..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 19 avril 2015

Amateurs de beaux objets, bonjour !



L’autre jour l’Amiral Woland, que je soupçonne d’être un citadin invétéré, déclara sur Facebook qu’on s’emmerdait à la campagne. Mieux vaut entendre ça que d’être sourd mais tout de même ! S’il est vrai que durant la morte saison, bien que courts, les jours peuvent sembler longuets, les beaux jours revenus on y a bien du mal à effectuer toutes les tâches qui s’imposent. A condition, bien entendu, d’avoir des intérêts et des occupations adaptés.

Il est indéniable que pour ce qui est des spectacles de rue, dans mon hameau, en dehors du passage d’Arlette et de ses vaches (qui vaut tout le même son pesant de cacahuètes vu le festival de jurons qui l’accompagne) c’est un peu léger. De même, du point de vue des autres spectacles (cinéma, théâtre, opéra, concerts divers, etc.) c’est également réduit jusqu’à l’inexistence. Restaurants, bistrots, boîtes de jazz n’y pullulent guère. Pratiquement pas de transports en commun, lesquels, si on en croit les ragots que ne peuvent totalement s’empêcher de colporter les médias, permettent des expériences de harcèlement et d’agressions hautement enrichissantes. On conçoit donc que ceux que l’absence de ces éléments chagrine trouvent la campagne ennuyeuse.

En revanche, si vous aimez le bricolage et le jardinage, que vous aimez l’espace et que la présence d’un trop grand nombre de vos semblables vous incommode, la campagne vous offrira la possibilité d’exercer vos passe-temps sans retenue loin de toute promiscuité et au calme. En résumé, ceux qui sont faits pour la vie citadine s’emmerdent à la campagne comme ceux que qui aiment la campagne s’emmerderaient en ville.

Ainsi, depuis que le beau temps est revenu, ai-je du mal à approvisionner en billets quotidiens ce temple de la culture universelle. Car j’ai bien des choses à faire, en bien des domaines. Regardez ce magnifique objet récemment sorti de mes ateliers : 



Magnifique, non ?  Mais- qu’est-ce au juste ? Je ne vous ferai pas languir : il s’agit d’un ratelier qui me permettra de ranger correctement mes outils de jardin dans la serre une fois que ses pieds auront été coulés dans le béton.

Et ce n’est pas tout !  Jetez un œil à ce magnifique appareil que je viens de revevoir : 



Allons, ne soyez pas jaloux, vous aussi pour moins de 150 € vous pourrez vous l’offrir. Cette petite merveille électrique combine une tondeuse et un coupe bordure et grâce à sa batterie, vous dispense des nombreux inconvénients que présente le fil. C’est l’outil qui vous permettra d’entretenir le gazon des allées de votre potager ainsi que de tailler les abords de vos arbres fruitier et autres parterres de fleurs qui agrémentent votre pelouse.


Comment ça, vous habitez un appartement en ville et n’auriez pas l’usage de ces objets ?  Je vous plains. De tout cœur !

32 commentaires:

  1. Magnifique, non ?

    Oui bof...
    On devine les équerres métalliques qui tiennent lieu d'assemblages tenons-mortaises que vous avez eu la flemme de faire. Et puis ça sert à quoi ce truc ? A conserver les patates ?

    RépondreSupprimer
  2. Quant à votre engin là...pardon ! Mais c'est de l'outillage de pédé ça ! La moindre petite ronce et vos lames se coincent, soyez en sûr !
    Ah non vraiment J-E : vous seriez mieux en ville plutôt que de mimer le paysan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'abord, permettez-moi de déplorer le mépris que vous semblez porter à nos amis pédés. Ensuite, cet outil a pour unique mission d'entretenir les allées gazonnées de mon potager. Pour le reste j'ai un outil plus robuste.

      Je ne singe personne, je me contente d'être à mon aise dans un endroit de mon choix. Quant à la ville j'ai déjà donné et je vous la laisse.

      Supprimer
  3. vous aussi pour moins de 150 € vous pourrez vous l’offrir.

    Vous pouvez vous l'offrir, vous pouvez vous l'offrir !!! Et j'en ferais quoi svp de votre tondeuse dans mon salon parisien ? Ça fait aspirateur aussi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien conscient du peu d'usage que vous en auriez. En fin d'article je vous ai même exprimé ma compassion.

      Supprimer
  4. Très joli votre râtelier mais couler ses pieds en bois dans du béton ? Ah malheureux, vous n'y pensez pas ?!
    Combien d'autonomie votre magnifique tout-en-un ? Ça éviterait à mon cher et tendre de couper le fil de la tondeuse de temps en temps et du coup de faire sauter le différentiel de la maison.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant fait !

      L'autonomie est réduite : 30 mn environ. J'envisage d'acheter une batterie supplémentaire chez Cdiscount (environ 70€). Ce n'est qu'un outil d'appoint, pour le reste j'ai une tondeuse thermique...

      Supprimer
    2. Vous pensez que votre magnifique objet va tenir combien de temps avant de pourrir ?
      En fait, je ne pense pas que je vais acheter la tondeuse. 30mn d'autonomie pour une batterie neuve qui ne tiendra plus qu'un quart d'heure (et encore) après une dizaine de recharges, tant pis, je vais convaincre mon chéri d'investir dans une tondeuse ET un coupe-bordure thermiques.

      Supprimer
    3. Avant de pourrir ? Quelques années, j'espère. On verra bien. Et puis je recommencerai...

      Le thermique, c'est bien mais c'est lourd et pour certains travaux ça manque de précision...

      Supprimer
  5. Je partage l'avis de Gilly. Couler dans le béton ce magnifique meuble de jardinage (à ne pas confondre avec meuble de jardin), ce serait dommage. Dois-je comprendre qu'il est instable?
    Votre micro tondeuse me fait envie. Un peu sous-dimensionnée pour mon herbe, mais jolie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lui, non mais le sol de la serre est meuble...

      C'est vrai qu'elle est jolie, hein ?

      Supprimer
  6. "vous aussi pour moins de 150 €"
    87€85 chez Amazon:http://www.amazon.fr/Black-Decker-ST5530CM-Coupe-bordure-Dresse-bordure/dp/B00FQIC3CO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu d'attention, cher zen ! Il s'agit là du modèle filaire que l'on trouve en promo chez Jardi Leclerc aux environs de 50 € ! La seule batterie coûte bien plus cher comme je l'indiquais à Gilly...

      Supprimer
  7. Vous avez mis tout un hiver à construire ce bel établi, ah oui quand même.

    Enfin ce n'est pas tous les avantages que vous avez décrits qui me feront implanté en campagne et puis à chaque fois je penserai entendre le vieux communiste mais heureusement momifie de Ferrat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, la conception, l'achat des matériaux et la fabrication m'ont pris un après-midi et une matinée.

      Pour Ferrat, c'était la montagne qui était belle...

      Supprimer
    2. Montagne, campagne, même combat pourtant votre billet est plus convaincant que la chansonnette de coco.

      Supprimer
  8. N'insistez pas trop, s'il vous plaît, sur les arguments en faveur de la vie à la campagne. Il serait dommage que nous soyons envahis de citadins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison, pour vivre heureux mieux vaut se taire !

      Supprimer
  9. Oh ne plaignez tout de même pas trop les citadins, ils ont beaucoup moins d'occasions que vous de se faire une hernie discale ou de se blesser avec un instrument coupant, voire contondant.
    Et puis ce superbe râtelier à outils vaut il un seul billet de vous?
    Bonne soirée dominicale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais ils peuvent être victime de bien d'autres accidents comme passer sous un bus, se faire jeter sous le métro, etc. Choses que l'on risque moins ici...

      Pour la valeur de mes billets, peut-être la surestimez vous. N'importe comment, pour ranger mes outils, ils sont inférieurs.

      Supprimer
  10. Pour vous mettre tous d'accord, je dirais que le principal, comme le rappelle Jacques, c'est que "pour le reste" vous ayez un outil robuste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sortez, Mildred ! Nous sommes dans un établissement de haute tenue !

      Supprimer
    2. Serais-je la seule, ici, qui ne serait pas autorisée à dire son admiration pour les "beaux objets" ?

      Supprimer
    3. Rrrhhooo, elle persiste!

      Popeye

      Supprimer
  11. Le râtelier est superbe, mais comment faites-vous pour y loger la faux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas de faux : j'ai un puissant coupe-bordures pour faire ce genre de tavaux.

      Supprimer
  12. Ranger vos outils de jardin? Ils tiendraient tous dans ces trous?
    Pour ce qui est de "couler dans le béton", j'ai probablement vu trop de films mais la formule me fait frissonner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste les outils à main : bêche, fourche-bêche, houe, binette, râteau, croc,etc. Pour le reste j'ai un autre local (et un autre râtelier).

      Supprimer
  13. je trouve vos commentateurs un peu mesquins sur ce coup-là, serais-ce un peu de jalousie devant tant de beaux outils ....lol...
    bon, ceci dit, franchement, je ne vois pas ce que j'en ferai dans mon HLM, mes cultures sur ma fenêtre se contentent d'une cuillère à soupe pour retourner la terre

    RépondreSupprimer
  14. Et toujours pas de barre de seuil pour cette porte ! Je savais le normand indécis, mais je l'ignorais indolent. Le climat sans doute ?
    C. Monge

    RépondreSupprimer