..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 12 novembre 2020

Que faire face à la situation dramatique que nous vivons ?

 

La situation est grave, très grave même. Une large majorité de Français tremble. La perspective de voir un vaccin venir les priver de ces confinements qu’ils aiment tant leur fait perdre tout espoir. La consolation que le vaccin pourrait avoir des effets secondaires désastreux est bien maigre. Désorientés, nombre de nos concitoyens se demandent que faire, cherchent en vain un semblant de lueur au bout de ce tunnel sans fin qu’est devenu leur vie. Que faire ? Que faire ? Que faire ?


J’ai une réponse : DU PÂTÉ !


Vous prenez de la gorge de porc, de la poitrine et de l’échine du même métal. Vous désossez, découennez et coupez en morceaux. Ces morceaux, vous les placez dans un saladier contenant une marinade composée de cognac, de porto, d’ail, d’oignon, d’échalote, de thym de laurier et d’estragon puis vous mettez au réfrigérateur pour la nuit :


Le lendemain matin, après un petit déjeuner copieux, vous passez le tout au hachoir à main (ou électrique) muni d’une grille à gros trous (10 ou 12 mm). Vous ajoutez à votre viande ce qu’il faut de sel et de poivre, un peu d’arôme Maggi, deux œufs et un bouquet de persil haché :


Vous mélangez bien puis vous placez cette préparation dans un moule :


Ayant préchauffé votre four à 110° C, vous laissez mijoter entre 4 et 5 heures avant d’en sortir ce beau pâté bien doré :


Lorsqu’il aura refroidi, après un séjour d’un jour dans votre réfrigérateur, vous pourrez déguster ce succulent pâté. Vu que le mien pèse environ 1,5 kilos et que je ne connais pas les ineffables joies qu’apporte une famille nombreuse, en venir à bout prendrait du temps. Qu’à cela ne tienne : vous pouvez le découper en tranches et le congeler. Ainsi vous profiterez longtemps de ses vertus anxiolytiques et verrez sans trop d’angoisse se profiler le déconfinement ou toute autre catastrophe (allocution présidentielle, retour de l’être aimé, chute brutale et/ou massive des dents et/ou des cheveux, etc.). 

Vous trouverez la recette détaillée ici

18 commentaires:

  1. L'arôme Maggi est il vraiment indispensable?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais ça renforce un peu le goût. J'en ai mis très peu parce que je n'avais pas trouvé de quatre épices.

      Supprimer
  2. A votre question, je réponds : RIEN !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous croyez vraiment qu'on ne peut rien faire pour lutter contre l'angoisse du déconfinement ?

      Supprimer
  3. « Lorsqu’il aura refroidi, après un séjour d’un jour dans votre réfrigérateur, vous pourrez déguster ce succulent pâté. »

    À condition, bien sûr, de le sortir du réfrigérateur AU MOINS trois heures avant consommation.

    Sinon, c'est péché.

    RépondreSupprimer
  4. Y'a du porc, là dedans...!
    (bon, moi je dis ça...)

    RépondreSupprimer
  5. Du quatre-épices j'en trouve tout le temps mis la gorge de proc c'est plus difficile. c'est une bonne recette pour les jours où nous sommes vingt à table...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me mêle de ce qui ne me regarde pas... mais "vingt à table", c'est pas pour demain (ou alors ne l'ébruitez pas)...!

      Supprimer
  6. Bravo pour votre recette anxiolytique pour lutter contre la morosité actuelle.
    Je me permets une variation par rapport à votre recette : utiliser du vermouth Noilly Prat à la place du porto.
    1/ le Noilly Prat est un produit national qui profite à nos compatriotes.
    2/ le Noilly Prat est plus parfumé que le porto.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Noilly_Prat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croyais que cette marque avait disparu depuis longtemps. Si j'en trouve, j'essaierai. Merci du conseil.

      Supprimer
  7. Vous êtes un homme selon mon cœur!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai une idée, Oncle Jacques ! Pour vous reposer de toute cette cuisine, pourquoi ne pas envisager de publier - en français et en anglais dans le même ouvrage - tous vos textes animaliers ?
    Je m'inscris dès aujourd'hui pour l'acheter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien pensé à publier un florilège mais je ne suis pas sur d'en avoir le courage. Je m'étais d'ailleurs vu esquisser une proposition de publication de mes chroniques géographiques mais mon manque d'enthousiasme ou quelque autre raison semble avoir fait renoncer à ce vague projet.

      Quant à récrire les textes en anglais, je crains que vous ne surestimiez mes capacités autant que ma persévérance.

      Supprimer