et de bonne chair serait boycotté par les culs bénis. Pourquoi s'aliéner un certain type d'électorat? Mieux vaut le laisser dans l'ignorance.
    En plus, les énarques sont si fiers d'être passés par cette machine à enseigner la langue de bois que ça m'étonnerait qu'ils mettent cette distinction sous le boisseau pour préférer mettre en avant leur préférence pour la pêche au gros. Quoique...La pêche au gros (électorat) est bien dans leurs intentions.

    RépondreSupprimer
  2. Vous occultez le manque de diversité professionnelle. Pourrions-nous avoir quelques chiffres au sujet de la proportion de non-fonctionnaires et autres personnels politiques non rémunérés par l'Etat. (les syndicalistes et les membres d'associations sont rémunérés directement ou indirectement par l'Etat.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'envisage la possibilité d'une représentation des différentes professions dans mon PS.

      Supprimer
  3. L'homme politique qui indiscutablement m'avait fait rêver, c'est ce maire qui massait les pieds des employées de mairie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a en effet beaucoup de mérite : veiller à ce point au bien être de ses employés est le signe d'un rare dévouement.

      Supprimer
    2. Quel cire-pompes vous faites !...

      Supprimer
  4. Pour ma part, et de mon lointain exil ouagalais, ce qui m'étonnait dans le premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault était cette volonté de choisir des "issus de la diversité" mais sans le moindre originaire d'Afrique noire:
    des antillais-caribéens, des asiatiques (deux coréens de surcroît, où nous n'avons jamais mis les pieds hormis un bataillon durant la Guerre de Corée), des maghrébins, certes mais point d'ex AEF et AOF !

    Ce qui peut s'interpréter de deux manières ...

    RépondreSupprimer
  5. Nous avons déjà un parti des chasseurs, pourquoi pas, comme vous le suggérez des partis représentant d'autres activités professionnelles ou de loisir qui pourraient obtenir un maroquin? Il est scandaleux que le parti des fonctionnaires s'accapare l'essentiel des postes ministériels.

    RépondreSupprimer
  6. Tout à fait judicieux. Il est à espérer que Hollandouille et Vallsounet, ou plutôt leurs chers "conseillers"
    vous lisent et mettent en application ce principe innovant pour le futur prochain gouvernement. On
    rigolera encore plus que d'habitude!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ;