..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mercredi 29 mai 2013

Il remonte comme une bête !



Un sondage, c’est comme une hirondelle : ça ne fait pas le printemps ! Mais deux, allant dans le même sens, comme disent les djeun’s, ça le fait !

Eh bien voilà : le printemps de M. Hollande est arrivé. Rendez-vous compte : 5% de plus lui font confiance. Il est à 29 % ! Presque un tiers des Français lui font tout à fait confiance (4 % (+1)) ou plutôt confiance (25% (+4)) ! Les pisse-froid et autres mauvais socialistes (car tout le monde le sait, Français et Socialiste sont devenus synonymes il y a un peu plus d’un an) ne retiendront que les 44% (-1) qui ne lui font pas du tout confiance. Ignorons-les.

Donc, grâce aux premiers résultats particulièrement brillants de sa politique, M. Hollande a entamé la spectaculaire remontée qui lui fera bientôt retrouver dans le cœur de son peuple la place d’idole qu’une presse tout acquise à la réaction avait semblé, l’espace d’un instant, lui avoir fait perdre. Ceux que son bilan n’a pas encore su convaincre ne tarderont sans aucun doute pas à être séduit par le fantastique magnétisme animal qu’il exsude.

Réjouissons-nous avant de passer à un autre aspect amusant de ce même sondage.

La cote d’avenir des personnalités politiques est riche d’enseignement elle aussi.  Scrutons-la. Le plus prometteur demeure M. Valls. Et ça se comprend : Bien qu’un peu en perte de vitesse à droite (30% (-4)), il séduit de plus en plus à gauche (55%(+8) )tant il est doux au cœur d’un progressiste de voir casser du réac. A droite, MM. Fillon, Sarkozy et Juppé suivent au coude à coude. L’ex-président perd à gauche comme à droite  tandis que les ex-premiers ministres montent à gauche mais baissent à droite. Il faut cependant reconnaître qu’à droite M. Sarkozy domine tous ses éventuels concurrents de la tête et des épaules.  A 63%, il est suivi par M. Fillon (54%) puis Mme Le Pen (52%). Or donc, et c’est amusant,  c’est la foi qu’accorde la gauche à l’avenir de personnes pour lesquelles elle ne votera  jamais qui amène MM. Fillon et Juppé (24% chacun à gauche) à des  « sommets » de popularité tandis que M. Sarkozy et Mme Le Pen ne recueillent respectivement que 10 et 12% à gauche !

On me dira que MM. Valls, Jupé et Fillon, sont plus consensuels. Reste à savoir si le consensus permet que l’on mène une politique autre que mi-chèvre-mi-chou….

34 commentaires:

  1. Je ne sais pas si à l'école on pratique encore "la rédaction" mais votre oeuvre du jour mérite cette jolie appellation. Pas tout à fait un article de presse -il y manque une flopée de fautes diverses- bien que le contenu en ait l'édifiante portée. Vive les blogs pourtousses, ceux qui n'ôtent rien et n'ajoutent rien non plus. Vous en êtes aussi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci encore ! En fait, je n'ai fait que reproduire ici une rédaction que j'avais écrite en 1961, alors que j'étais en CM2. Vous me reconnaîtrez au moins, j'espère, une certaine prescience...

      Supprimer
  2. Il y a 19% des sympathisants UMP qui souhaitent voir Méluche jouer un rôle important...

    Autre aspect amusant de ce sondage : la cote de popularité des Verts (dans les dernières pages).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Verts sont en effet étonnamment populaires ! C'est étonnant pour des gens qui sans l'appui du PS n'auraient probablement aucun député.

      Supprimer
    2. Je ne suis pas toujours très fier du PS...

      Supprimer
  3. Marine le Pen fait 52% à droite! Eh, éh...
    Je m'étonne qu'un score pareil ne fasse pas pousser des cris d'horreur à toute la médiaterie franchouille...
    Parcequ'en pareil cas, on pourrait commencer à envisager des renversements d'alliance...
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet étonnant.Pourtant seulement 23 % des gens auraient une bonne opinion du FN. Les gens se montreraient-ils parfois illogiques ?

      Supprimer
  4. Cette inversion dans les courbes de popularité est très surprenante. Il est étonnant d'apprendre que 4 ou 5 % des français ont trouvé du positif dans la politique actuelle du gouvernement : Chômage galopant (comment se fait-il que les chiffres d'Avril ne soient d'ailleurs pas sortis ?), fermetures d'entreprises (encore cette semaine Spanghero, Goodyear, ...), taxes et impôts à tous les étages, répression policière accrue sur les honnêtes gens qui ont l'outrecuidance de défendre la cellule familiale traditionnelle, perte de pouvoir d'achat, interdictions visant les libertés d'expression, mises en gardes incessantes de la Cour des Comptes et de l'Europe sommant nos dirigeants de se mettre réellement au boulot.... auxquelles il faut ajouter toutes les épées de Damoclès suspendues au-dessus de nos têtes et qui risquent un jour ou l'autre de nous "anéantir" pour peu que la conjoncture bancaire soit un peu ou franchement moins favorable qu'elle ne l'est aujourd'hui.

    Quand même cette embellie passagère de la popularité de Normal et de son 1e sinistre, ne doit pas nous faire perdre de vue que près de 3 français sur 4 continuent d'afficher envers ces 2 lascars et leur modèle de gouvernement, une opinion défavorable (ce qui est quand même énorme).

    Avec les médias aux manettes, j'ai tellement le sentiment que tout est manipulé, que les chiffres trop beaux pour être vrais me paraissent immédiatement suspects. C'est grave docteur ?

    Il y a quand même quelques sondages qui semblent traduire fidèlement et sans surprise l'état d'esprit de nos compatriotes. D'après l'Insee, le moral des ménages serait à son plus bas niveau historique. Ne serait-ce pas plutôt le moral des Français qui est à son plus bas niveau historique ?.....comme d'habitude ?.... je suis d'accord. En plus, depuis le 6 Mai 2012, nous avons l'excuse de la météo qui s'obstine jour après jour à mettre des nuages dans notre ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tant que gauchiste de service je me permets de répondre à Cyrielle...

      1. Vu l'état de la France en mai dernier, il est surprenant que plus de 48% des Français aient voté pour Nicolas Sarkozy. Je ne réponds pas avec cynisme mais précisément à son premier paragraphe : l'opinion ne dépend pas que des résultats.

      2. Si Hollande était revenu sur le mariage pour tous, sa cote aurait encore plus baissé puisqu'il aurait perdu la confiance de la gauche.

      3. "les chiffres trop beaux pour être vrais"... Heu... On a encore eu des mauvais chiffres aujourd'hui (de l'OCDE, je crois) sans compter qu'on a reçu une charge de la Commission Européenne en début déparès midi.

      Supprimer
    2. Mais enfin Cyrielle, il faut se réjouir qu'il y ait des repreneurs pour ce pays en faillite générale ! Hollande prépare la Grande Transition et la droite s'efforce de faire croire qu'être français ça se mérite. Mettez les sous que vous avez dans une banque allemande (légalement bien-sûr !), vendez votre immobilier et écoutez jouer l'orchestre ; même du pont supérieur on l'entend parfaitement.

      Supprimer
    3. Bien d'accord avec vous Cyrielle.

      Supprimer
  5. @Nicolas (j'aime bien ce prénom). Je suis flattée que le 1er gauchiste de la blogosphère ait daigné jeter un oeil sur mon modeste commentaire. J'apprécie en plus la tonalité soft de la réponse. Ceci étant dit :

    1 - Vous trouvez que 48 % pour N. Sarkozy c'était beaucoup, alors que pour ma part, j'ai regretté que ce soit un poil trop peu. Si les villes avaient voté comme la campagne, le score eut été inversé. Je sais, avec des si......

    Quant à Nicolas, l'autre, avouez que la crise des subprimes qui l'a cueilli de plein fouet dès le début de son mandat, ne l'a pas aidé, même s'il a parfaitement joué son rôle de leader en duo avec A. Merkel au niveau européen. Il ne s'est pas contenté de japper de loin en s'écrasant de près, comme sait si bien le faire votre mentor.

    2 - Vous avez parfaitement raison sur ce point là ; Même si sa popularité compte finalement très peu en regard de l'énorme bêtise que représente le mariage pour tous qui pour moi comme pour beaucoup d'autres, n'est d'ailleurs pas le coeur du problème. Chacun sait, et cela explique la mobilisation des familles françaises, que dès l'instant où cette ouverture est faite, le 2ème étage de la fusée que sont la PMA et la GPA reviendra rapidement au coeur de l'actu.

    J'ai d'ailleurs lu chez Corto, qu'en haut lieu ils se torturaient l'esprit pour tenter de légaliser ces pratiques en douce, par la magie des mots et des circuits empruntés.

    3 - Bravo pour le fair-play mais je parlais surtout ici des + 5 % de popularité. Je pensais aussi à la promesse réitérée de F. Hollande d'inverser le chômage d'ici à la fin de l'année. S'il y parvient, je pense qu'il conviendra de regarder le détail des chiffres avec beaucoup d'attention.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cyrielle, il n'y à plus de premier gauchiste et si j'avais cette position c'est aussi que je m'intéresse à toute personne sympathique !

      1. Oui. Nous n'abôs pas les mêmes opinions politiques.

      Admettez que François Hollande se prend aussi une crise sur la tronche... Pour cette histoire de jappement c'est n'importe quoi. Je pourrais évidemment affirmer le contraire : il a confirmé la politique voulue par Mme Merkel ce qui nous a enterré. Vous pouvez trouver beaucoup de qualités à Sarko mais ne me dites pas qu'il est un bon économiste.

      2. Laissez donc Corto où il est.

      Je me fous de la PMA. Je vais être grossier mais une gouine peut se faire engraisser sans ça. Ce qui me choquerait c'est qu'elle soit remboursee par la sécu.

      Quant à la GPA, il y a des connards de gauche qui sont pour mais comment pouvez vous penser que les gens de gauche puissent être majoritairement pour l'exploitation du corps de la femme.

      Ainsi, ce sont seulement les libéraux qui peuvent être pour et ils sont plus nombreux dans votre camp. Dont Corto... Alors laissez cette andouille faire sa propagande grotesque.

      3. Ce n'est pas une promesse mais un espoir. Mais peu importe. Il y a d'autres choses à considérer. Tiens ! Compte tenu de la popularité en berne des chefs de la droite, il est logique que les gens aient plus confiance dans la gauche.


      Bref, continuez à lire Jacques et moi mais arrêtez de lire Corto qui est dans la pure propagande pour séduire ses lecteurs. Je ne dis pas que je ne fais pas de propagande mais je ne suis pas monomaniaques. Mon dernier billet, par exemple, est une charge contre le PS...

      Supprimer
  6. @Léon : Si notre pays, par la force des choses, devient moins généreux, les repreneurs pressentis pour la Grande Transition iront voir ailleurs si les prés sont plus verts (bien que par les temps qui courent, les eldorados risquent d'être de plus en plus difficiles à trouver).

    Pour le reste, si je faisais partie de ces riches honnis par le système qui nous gouverne, je vous suivrais (qui l'eut cru) car vos conseils me semblent plutôt judicieux.

    RépondreSupprimer
  7. Electeur socialiste mon ami, je te donne le mariage homo et reprends le CDI.
    Je te propose le droit de vote aux étrangers (les oxymores n'impressionnent pas un socialiste) et repousse l'âge du départ à la retraite en attendant de faire la sécu à la carte en fonction des revenus.
    Je sais: ça fait un peu mal au cul mais tu verras on s'habitue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà l'imbécile. Viré de chez moi, il vient me troller ici. Un peu comme Léon. Ce connard veut la mort des blogs. A eux deux, ils ont obligé Didier et moi à modérer les commentaires. Cela étant, on s'y fait très bien.

      Supprimer
  8. A eux deux, ils ont obligé Didier et moi à modérer les commentaires. Cela étant, on s'y fait très bien.

    C'est bien étonnant de la part de Didier Goux.
    De toi plus rien ne m'étonne mon gros bêta: tu en est même à croire que l'électeur socialiste se résume à ta personne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si je ne t'étonne pas pense à la position de Didier, abruti. A force de foutre la merde partout, tu pousses les blogueurs à fermer leur gueule. Tu tues la liberté d'expression.

      Supprimer
  9. Tu tues la liberté d'expression.

    Si tu ne raconterais pas autant de conneries tu aurais encore des lecteurs. Tu n'en serais pas réduit à commenter tes commentaires.
    Je n'y suis pour rien dans la désaffection de ton blog, et tu n'as de leçons de liberté d'expression à donner à personne, censeur que tu es.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'elle désaffection de mes blogs ? Tu en es réduit à commenter mes commentaires parce que tu n'arrives plus à commenter chez moi. Je ne suis pas censeur : je lave les merdes sur mon paillasson.

      Supprimer
    2. Quelle...
      Tu ne sais pas écrire et encore moins lire visiblement.
      Ou tu as encore trop bu.

      Supprimer
    3. Raté ! Je n'ai pas de temps à perdre avec toi sauf pour rappeler que tu n'es qu'un crétin. Figure toi que j'ai répondu en chiant et que mon iPad a fait une correction automatique. Cela étant, si tu bases ton argumentation sur le fait que je puisse faire d'aussi énormes fautes, tu vas rapidement ajouter des preuves que tu n'es qu'un con. Un gros.

      Cela étant, je me désabonne aux commentaires, nous ne sommes pas là pour faire chier Jacques. Je vais quand même lui adresser un message : Il y a deux ans (ou trois), je lui ai suggéré d'ouvrir un blog pour pouvoir s'exprimer sans polluer le mien. Il verra maintenant pourquoi.

      Bonne soirée. Je me casse.

      Supprimer
    4. Cela étant, je me désabonne aux commentaires

      Quand Nicolas fâché lui toujours faire ainsi.

      Supprimer
    5. Nico, t'es un vrai crétin, un énorme crétin, un crétin retentissant, un crétin tout ce qu'il y a de plus sonore.
      Et tous ces gros mots qui sortent de ton clavier…
      Tu pues, mon coco, je te le dis. Y'a pas que ton paillasson merdeux qu'il te faut laver. Il faut nettoyer tes mots, tes manières, ton égo. Tu comprends ?

      Supprimer
    6. Ben alors ? Des gros mots et tout ? C'est pas bien ça, pas bien du tout !

      Supprimer
  10. Il fut un temps, je m'étais laissée convaincre que le karcher était un instrument de salubrité indispensable à tout homme aimant un certain ordre de bon aloi.
    Mais ces temps-ci plus personne n'en parle et chacun peut se laisser aller à ses plus bas instincts.

    RépondreSupprimer
  11. Avez-vous réussi à trouver du sens aux sondages?
    Des gens donnent leurs suffrages à un type surtout pour se débarrasser d'un autre type mais sans croire (je l'espère pour eux)que la situation s'améliorera. Huit mois plus tard les gens sondés ne sont plus du tout contents. Ces sondages sont commandés orchestrés, analysés, commentés par les médias qui doivent alimenter la machine avec de la matière première.Un coup ça baisse, un coup ça monte. L'électeur va aux urnes la tête farcie des derniers résultats de sondages, bien conditionné^pour savoir qui sera élu, qui ne le sera pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas tous les électeurs... Une des choses qui me désolent est le fait que l'opinion est aussi volatile qu'influençable.

      Supprimer
  12. Mais moi je ne "souhaite" pas que Jacques ferme son blog. On y trouve parfois des paragraphes magnifiques -non, disons beaux. Je l'invite simplement - et j'ai cru comprendre que le persifflage n'était pas un genre dédaigné par la maison- à plus de rareté ou "d'utilité" et de réserver ses considérations générales ou intimes (souvent estimables) à sa famille ou à son entourage. Quant à votre blog, monsieur Jégou, c'est une institution d'utilité publique (pour vos camarades lobotomisés) que vous avez su protéger des "pollutions" de Jacques et de toute forme d'intelligence. Bravo, objectif atteint !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'ai en effet rien contre le persiflage et les moqueries ne m'affectent guère. Mes lecteurs m'apparaissant comme virtuellement proches je ne comprends pas toujours vos objections.

      Supprimer
    2. Mince, j'ai mis deux f à persiflage ! Faut-il que je me désabonne des commentaires ?

      Supprimer
    3. Je vous laisse en débattre avec votre conscience.

      Supprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.