..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 10 octobre 2015

Retour



Me voici revenu en Normandie. Dire que c’est l’euphorie serait exagéré. Je ne m’en étais guère absenté que quelques jours de suite depuis plus de quatre ans. Retrouver un potager en vrac, une pelouse trop haute, des haies à tailler, n’est pas exaltant. Le retour dans cette maison que j’ai au fil d’années d’efforts aménagée selon mes goûts et de manière rationnelle a soulevé bien des questions : pourquoi se mettre en tête de rénover une nouvelle maison ? Parviendrai-je, alors que je ne suis pas maître de la distribution des pièces, à en faire un lieu où je me trouve autant à mon aise ? En aurai-je le courage et l’énergie ?  Toutes questions oiseuses…

Ce matin, les collines alentour étaient masquées par un épais brouillard. Il faisait humide et froid, comme si souvent ici. Du coup, le projet corrézien reprit des couleurs : y passer l’automne et le printemps serait bien moins triste. Quant aux questions de la veille, toute leur vanité m’apparut : quelle est l’alternative ? Se résigner à une vie inactive ? Aller jouer à la belote au club des anciens ? Lire, écrire, rêvasser ? Même si l’âge est là, avec qu’on le veuille ou non (et Dieu sait comme je le refuse !) une diminution des forces et de la résistance, avec les multiples petits ennuis de santé qu’il implique, se lancer des défis est une manière de  s’opposer à l’inéluctable qui arrivera toujours assez vite : ce moment où s’installera la passivité, l’acceptation de limites de plus en plus réduites. Tout ce qu’on peut espérer, c’est que cette résignation soit sinon heureuse du moins supportable parce que peuplée de passe-temps agréables. Reste à déterminer lesquels, vu que je regarde peu la télé, que je n’aime pas plus le foot que le rugby ou tout autre sport, que la plupart des films m’ennuient et que mon appétit de lecture va diminuant. On verra le temps venu…

Quoi qu’il  en soit, en mon absence, certains légumes ont prospéré comme en témoignent cette courgette de 4 kilos cent et sa copine italienne de 1 kilo deux cents grammes :

Entendons-nous bien : aucun de ces légumes ne fume. Le paquet de Royales Menthol Longues m’appartient et n’est là que pour donner une idée de leur taille.

23 commentaires:

  1. Ne fumant pas, c'est peut être le paquet de cigarettes qui est petit?
    4 kgs, belle bête!

    RépondreSupprimer
  2. Oufti ! (comme disent nos voisins wallons ...)
    A la première vu de cette photo j'ai cru un instant, mais comme le chantait un belge "un instant seulement", à l'illustration d'une annonce d'eBay pour la vente de certains joujoux par un amateur graveleux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes dans un endroit sérieux, cher Dominique. Ne l'oubliez jamais.

      Supprimer
  3. Deux maisons et uniquement "de campagne"! Profitez-en bien!

    RépondreSupprimer
  4. Me voici revenu en Normandie.
    Ah !!!
    J'suis bien content !
    Non vraiment ça me faisait peine de vous savoir si loin.

    RépondreSupprimer
  5. Comment peut-on fumer des Royales Menthol...longues qui plus est ?
    Une courgette comme la votre faut se la farcir ou la mettre au compost !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est assez simple : vous vous procurez un paquet de la marque, vous en sortez une, l'allumez, en inhalez la fumée et vous recommencez jusqu'à ce que le paquet soit fini et vous le renouvelez.

      Il est en effet probable que la qualité de cette courgette laisse à désirer.

      Supprimer
  6. Jolie courgette, elle fait envie : quoi ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le véritable amateur de légumes connaît de grandes joies.

      Supprimer
  7. Vos fruits auraient été encore plus gros si nous n'aviez fumé que des normales -plutôt que longues. D'ailleurs, ils n'ont pas eu besoin de vous pour prospérer ; ceux-là, sont pas socialistes ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les opinions politiques des courgettes sont un sujet hélas trop souvent négligé.

      Supprimer
  8. La personne qui a déféqué sur le carrelage a bien été punie: elle a perdu son paquet de cigarettes dans l'urgence.
    Le Page.

    RépondreSupprimer
  9. Conclure un paragraphe de pensées philosophiques sur la vieillesse qui vient par des considérations sur des cucurbitacées me paraît être le comble du renoncement à tout renouveau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philosopher est certes bien agréable mais il faut savoir ensuite revenir à l'essentiel.

      Supprimer
  10. Mince alors, des légumes-tchernobyl!
    Bonne ré-acclimatation et amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ce que je ne vois pas (pour cause de brouillard) par ma fenêtre ne facilite pas ma ré-acclimatation !

      Supprimer
  11. "sérieux": tel n'est pourtant pas l'exergue de ce blog où on dérise, batifole, plaisante et ricane !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Sérieux" au sens où sans être austère on ne badine pas avec la moralité.

      Supprimer
  12. Austère, haut stère, ô stère, vous allez voir de quel bois je me chauffe !...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.