..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 4 mars 2022

Chroniques de la folie ordinaire


Vous avez pu constater grâce à mon billet d’hier à quel point ma vie est riche en événements majeurs. Eh bien, ça continue.

Il y a deux jours, j’ai commandé du fioul. Ce ne fut pas aisé car la personne qui prit ma commande devait être atteinte d’une légère surdité. Elle me demanda par trois fois mon nom et me demanda de l’épeler. Il est vrai que le nom d’Étienne (comme le prénom) est aussi exotique que peu répandu et que, ceux qui me connaissent dans la vraie vie pourront en témoigner, ma voix est fluette et mon élocution embarrassée. Je crus revivre l’inénarrable aventure que je connus il y a quelques années lorsque j’essayai de faire raccorder ma maison de Corrèze au téléphone et que mon interlocutrice était une maghrébine dont la bonne volonté n’avait d’égale que son incompétence linguistique. L’affaire me prit une heure et demie ! Mais passons…

Hier, le livreur, fils du patron, m’a appelé. Il m’annonça sa visite pour aujourd’hui vers midi. Vers neuf heures trente, on sonne à ma porte : à ma grande surprise c’était lui. Je m’étonnais de le voir arriver si tôt. Il me parut très agité et me dit qu’il improvisait, qu’on manquait de produit… Quand je lui dis de faire le plein il me répliqua qu’il ne pouvait me m’accorder que 500 litres, que les livraisons étaient limitées à ce niveau, que dans l’Orne (5 km de chez moi), ils étaient limités à 300, qu’un gros client, propriétaire d’un château, qui avait commandé 5000 litres, se faisait livrer par autant de compagnies qu’il pouvait afin de remplir sa cuve 500 litres par 500 l, que les pétroliers russes n’arrivaient plus, bref, que c’était le bordel total.

Ma commande n’était due qu’à un fait objectif : ma cuve était quasiment vide et en aucun cas à une panique. Je suis peu enclin à la panique, quoi qu’il arrive. Cela dit, je note une fois de plus qu’à la moindre alerte certains de mes concitoyens adoptent le comportement le plus irrationnel et le moins civique qui soit et qu’ainsi ils provoquent des pénuries qui n’auraient pas lieu d’être. Il y a deux ans, pour des raisons qui m’échappent totalement, ça provoqua une pénurie de PQ. Fin décembre 1999, suite à la tempête, le maire du petit village où j’habitais passa prévenir les habitants que, faute d’électricité, la pompe alimentant le château d’eau ne fonctionnait plus et qu’en attendant la réparation des lignes électriques il fallait autant que possible réduire sa consommation d’eau : son message fut écouté car quelques heures plus tard, nous n’avions plus une goutte d’eau. Certains avaient remplis baignoires et citernes en vue de l’éventuelle pénurie… ...qu’ils provoquèrent ainsi.

S’il me restait la moindre illusion sur l’imbécilité de mes contemporains je m’en offusquerais. Je suis peu enclin à m’offusquer. J’adresserai simplement un reproche à la classe médiatico-politique (ou politico-médiatique, si vous préférez) : ils font, face à la folie ordinaire du « bon » peuple, comme si de rien n’était. Plutôt que de tenter de calmer le jeu en tenant des propos raisonnables et posés, ils soufflent sur les braises comme s’ils souhaitaient que tout s’embrasât. Depuis une grosse semaine, je n’entends que des propos alarmistes tendant à transformer un conflit, somme toute local, en conflagration mondiale. Comme si, jaloux des pauvres Ukrainiens, nous tenions absolument à prendre comme eux des bombes sur le coin de la gueule.

J’apprends également que notre valeureux président s’envolerait dans les sondages. Il doit incarner pour certains l’image protectrice d’un père soucieux de ses trouillards d’enfants. A mes yeux, ses échecs diplomatiques ne justifient aucunement ce regain de confiance. La crise passée, car quoi qu’il arrive elle finira par passer, nous nous retrouverons face à nos problèmes ordinaires qu’il a si bien su ne pas résoudre et qui se seront peut-être aggravés.

Pauvre France !


44 commentaires:

  1. Si vous continuez à produire des articles comme une mitraillette, Oncle Jaques, vous allez occuper et au-delà, tout notre cerveau disponible !
    Et surtout ne me répondez pas - comme je l'ai lu par ailleurs - que personne n'est obligé... machin, machin, - car vous savez bien que vous êtes irrésistible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rendrai donc à vos raisons !

      Supprimer
    2. Une mitraillette , Comme vous y allez ! Durant les 3 prelières années de mon blog, j'ai publiéplus de 300 articles par an. C'était l'âge dor des blogs. Je recevais alors souvent plus de 2000 visites par semaine et parfois beaucoup plus. Aujourd'hui, à 700 on pavoise. On survit, par opiniatreté. Je suppose qu'il en va de même pour les (rares) survivants.

      Supprimer
  2. "J’apprends également que notre valeureux président s’envolerait dans les sondages." Et ceci sans garantir un approvisionnement régulier en PQ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais peut-être s'apprête-t-il à nous convertir à la méthode chinoise ? Ainsi comme chacun commence à le savoir, j'ai passé mon enfance en Chine, et chez nous - alors que nous ne manquions pas de PQ - nos domestiques chinois, préféraient utiliser, tour à tour, le même grand torchon commun accroché à un clou !

      Supprimer
    2. @ zen aztec : vue la trouille actuelle, ce manque de précaution pourrait nuire à sa "campagne".

      @ Mildred : Au sénégal, les bons religieux se promenaient avec un petit récipient empli d'eau dans ce but et refusaient, de ce fait, de vous serer la main droitE. Autre pays, autres moeurs...

      Supprimer
  3. Vous dites que certains soufflent sur les braises alors que je ne vois que des mesures de bon sens et bien proportionnées pour contrer l'injuste attaque russe. Je prendrais pour exemple une mesure, certes un peu rude, mais qui peut faire basculer le rapport de forces: "La Fédération Internationale Féline a annoncé que les chats élevés en Russie ne pourraient plus concourir dans les compétitions." Vous trouverez les détails de cette mesure qui s'imposait ici: https://www.rollingstone.fr/les-chats-de-russie-exclus-des-competitions-internationales/
    J'aurais aimé voir le visage défait de l'abominable homme du Kremlin lors qu'il a lu cela dans le dernier numéro de Rollingstone ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette mesure est certes drastique mais à la guerre comme à la guerre... Aucune arme, si dangereuse soit-elle ne peut rester inutilisée. Parmi les forains, la crainte de l'interdiction totale des "Montagnes russes" crée la panique et ce n'est que justice.

      Supprimer
    2. Sans parler de l'entremet qui doit avoir pris cher!!!

      Supprimer
  4. Dans la série "le monde est peuplé d'abrutis à commencer par nous-mêmes", on apprend que l'université de Milan vient d'annuler un cours sur Dostoïevski.

    Tolstoï et Gogol n'en mènent pas large…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est Poutine qui est fou !

      Supprimer
    2. Et on continue de se moquer de Saint-Saëns qui, entre 1914 et 1918 voulaient faire interdire en France la musique de Beethoven et de Wagner : nous en sommes exactement au même point.

      Encore Saint-Saëns avait-il l'excuse que la guerre de 14 concernait réellement et directement la France…

      Supprimer
    3. Saint-saëns avant raison, surtout pour Wagner qui, comme le souligna si justement Woody Allen provoque chez beaucoup une irrésistible envie d'envahir la Pologne bien qu'entre 1914 et 1918 la Pologne n'existait plus au moins en tant qu'état.

      Supprimer
    4. Le loulou de Poméranie était d'ailleurs fort mal vu à cette époque !

      Supprimer
  5. Pour ma part, je trouve un peu bizarre - et inique - cette volonté de punir à tout prix des Russes qui ne sont pour rien dans les menées guerrières des dirigeants de leur pays (musiciens, restaurateurs etc.). C'est un peu, comment dire ? Pavlovien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En théorie, les sanctions imposées aux peuples, qu'elle soient financières ou humiliantes comme celle de virer des chefs d'orchestre russes, devraient détacher le peuple russe de ses dirigeants. Mais c'est un pari qui ne fonctionne pas toujours, voyez l'Iran.

      Supprimer
    2. Mais, cher Rupert, la connerie mène le monde !

      Supprimer
    3. C'est même un pari qui peut être contre-productif, voyez la politique punitive appliquée à l'Allemagne du Traité de Versailles à 1933. Après la guerre, avec ou sans Vladimir Poutine, la Russie sera toujours au milieu de la carte et il faudra bien faire avec.

      Supprimer
  6. Il y a des dizaines de milliers d'années, les hommes pour régler un différend se lançaient des pierres, des branches, des coups...
    Aujourd'hui quand ils ont un différend, ils lancent des bombes, des grenades, des missiles...
    On peut donc en conclure que seul l'armement évolue.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
  7. Utilisons cette tendance pour inciter les Français à mettre un bulletin dans l'urne: "C'est la dernière élection, après il n'y en aura plus".
    Pangloss.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'argument tient. Malheureusement, ils sont tellement cons qu'ils voteraient Macron !

      Supprimer
    2. Je vais voter Macron. Je n'imaginais pas me retrouver un jour dans la fange des "tellement cons" de la société. Mais puisque vous le dites...

      Supprimer
    3. Je ne vois aucune raison de voter davantage aujourd'hui pour Macron qu'il n'y en avait voici 5 ans, 1 an ou 15 jours. A moins bien sûr d'être victime de la propagande actuelle.

      Supprimer
    4. Aristide vient de publier un joli post à ce sujet. A défaut d'être con (on est toujours le con d'un autre), il faut être bien frileux et/ou bien naïf pour signer de nouveau un chèque en blanc à un ectoplasme tel que M. Macron, ce qui décrit assez bien, je trouve, la génération d'hypocrondriaques égoïstes, repus et politiquement confus qui s'apprête à le remettre en selle. Je me demande d'ailleurs bien ce qui peut le pousser à en reprendre pour 5 ans de plus, sachant qu'il est voué à devenir de plus en plus impopulaire et qu'il n'aura plus les moyens de gouverner (sauf à rester planqué à l'Elysée jusqu'en 2027 et à diriger vaguement le pays par l'entremise de son fameux Conseil de Défense). On peut parier sans trop de risques que des années difficiles nous attendent.

      Supprimer
  8. Je viens de commander 500 000 comprimés d'iodure de sodium mais mon pharmacien habituel m'indique qu'ils ont été réquisitionnés par Pfizer pour produire un vaccin mixte covid/césium 137/strontium 90/macronium 2022.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes un homme prudent, cher Léon ! Mais Big Pharma veille.

      Supprimer
  9. Fredi a l'air d'être parti en week-end avec l'Oncle Jacques, étonnant non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dément votre fake news. Je suis chez moi et Fredi ne m'y a pas rejoint. N'importe comment, je suppose que nos mères respectives (que Dieu ait ces saintes femmes en sa garde !) s'y seraient opposées.).

      Supprimer
    2. je suppose que nos mères respectives (que Dieu ait ces saintes femmes en sa garde !) s'y seraient opposées.

      Ah bon et pourquoi ça ? 😁😋

      Supprimer
    3. Disons, Fredi, que ma mère était un peu vieux jeu. Il est vrai qu'en supposant que la vôtre l'était aussi, je me suis un peu avancé...

      Supprimer
  10. Bon, je prends sur mon temps de loisir pour vous expliquer.
    La guerre est un spectacle excitant fourni par nos médias qui ont besoin de matière première pour faire tourner la boutique. Le quidam de base a besoin d’émotions collectives. Cette guerre arrive à point nommé pour remplacer le Covid qui commence à lasser. C’est pour ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il y a quand même un petit problème : cela fait cinq ans qu'on nous explique qu'il n'y a pas de culture française et là, on se prépare à aller se battre pour préserver la culture ukrainienne !

      Supprimer
    2. Les guerres, c'est aussi chiant que les épidémies voire plus vu qu'avec le Covid et ses variants il y avait des rebondissements. Les commentateurs nous ont déjà tout dit cent fois. Si l'Otan s'en mêle pas, on va vite se lasser. Maintenant, les conséquences économiques qui vont bien vite se faire sentir cruellement risquent de donner naissance à des mécontentements qui apporteront un peu d'animation.

      Supprimer
  11. La fédération internationale féline bannit les chats russes de ses compétitions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est normal que l'on bannisse des chats paranoïaques de compétitions où ils menaceraient leurs rivaux du feu nucléaire !

      Supprimer
  12. Quelqu'un aurait-il l'insigne bonté d'avertir Fredi qu'il y a un bug sur son blog !

    RépondreSupprimer
  13. Votre page intitulée : "La guerre" était inaccessible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui...
      C'était un billet qui avait la particularité de ne présenter aucun intérêt... 😌😌😌

      Supprimer
    2. En lieu et place j'ai préféré fredonner... ☺️

      Supprimer
  14. Oui, j'ai entendu et je ne vous cacherai pas que ça m'a fait souffrir ! Mais peut-être était-ce le but ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je ne veux surtout pas que quelqu'un souffre en allant sur mon blog !
      Puisque c'est ainsi je m'en vais de ce pas retirer ce morceau, comme ça il y aura de nouveau un bug... 😢

      Supprimer
    2. Moi j'ai beaucoup apprécié le dépouillement viril, calme et résolu de ce chant. L'absence de la rythmique de cavalerie, de la fioriture parasite de l' accordéon exalte la volonté nue de ces jeunes soldats.

      Supprimer
  15. Fredi, vous êtes un père pour moi ! Mais ne dit-on pas : à quelque chose malheur est bon ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.