..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 28 janvier 2022

Émission de merde !

 


Je n’ai pu la regarder que quelques minutes. Assez pour me convaincre que M. Hanouna devrait faire autre chose. Je le verrais bien posticheur sur les foires, animateur de supermarchés ou commentateur de matches de catch. Mais pas organisateur de débats politiques. Ne serait-ce que parce qu’il n’organise rien. Nous en avons eu la triste démonstration hier soir.

Déjà le titre de « Face à Baba » est ridicule. Que ce pauvre Cyril se soit vu surnommer « Baba » par sa mère (probablement une sainte femme) est une chose, qu’il se serve de ce sobriquet pour nommer une émission en est une autre. Surtout quand il est question de faire débattre des politiciens. Il sont face à des invités, aux électeurs mais pas face à un animateur qui par cette formule laisse penser qu’il est au centre du débat, que c’est à lui que se mesure l’invité.

Si j’ai bien compris, l’idée de ce foutoir consiste à confronter pendant un temps donné l’invité et des contradicteurs ou des laudateurs. Le temps donné, M. Hanouna semble s’en taper le coquillard. Ce qui compte, c’est l’affligeant spectacle. Si le combat est bien sanglant, si les insultes pleuvent comme à Gravelotte, si un énergumène vocifère, interrompt, se conduit comme ferait un abruti dans une discussion politique en fin de soirée dans un bistrot, s’est fait accompagner d’une claque prête à applaudir la plus imbécile de ses interventions et à huer le contradicteur, c’est parfait et donc interminable. Pour cela, quel meilleur client que M. Mélenchon ? Comme un taureau rendu fou par les cris des gradins et enragé par la présence d’un torero haï, il s’est même surpassé.

Face à lui, M. Zemmour, dont je ne suis pas vraiment un fan, tenta d’argumenter, se vit interrompre sans cesse, sa voix couverte par les mugissements du « tribun » déchaîné, se laissa insulter et garda son calme. Et que fit le maître de cérémonie ? Rien qui pût tendre à donner une forme acceptable à la confrontation. Je suppose que le regard fixé sur l’audimat, il se réjouissait in petto du bordel qu’il laissait s’amplifier , que ce soit par incapacité et/ou par calcul. J’eusse été à la place du polémiste, j’aurais quitté le plateau. Mais il était piégé : le faire eut été offrir une apparence de victoire au bolchevique enragé. J’éteignis donc. Je rallumai un peu plus tard pour voir que la parodie de débat s’éternisait J’éteignis pour de bon.

Le but proclamé de M. Hanouna serait d’attirer vers le débat politique son public qui généralement n’en est pas friand. Il l’atteint peut-être mais l’image qu’il donne de ce débat par son indifférence à le dominer, est lamentable. Je le crains plus cynique qu’imbécile, plus roublard qu’incapable. Pour qui roule « Baba » sinon pour sa petite personne ? Il m’apparaît comme prêt à toutes les bassesses afin d’améliorer son audience auprès de décérébrés et ce faisant augmenter ses revenus.

Pour la première et dernière fois, faute de mieux, j’avais choisi de regarder une de ses émission. Dégoûté, je tire de cette courte excursion en terre méprisable deux conclusions : d’abord que ce pitoyable bateleur de foire est à l’image de ce que notre époque produit de pire, ensuite que débattre avec M. Mélenchon est une erreur.

Ce lamentable duo de clowns ne fut même pas divertissant, juste désolant.

9 commentaires:

  1. Je mesure ma chance: je ne regarde pas les débats; je ne regarde que très rarement la télé (sauf la météo régionale); je refuse même de penser à Hanouna qu'à la suite d'une erreur de télécommande, j'ai entraperçu quelques secondes grimacer sur mon écran.
    Pangloss

    RépondreSupprimer
  2. C'est votre faute aussi...
    Vous auriez prévenu que vous en seriez (des téléspectateurs et ·tateuse), l'équipe de réalisation aurait donné une tout autre dimension philosophique et politique à leur émission...


    C'est ballot.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Admettons, mais il c'eût alors été une erreur. Les amateurs des va-de-la-gueule, du bazar, des spectacles grotesques en eussent désappointés !

      Supprimer
  3. Mille fois, mais alors mille fois d'accord avec vous JE !
    Cet homme n'a pas à animer des débats politiques, tout juste un match de boxe à la salle Wagram à condition de ne pas oublier le gong.
    Tout politique qui désormais accepterait son invitation se déshonorerait.
    Avec ce genre de débat on est vraiment tombé baba...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous le flattez en l'imaginant commentateur de boxe ! Le catch, ridicule pantomime, conviendrait mieux à ce bouffon.

      Je m'étonne de voir que les critiques que connait cette piètre performance s'adressent au protagoniste Mélenchon et non au vrai responsable de cette piètre caricature de débat.

      Supprimer
    2. Il faut dire que Mélenchon y a mis du sien pour pourrir le débat...

      Supprimer
    3. Il était dans son rôle habituel : celui de l'abruti haineux.

      Supprimer
  4. Époque de bêtise et d'extrême vulgarité, tout le monde trouve ça très bien...il n'y a plus qu'à tirer l'échelle!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ;