..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 14 octobre 2021

Vers une candidature Bock-Côté ?

Un président faisant le poids, enfin ! 

La nature a horreur du vide, c’est un fait. En cela les media lui ressemblent. Notre cher Covid qui a fait plus d’un an et demi durant leurs choux gras est indéniablement en perte de vitesse* : sur cent départements il n’en restait hier que 16 à dépasser la barre des 50 contaminés par semaine pour 100 000 habitants. Il est vrai que la carte sur l’évolution du taux d’incidence de Covid Tracker peut paraître à première vue inquiétant. Ainsi je note une augmentation de ce taux de 50 % dans l’Orne, département limitrophe du mien. Chiffre effarant mais qui en fait ne représente qu’une augmentation de 10 cas/ 100 000 en une semaine et en tout 28 contaminations de plus sur l’ensemble du département durant ce laps de temps. Autant dire pas grand-chose.

La quasi-disparition temporaire du Covid laisse un énorme vide qu’il faut bien s’empresser de combler. Le décès de Belmondo puis de Tapie ont pu, quelques jours durant, faire le job, mais les grandes afflictions n’étant pas éternelles on est vite passé à autre chose. Dieu merci, Zemmour est arrivé ! Qu’on le loue (rarement) ou qu’on le vilipende (avec ardeur), le Z (qui ne veut plus dire Zorro que pour quelques vieux distraits) est partout. Au point qu’il y a un mois, le CSA a provoqué son départ de l’émission Face à l’Info sur Cnews (la chaîne des vilains pas beaux), créant ainsi un vide qu’on aurait pu penser ne pas pouvoir combler. Eh bien, il n’en fut rien.

Le lendemain même, apparut en ses lieux et places Mathieu Bock-Côté ! Un bien sympathique Québécois, tout en rondeur et à l’impressionnante faconde. D’abord simple chroniqueur, il se vit bien vite promu éditorialiste occupant ainsi la place du brave Éric parti en tournée promotionnelle. Rude gageure ! Allait-il s’en tirer honorablement ? On aurait pu en douter mais il n’en fut rien. Car le bougre avait le talent et l’idéologie nécessaires. Jamais pris au dépourvu, ses réponses volubiles parsemées de traits d’humour provoquent l’hilarité de ses petits camarades (la charmante autant que brillante Charlotte d’Ornellas, le sémillant Marc Menant et le talentueux Dimitri Pavlenko) et de la belle Christine Kelly, remarquable animatrice des débats. Le gouffre béant laissé par M. Zemmour se trouva vite comblé. Plus jeune, plus bonhomme, plus léger (d’esprit sinon de corps), tout aussi fin dialecticien, on ne perdait pas au change ! Et loin de s’effondrer, l’Audimat a suivi.

Cela ne laisse pas de m’inquiéter : vu qu’il semble que Face à l’Info soit devenu un tremplin vers la candidature à la présidentielle, ne risque-t-on pas de voir le cher Mathieu suivre les traces de son prédécesseur ? Et dans ce cas, qui me tiendra compagnie l’heure de l’apéro venue ?

*Mes chiffres viennent du site Covid Tracker et de la carte en direct de l’évolution du Covid que publie quotidiennement le quotidien Sud-Ouest 

7 commentaires:

  1. Toute plaisanterie mise à part, je note avec plaisir le soutien sans faille que Z reçoit de cette (pas entièrement nouvelle) équipe !
    J'avoue qu'alors que je ne croyais pas du tout à la possibilité d'une candidature de Z, et encore moins à son élection, je suis en train de virer ma cuti et de me dire que nous avons peut-être avec lui, le pouvoir de renvoyer le Président et sa prof à leur théâtre pour lequel ces quelques années de présidence leur auront permis de faire d'immenses progrès pour ce qui concerne l'enfumage des foules sentimentales, sans lesquelles il n'y aurait tout simplement pas de théâtre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma réponse ayant disparu, je vous la renouvelle : je ne partage pas votre optimisme quant à l'avenir de M. Zemmour vu qu'il attire surtout les CSP+ de droite et qu'ils ne sont pas assez nombreux pour constituer une majorité.

      Supprimer
  2. Notez bien que si seuls 16 département ont encore plus de 50 nouveaux contaminés par semaine, le passe sanitaire reste d'actualité dans TOUS les départements et que certains souhaite prolonger l'usage de cet ausweiss jusqu'en juillet prochain ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème est que la contamination reprend vigueur dans nombre de départements et qu'à l'origine de toute épidémie un seul cas suffit. Baisser la garde n'est pas forcément une bonne solution. Cette épidémie peut nous réserver encore bien des surprises.

      Supprimer
    2. Je dis cela bien que n'ayant jamais été saisi par la terreur, même au début comme mes articles l'attestent.

      Supprimer
  3. C'est vrai qu'il est très bien, Bock-Coté, mais rassurez vous, je ne crois pas qu'il ait la nationalité requise pour candidater à l'Elysée. Et comme il n'est ni arabe ni même musulman, la répupu ne le prendra pas si volontiers dans ses bras, surtout avec des idées pareilles!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Obtenir la nationalité française ? A quoi bon ? Il y a longtemps que des étrangers gouvernent ce pays !

      Supprimer

TOUT COMMENTAIRE ANONYME SERA SUPPRIMÉ;