..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 9 novembre 2018

Toujours pas en route !


Décidément, ça ne s'arrange pas : mon optimisme me perdra (ou me sauvera). Je pensais partir samedi et maintenant j'ai repoussé la limite à lundi. D'abord parce que je me suis avisé que voir les rails des rideaux n'était pas souhaitable. J'ai donc réalisé un coffrage en bois pour les masquer. Ce qui a pris l'essentiel de ma journée d'hier. Ensuite, le rangement du bureau a duré bien plus que prévu. Bref, ce n'est pas demain que j'aurai fini de ranger mes outils de sélectionner ceux dont j'aurai besoin en Corrèze avant de les charger dans le break et de faire un ménage que quelques mois de chantier réclament. Je ne pense pas avoir besoin de deux jours pour ça, mais un peu de repos ne me fera pas de mal avant les 8 heures de route. De plus, il semble que jusqu'à lundi nous bénéficierons d'un temps pluvieux et venteux qui ne me plaît qu'à moitié.

Quoi qu'il en soit, j'ai désormais un bureau et mon salon est bien moins encombré de cartons. A mon retour, m'attendra la préparation d'une chambre pour ma fille qui viendra passer quelques jours à Noël.

Et voilà le travail :



On a vu pire...



20 commentaires:

  1. Voilà des pièces très agréables à regarder.
    Orage

    RépondreSupprimer
  2. Papa, tu dis être indisposé à la vue d un rail de rideau... quid du fil qui pend?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme l'a signalé M. aztec, plus bas, il s'agit d'une poire qui permettait d'éteindre ou d'allumer la lumière du lit et qui tient lieu de va-et-vient. Il y en a une dans les trois chambres du haut. je l'ai conservée car c'est un dispositif ingénieux et pratique qui me permet de mon bureau d'allumer à la tombée du jour sans avoir à me lever.

      Supprimer
  3. Sympa d'avoir gardé la poire électrique qui devait être au pied du lit jadis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais c'est à la tête du lit qu'on la plaçait.

      Supprimer
  4. Vous voudrez bien prendre votre bibliothèque d'un peu plus près,s'il vous plaît,pour que,faute de savoir ce que vous mettez dans votre assiette,nous sachions au moins quels sont vos goûts en matière littéraire :-)

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes livres reflètent mal mes goûts littéraires du moment. Beaucoup sont vieux mais je n'ai pas plus le cœur de les jeter que de les relire. Ces dernier temps, j'ai surtout lu des livres anglais (Pratchett, Rankin, Woudehouse, Waugh) tous faisant une grande place à l'humour.

      Supprimer
  5. En tout cas, votre idée pour animer les blogs est excellente. Moi aussi, tiens, je vais me mettre à faire des billets pour dire que je n'ai pas bougé de chez moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nul doute que ce sera captivant !

      Supprimer
    2. On pourrait aussi évoquer les activités auxquelles on ne se livre pas.

      Supprimer
  6. Une poire pour la soif ?

    Et l'homme d'édition que je suis ne peut être qu'admiratif pour les bibliothèques ...

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faites de mes blanches mains, les bibliothèques.

      Supprimer
  7. Mieux vaut ne pas être (encore) en route qu'en croûte ...

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre remarque ne s'applique pas au pâté qui est meilleur en croûte qu'en route.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Merci Grandpas. On fait c'quon peut avec c'qu'on a...

      Supprimer
  9. En ce moment je relis les livres de Dick Francis, ancien jockey devenu écrivain, que j'ai achetés il y a bien longtemps et qui m'ont fait découvrir le monde des jockeys et des courses de chevaux. Tous ses romans se situent dans le monde des courses tout en étant également des romans policiers.
    Orage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble en avoir lu un, il y a bien longtemps quand je vivais en Angleterre.

      Supprimer
  10. "On a vu pire" : style empire ?

    Dominique

    RépondreSupprimer