..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 13 janvier 2022

De la cinquième à la deuxième colonne

 


Le général Emilio Mola fut en compagnie des généraux Franco, Queipo de Llano et Sanjurjo à l’origine du soulèvement nationaliste de 1936 contre la république espagnole. Il connut, comme Sanjurjo, une fin prématurée suite à un accident d’avion. De mauvaises langues insinuèrent que le généralissime Franco n’aurait pas été totalement étranger à ces catastrophes aériennes mais là n’est pas notre propos.


Ce général forgea, lors d’une allocution radiodiffusée en novembre 1936, l’expression de « cinquième colonne ». Quatre colonnes nationalistes devaient converger vers Madrid afin de prendre la capitale. Cette colonne, composée des partisans du soulèvement se trouvant à Madrid, aurait, en aidant les quatre autres, participé à la victoire. La ville ne fut pas prise mais l’expression subsista et servit dés lors à désigner les forces qui, de l’intérieur d’un camp, tendent à favoriser la victoire de son ennemi.


La France ou plutôt son identité culturelle ( géographiquement, son territoire actuel subsistera quoi qu’il arrive) est souvent considérée comme en péril de mort par certains mauvais esprits. Combien de colonnes idéologiques l’assaillent ? Personnellement, j’en discerne deux principales : Celle de l’islamisation et celle de l’américanisation.


La première est redoutée pour des causes démographiques, tendant à terme sinon à un total remplacement des populations autochtones par des populations allogènes important avec elles des mœurs différentes de celles qui découleraient de l’évolution normale de la culture originelle, du moins à une forme d’« annexion » culturelle d’une partie croissante du territoire par ces populations.


La seconde, plus insidieuse, moins immédiatement visible, provient de la colonisation des esprits et n’en est que plus redoutable. L’acceptation progressive de l’ultra-libéralisme, du politiquement correct et de son avatar wokiste, de l’abolition des frontières et de tout souverainisme, du véganisme, du multiculturalisme, du communautarisme, du féminisme rabique, de l’anti-spécisme, de la négation des deux sexes et leur remplacement par une multiplicité des « genres » et autres fantaisies mortifères venues d’Outre-Atlantique conduit à la déconstruction de toute identité culturelle nationale.


Ces deux « colonnes », apparemment incompatibles, l’une autoritaire et l’autre soi-disant démocratique se complètent, la seconde favorisant évidemment dans bien des domaines le renforcement de la première. Il y a certes des points de divergences : je vois mal une « communauté » musulmane croissante s’accommoder du féminisme exacerbé, des théories du genre ou sacrifier carottes et choux-fleurs le jour de l’Aïd al-Adha.


Je crains fort que, si la première colonne venait à dominer le pays, la seconde soit dans une position pour le moins délicate, le sort des idiots utiles, une fois leur rôle joué étant rarement enviable.


Il me semble donc que c’est à cette « deuxième » colonne que tout défenseur de la permanence d’une identité nationale devrait prioritairement s’attaquer.

25 commentaires:

  1. les pétrodollariens ont su synthétiser les deux !

    (PS, je ne comprends pas pourquoi c'est à la seconde qu'il faut s'attaquer en priorité... Pour laisser coudées franches à la première ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même interrogation que vous bedeau...
      Les deux me semblent indésirables.

      Supprimer
    2. Et d'ailleurs si je devais hiérarchiser, je dirais que l'urgence est la première, la seconde n'étant qu'une mode qui finira bien par passer.

      Supprimer
    3. Pour moi, c'est évident : c'est la seconde qui permet la première. Sans désir d'abolition des frontières, sans apologie du multiculturalisme et du communautarisme, sans relativisme, sans politiquement correct ni wokisme, sans remise en question de l'identité, sans souverainisme, sans ultra-libéralisme, etc., l'invasion devient sinon totalement impossible du moins très difficile.
      Il me parait évident également que les civilisations s'écroulent à cause de leur affaiblissement interne. Les envahisseurs ne font que venir s'installer dans leurs ruines. C'est pourquoi je pense que c'est prioritairement à la maladie culturelle de nos sociétés qu'il faut s'attaquer et non seulement à ses symptômes si préoccupants qu'ils soient.

      J'espère avoir été clair.

      Supprimer
    4. D'accord avec vous pour le début (c'est la seconde qui permet la première). Mais il me semble que ce que vous appelez "américanisation" n'est également qu'une conséquence d'un mal beaucoup plus profond. En gros, nous avons là deux "maladies opportunistes" – qui certes nous tueront immanquablement – mais notre "sida" est plus profond, plus ancien et, je le crains, parfaitement inguérissable.

      Après tout, puisque, selon Paul Valéry, les civilisations se savent désormais mortelles, il faut bien qu'elles meurent un jour. Et, si elles meurent, il faut bien aussi que quelques générations d'hommes vivent leur vie durant l'agonie : c'est le sort qui semble nous être échu – et à l'Amérique tout autant qu'à l'Europe.

      Supprimer
    5. Tout à fait d'accord, l'Europe se suicide depuis 1914 ... au moins.

      Supprimer
    6. J'ai failli faire le même commentaire que vous La Dive...
      Mais comme j'ai déjà dit ça mille fois, j'ai renoncé.

      Supprimer
    7. Que, depuis le dernier des Valois, la France et l'Europe aient entamé leur déclin, je n'en doute pas. Je m'intéressais uniquement aux menaces du présent qui, après l'assassinat d'Henri III pas plus qu'en 1914 n'existaient pas encore.

      Supprimer
  2. C'est vrai,ca !Qu'en pense Buren ? On ne se posera jamais assez la question !

    RépondreSupprimer
  3. Et quel numéro donner à la colonne teutonne - qu'après tout on pourrait appeler Das Reich - celle qui nous taille des croupières sous couvert d'UE ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mes yeux, la colonne teutonne est épi phénoménale. L'Allemagne, comme la France et peut-être même davantage est rongée par la lèpre idéologique venue des USA qui a contaminé l'ensemble de l'Occident.

      N'importe comment nos petites bisbille économiques sont sans grande importance. Je crains que ce soit en Chine et en Inde que les choses importantes se passent.

      Supprimer
    2. A propos de l'Inde et de la Chine :
      quid du fakir arrivant à pieds de la Chine ?

      Supprimer
    3. Il n'a pas que des douleurs aux pieds.

      Supprimer
  4. C'était une fine allusion aux colonnes ...

    RépondreSupprimer
  5. Et si on essayait de redevenir sérieux :

    https://www.europe1.fr/politique/presidentielle-eric-zemmour-est-un-phenomene-majeur-analyse-marcel-gauchet-4087372

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne parviens pas à ouvrir ce lien. Dommage, j'aurais aimé lire l'article. J'ai essayé de googler, trouvé un lien menant à la page en question mais elle a de nouveau refusé de s'ouvrir.

      Supprimer
    2. Au temps pour moi, après avoir boudé, elle a fini par s'ouvrir ! Malheureusement, la vidéo ne fonctionne pas. J'abandonne !

      Supprimer
  6. Les auditrices ont la parole.
    Une émission radiophonique animée par le docteur Michel Dukhon-Cimaise, proctologue et accessoirement trou-du-khul.
    docteur Michel Dukhon-Cimaise :
    - Bonjour Mademoiselle, quel est votre prénom, et votre ville ?
    - Bonjour docteur, je m'appelle Cendrillon, et j'habite à Choisy-le-Roy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben alors? Et votre propre blog? Il est pourtant parfait pour y raconter des conneries. :-D

      Supprimer
    2. - Choisy-le-Roy, une belle commune, mais pas autant que Bourg-la-Reine, hi hi hi ! Je ris de me voir aussi spirituel en ce miroir ! Mais que vois-je ?
      Ma partenaire Marina Je-ten-kause is not amused par ma saillie drolatique.

      Supprimer
  7. Marina
    Docteur Dukhon-Cimaise, je ne suis pas surdiplômée comme vous, mais je sais au moins une chose :
    Quand les bornes de l'hypomanie sont franchies, alors il n'y a plus aucune limite à votre détestable absurdité.
    Je sais aussi une deuxième chose :
    Pour votre traitement, fuyez la thérapeute de votre méprisable clone, Didier Nocebault, le charlatan de Marseille, car elle est visiblement incapable.

    RépondreSupprimer
  8. Sans vouloir vous offenser, cher Rabouilleur, il me semble que vos commentaires deviennent de plus en plus étrangers au sujet de mes billets. De plus, vous aviez écrit ici même que vous renonciez à commenter. Je pense qu'il serait raisonnable que vous vous en teniez à cette dernière résolution.

    RépondreSupprimer
  9. Monsieur Le Rabouilleur,
    Expliquez-nous donc pourquoi - alors que comme vous le fait remarquer realist, vous avez "votre propre blog" - vous avez toutefois renoncé d'y déployer votre humour si drolatique, depuis le 31 mai 2021 ?

    RépondreSupprimer

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ;