..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mercredi 8 décembre 2021

Coucou, me revoilou !

 

L'abbatiale Saint-Gilles

Certains lecteurs fidèles se sont inquiétés de ma récente absence . Je les remercie de leur sollicitude. J’avais pourtant annoncé lors d’un précédent article que j’allais faire un séjour de huit jours à Toulon chez ma fille et mon gendre. J’en suis revenu hier soir. Je tente de me réacclimater : adieu ciel bleu et soleil, bonjour froidure et crachin. Cette semaine de vacances fut placée sous le quadruple signe du chemin de fer, de la cuisine, des visites immobilières, et de l'architecture romane.

Deux journées de voyage en train et de transferts d’une gare à l’autre en taxi furent le prix à payer pour passer six jours en Provence avec les miens. Ces trajets furent longs et ennuyeux mais inévitables.

Le volet culinaire qui occupa trois jours entiers me permit d’initier ma fille à la préparation de saucisses, de rillons et d’un foie gras mi-cuit dont la réussite enchanta nos papilles et rendit nos apéros somptueux. A la demande générale de ma fille, je dus préparer ce lapin au chou qui depuis des décennies a largement contribué à établir ma réputation culinaire. Je ne pouvais pas moins faire pour la remercier des excellents spaghetti bolognaise qu’elle avait préparés le soir de mon arrivée.






Le week-end nous vit parcourir 600 kilomètres à travers la Provence pour nous émerveiller devant des chefs-d’œuvre architecturaux romans, allant de Montmajour à Arles puis à Saint-Gilles, et en d’autres lieux ou de plus humbles chapelles et églises nous révélèrent leur beauté.






En résumé, un séjour riche en émotions diverses en compagnie de ceux que j’aime et dont je reviens ébloui avec des dizaines de photos que j’utiliserai pour des reportages sur le site d’art roman auquel je participe sur Facebook. Tout cela m’a fait délaisser le Net en général et mon blog en particulier mais je n’en ait nul regret si ce n’est celui d’avoir inquiété quelques fidèles.


21 commentaires:

  1. j'attends vos photos avec impatience, je suis aussi ce site !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il s'agit d'"Églises romanes", ça ne devrait pas trop tarder, bien qu'organiser les photos, les recadrer, travailler la lumière les couleurs et la netteté prenne du temps...

      Supprimer
  2. On peut savoir pourquoi les "visites immobilières" ? Auriez-vous décidé d'émigrer en Provence auprès de ceux que vous aimez ? Et puisqu'après tout, semble-t-il, vous y réussissez vos saucisses aussi bien qu'ailleurs, ce pourrait être une très bonne idée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puisqu'après tout, semble-t-il, vous y réussissez vos saucisses aussi bien qu'ailleurs, ce pourrait être une très bonne idée.

      Il pourra y apprendre la recette des caillettes...

      Supprimer
    2. Saint Gilles ! Vous passâtes près de chez moi qui gîtes à Sommières... Je travaillais même sur le site de l'aéroport de Nîmes-Garons qui, comme son nom l'indique, est situé sur la commune de Saint Gilles.

      Supprimer
    3. La Vidourle est calme en ce moment ?

      Supprimer
    4. Alix : "… chez moi qui gîte", sans S final !

      Fredi : LE Vidourle ! Je sais qu'on vit une époque transgenre, mais tout de même…

      Supprimer
    5. @ Mildred : En fait, ce sont les tourtereaux qui cherchent un nid. Pour ce qui me concerne , vu le prix de l'immobilier dans la région, je devrais en vendant ma maison me contenter d'un studio, ce qui ne me satisferait pas. De plus, ayant la chaleur en horreur, le climat ne me satisferait pas : je suis du Nord-Ouest, ne l'oublions pas !

      @ Fredi : Je ne savais pas ce qu'étaient les caillettes mai, renseignements pris, je pense pouvoir en confectionner ici si la fantaisie m'en prend.

      @ Alix : L'abbatiale de Saint-Gilles est une merveille et plus particulièrement son porche !

      Supprimer
    6. @Didier Goux
      C'est un ruisseau ou un fleuve ?
      Je pensais que c'était une rivière...

      Supprimer
    7. Remarquez que la Seine est aussi un fleuve...

      Supprimer
    8. "Fredi : LE Vidourle ! Je sais qu'on vit une époque transgenre, mais tout de même…" C'est assez marrant parce que l'ancien maire de Sommières (battu à la dernière élection) parlait de "Vidourle" en tant que nom propre... Et du coup, d'un côté du Vidourle (commune de Sommières) il y avait un panonceau "Vidourle" à l'entrée du pont, et de l'autre côté (commune de Villevieille) il y avait un panonceau "Le Vidourle". Le nouveau maire de Sommières a cru bon de remplacer le panonceau côté Sommières par "Le Vidourle"... C'est mesquin...

      Supprimer
    9. Sinon, Vidourle est calme ...

      Supprimer
  3. Heureuse de constater, Fredi, que vous êtes remis de votre voyage à Kaboul !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 😁
      Mouarf !!!
      J'suis pas prêt d'y remettre les pieds tiens...

      Supprimer
    2. @ Mildred : Votre commentaire m'a incité à réparer une des lacunes que le peu de temps consacré au Net cette dernière semaine avait provoqué. J'ai donc lu le dernier opus de Fredi. Qu'en dire ? Sinon que j'ai préféré traverser Paris en taxi (un chauffeur noir à l'aller, un Arabe au retour) plutôt que constater le désastre dans le métro.

      Supprimer
    3. Traverser Paris avec une valise de saucisses, ça me rappelle quelque chose, ça

      Supprimer
    4. @ dsl : Bien que j'aie annoncé mon projet d'apporter saucisses et autres charcuteries à Toulon, je me suis ravisé pour des questions de rupture de la chaîne du froid. Je me suis donc contenté d'apporter le matériel nécessaire à leur fabrication et j'ai acheté la viande sur place. Tant pis pour Bourvil et Gabin.

      Supprimer
  4. En lisant votre article charcutier, je pense à la chanson des légionnaires :
    Tiens, voila du boudin !
    On l'entendait souvent dans les boites de nuit, dans le monde d'avant.
    Mais les apparences sont trompeuses, une fois de plus :
    Un vilain petit boudin peut se révéler une bonne affaire, mais seulement pendant les périodes des soldes.

    RépondreSupprimer
  5. Vous êtes visiblement un expert ès chairs cuites.
    A part la chair, qui n'est pas triste sur votre blog, vous ne parlez jamais de nourritures spirituelles.
    En tant qu'enseignant en Lettres, quels sont vos auteurs de référence ?
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime bien le "fidèles" terminant votre propos :
    fidèles lecteurs ou au sens religieux du terme eu égard aux illustrations ?

    RépondreSupprimer