..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 6 novembre 2014

Il va parler et puis après ?



Notre cher président va s’adresser à son bon peuple ce soir. Les appels à boycotter sa prestation se sont multipliés.  Est-ce bien nécessaire ? Les gens ont-ils besoin qu’on les incite à éviter un « spectacle » qui ne les intéresse pas ?

Parmi ceux qui la regarderont combien le feront  pour s’informer objectivement sur les projets que M. Hollande forme pour le pays ? Combien le feront pour éprouver  le plaisir cruel que peuvent prendre des enfants à assister à la noyade d’une mouche dans un verre de lait ?   Combien le feront pour voir confirmée l’aversion  que leur inspire le personnage ? 

On pourrait aussi s’interroger sur les motivations qui poussent le président à intervenir. Le fait-il parce qu’il a en vue des mesures dont il est urgent d’informer les Français ? Dans le cadre d’une tentative pathétique d’enrayer la chute inexorable de sa popularité voire d’en inverser la courbe (un passe-temps qui le fascine sans qu’il y brille)? Parce qu’il n’a pas grand-chose à faire  le jeudi soir ?

Si l’on retient comme  pertinentes les premières  hypothèses formulées tant pour les téléspectateurs que pour le président, on peut envisager que l’émission présente quelque intérêt. Il est hélas bien improbable que ce soit le cas.  En envisageant les autres, tout dépend du niveau de cruauté ou de masochisme des premiers  et de celui d’optimisme ou d’ennui du second.

Quoi qu’il en soit, après avoir songé au boycott, je ne prendrai pas de position claire sur la question. Regarderai-je un peu, beaucoup, jusqu’à la fin ? Ne regarderai-je pas ? Tout dépendra de mon humeur du moment…  Quelle importance, au fond ?

19 commentaires:

  1. Attendez il a peut-être des choses à nous dire pour une fois !
    Mais enfin aujourd'hui il fait beau. Il ne faudrait pas que sa petite sortie nous ramène la flotte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on ne sait jamais... Quant à la pluie, elle vient d'arriver...

      Supprimer
    2. François Hollande, les nappes phréatiques lui disent merci.

      Supprimer
  2. Etant donné le matraquage médiatique que nous subissons pour nous annoncer que Président a décidé de parler, en principe, l'audience devrait être là. Mais en principe seulement.
    Personnellement, je suis comme vous, je ne sais ce que je ferai car la tentation Clint Eastwood est forte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidement s'il y'a simultanément Clint Eastwood et si en plus c'est avec une musique d'Ennio Morricone ...

      Supprimer
    2. Rien qui ne me dise à la télé mais M. Wodehouse pourrait bien me séduire...

      Supprimer
  3. Robert Marchenoir6 novembre 2014 à 15:18

    Je pense qu'il va nous faire un festival de "second degré et de légèreté", à l'instar de certain commentateur de ce blog. Quand on est dirigé par un président qui se flatte d'être appelé "Monsieur petites blagues"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Six degrés (au lieu de deux) + légèreté = bière Fischer !...

      Supprimer
    2. Il est certain que si on le prend au second degré...

      Supprimer
  4. Je peux me vanter de ne JAMAIS avoir écouté une seule de ses interventions depuis son élection, ne l'ayant jamais reconnu comme étant le légitime président de mon pays.
    Donc, ce soir, abstinence, à l'habitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que vous le considériez légitime ou pas, il n'en est pas moins président, nomme des branquignols et mène une "politique" qui va dans tous les sens...

      Supprimer
  5. Je n'ai pas besoin de l'écouter pour que me soit confirmée l'aversion qu'il m'inspire. Je ne supporte plus ni sa vue ni sa voix.
    Dans les Grandes Gueules sur RMC il y a tous les jours une séquence intitulée "Au pays d'Hollande" où on entend, en guise de présentation, des extraits de son discours "le changement c'est maintenant". Afin d'enfoncer le clou. Et même ça je ne le supporte plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi son éternelle présence médiatique m'agace. Mais peut-être y a-t-il un reste d'enfant cruel en moi ?

      Supprimer
  6. Ce serait dommage de le boycotter, il est très drôle au fond, surtout quand il ne le fait pas exprès.
    Et puis, qu'on assiste ou non à sa pantalonnade télévisée ne changera rien à notre déconfiture.
    Vous avez raison, tout cela est complètement dépourvu d'importance et d'intérêt.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  7. Comment pourrait-on prendre au sérieux un président qui dit cette énormité : "J'ai pu commettre des erreurs, qui n'en fait pas ? (...) J'avais parlé de l'inversion de la courbe du chômage. Ce n'est pas venu, je m'en suis fait reproche parce que c'était une espérance pour beaucoup, notamment pour les demandeurs d'emploi..." On dirait une blague de potache! Il est vraiment nullissime et avec lui les 12% qui croient encore en lui!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que la plupart des demandeurs d'emploi aimeraient que s'inverse la courbe ! Cet homme comprend tout !

      Supprimer
  8. Ainsi donc on nous apprend que presque 8 millions de personnes ont assisté en direct au naufrage d'un président qui se cramponne !
    En étiez-vous ? Moi pas.

    RépondreSupprimer

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ;