..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 25 août 2012

Breivik : soyons clair




Hier, Anders Behring Breivik a été condamné à 21 années de prison dont 10 années incompressibles après avoir été reconnu responsable de ses actes. Il se peut que les 21 années de sa condamnation soient prolongées au cas où on le considérerait comme dangereux.  Dangereux, un gars qui a tout juste tué 77 personnes et qui n'en exprime aucun remords ? Ce serait étonnant !

Ce jugement me semble montrer les limites d’un système judiciaire totalement incapable de protéger la société alors que c’est tout de même sa seule et unique raison d’être.  Pour moi, les choses sont simples : une personne qui exécute de sang froid  autant d’êtres humains se retranche lui-même de l’humanité et mérite la peine de mort. J’ai déjà exprimé ce que je pensais de l’homme à l’origine de sa suppression dans notre pays.

Mais me dirons certains, et de tous bords, vous êtes en totale contradiction  avec vous-même ! Vous vous déclarez ennemi d’une société multiculturelle et vous appelez à exécuter un brave garçon qui partage vos idées ! Ma réponse est claire : ce garçon n’est pas brave et je peux être d’accord avec quelqu’un qui dit qu’il fait jour à midi sans pour autant lui pardonner les crimes  qu’il commettrait pour défendre cette évidence. S’il existe des idiots pour la nier, ce n’est pas en les zigouillant qu’on fera avancer les choses.

Il est important d’exprimer pourquoi on est pour ou contre une conception de la société. Si je suis contre le développement d’une société multiculturelle et du communautarisme qu’elle porte en elle c’est  que je pense qu’à terme elle mène à  l’instabilité sociale et à des affrontements. Surtout quand certaines de ces communautés ont une conception irrémédiablement  incompatible avec nos valeurs démocratiques. Il s’agit donc de défendre la démocratie et non de prôner la pureté de la race ou le repli sur soi comme l’insinuent ou le pensent certains. Or la démocratie ne se défend pas avec les armes totalitaires que sont la violence et le terrorisme.

Pour moi, ce qu’à fait Breivik est IMPARDONNABLE.  Les simplistes bisounours de gauche peuvent pratiquer tous les amalgames  qu’ils veulent, ça ne changera rien à mes convictions profondes tout au plus cela me renforcera-t-il dans l’idée que bêler avec les moutons est aussi stupide qu’hurler avec les loups. Je ne me sens ni loup ni mouton : simplement humain et en tant que Français, m’inscrivant dans une civilisation occidentale ou règne une forme imparfaite mais cependant acceptable de démocratie, je ne fais que défendre des valeurs qui me paraissent plus aptes que d’autres à assurer le développement harmonieux des personnes.

Comprenne qui pourra…

24 commentaires:

  1. "[...] comme l’insinuent ou le pensent certains". Ecrivez plutôt comme "l'amalgament" certains. Je trouve d'ailleurs parfaitement odieuse la manière dont ils s'accommodent de cet à-peu-près pour discréditer leurs contempteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains défendent le multiculturalisme sans avoir même compris de quoi il s'agissait. J'y reviendrai. Partant,il est évident que se créent certains amalgames.

      Supprimer
  2. Je suis tout à fait d'accord avec vous, mais monsieur Maffesoli vous dirait que la France qui "a inventé la modernité à partir de XVIIème siècle, avec le cartésianisme et la philosophie des Lumières... éprouve une énorme difficulté à aborder le changement de paradigme en jeu aujourd'hui. Nous ne voulons pas voir que les valeurs modernes - raison, progrès, travail - ne constituent plus une matrice féconde... Nous sommes en tain de vivre un passage au tamis des valeurs de la modernité."
    Il parle du "conformisme intellectuel" "De celui qui nous empêche de pense la postmodernité."
    Cependant que monsieur Maffesoli se rassure nos amis islamistes auront vite fait de nous mettre dans la "postmodernité" après le fameux "passage au tamis" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, il faut tout passer au tamis. Restera au fond le conformisme et nous penserons la postmodernité avec une efficacité redoutable. Il est vraiment bien votre copain. Je dis ça alors que je ne comprends même pas de quoi il parle. Que serait-ce si je comprenais ?

      Supprimer
  3. "Dangereux, un gars qui a tout juste tué 77 personnes et qui n'en exprime aucun remords ? Ce serait étonnant !"

    En effet. Il est donc plus que probable, vue le traumatisme causé par cette affaire, que Breivik finisse sa vie en prison.

    Sauf à considérer que dans 21 ans ceux qui auront à juger de la dangerosité de Breivik se soient rangés à ses idées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas qu'il serait souhaitable, comme vous le dites et semblez le souhaiter que "dans 21 ans ceux qui auront à juger de la dangerosité de Breivik se soient rangés à ses idées". Car parmi ses conceptions il semblerait que la violence ait une place de choix. Pour moi, son action ne fait que favoriser l'amalgame entre des opinions défendables et les actions criminelles d'un désaxé.

      Contrairement à ce que vous disiez dans votre billet d'hier (http://fikmonskov.wordpress.com/2012/08/24/une-victoire-qui-sarrose-au-champagne-et-avec-une-petite-breve-hic/), je ne pense pas que ce soit la soutenabilité des idées de Breivik qui aient été reconnue (au sens où on ne les considérerait plus comme des délires) mais plutôt la simple capacité de l'accusé à agir de manière rationnelle quelle que soit la nature des convictions qui l'animent.

      Supprimer
  4. " Un peuple de moutons sera finalement dirigé par des loups"

    Edward Murrow

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La manière qu'ont les loups de "gouverner" les moutons laisse souvent à désirer...

      Supprimer
    2. Je ne pense pas que Culbuto soit un loup, ou alors, je ne comprends plus rien aux loups.

      Vos campagnols ont plus de courage.

      Supprimer
  5. D'accord, mais une partie des gens de votre camp s'exprime avec brutalité et cela me fait peur. Des gens de gauche républicaine, du bassin parisien apparemment, donc capables de comprendre la droite identitaire, la critique.
    La montée continuelle de la pauvreté, l'étouffoir européen, le collage à la gentille Allemagne ne dérangent pas beaucoup ou du tout la droite sensible à l'Islam.
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne doute pas de la violence de l'expression de certains qui seraient de "mon camp". Il arrive parfois qu'elle me dérange, je l'ai déjà dit.

      Pour le reste, je pense que vous mélangez des choses qui n'ont rien à voir entre elles : être contre le multiculturalisme est une question CULTURELLE. La montée de la pauvreté etc.) est un problème ÉCONOMIQUE. Soigner ses migraines n'empêche pas nécessairement de se préoccuper de ses cors au pied à condition de ne pas confondre les deux.

      Supprimer
  6. "Pour moi, les choses sont simples : une personne qui exécute de sang froid autant d’êtres humains se retranche lui-même de l’humanité et mérite la peine de mort."

    Quelle était la température effective du sang de Breivik au moment des exécutions et à partir de quel nombre d'êtres humains exécutés de sang-froid se retranche-t-on EFFECTIVEMENT de l'humanité ? Ce texte est l'un de vos plus mauvais, c'est pourquoi je m'applique à essayer d'en cerner les éléments juridiquement fondés pour apprécier si je peux partager votre point de vue ou non. Quelle était la température du sang de Breivik ? Peut-on être irresponsable à 37, 2° C à 15 h 18 l'après-midi ? Le seul passage à l'acte n'est-il pas l'indice de la perte de sens dès le premier coup de feu, qu'il atteigne sa cible ou non ? Ou alors combien de coups au but faut-il, et parmi ceux-ci combien doivent s'avérer létaux pour se retrancher de l'humanité. Merah qui s'est arrêté à 7 décès et 6 blessés a-t-il perdu son humanité ?
    En tout cas je ne peux partager votre confusion implicite entre PARDON (IMPARDONNABLE) et justice. On dirait du Suzanne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que répondre à tout ça ? Votre humour me laisse pantois. Quant à votre dernière phrase, j'avoue ne pas l'avoir comprise.

      Supprimer
    2. Pantois, le résultat s'exprime joliment, mais je n'ai aucun humour qui puisse justifier une telle chaîne causale. Je ne comprends pas non plus les derniers textes de Suzanne, sauf à y voir son évident désir de se faire prendre en levrette par Patriiiick. Mais je me permets d'insister sur un point tout aussi important à mes yeux : Si Breivik s'était "contenté" de, disons, deux ou trois, vieux socialistes, ou même de l'attentat initial "à la voiture piégée" "visant un symbole du pouvoir" et faisant 5 morts collatéraux, se serait-il retranché de l'humanité ?

      Sinon, en matière de lutte contre les nuisibles, veuillez me considérer comme un frère de pensées et d'armes. C'est le vainqueur provisoire mais comblé d'une petite colonie de campagnols terrestres qui sollicite ce privilège. Après le potager, on verra si la méthode peut être étendue au reste du territoire !

      Supprimer
    3. Je ne vois pas de quels textes de Suzanne vous voulez parler ni qui est le Patrick à qui vous faites référence.

      A part ça, tout terroriste qui choisit pour cible des gens non directement responsables de ce contre quoi il lutte est un criminel. Et les autres ne sont excusables que dans des cas extrêmes de conflits ouverts (Assassiner M. Hollande s'il augmente le taux de la CSG, serait donc condamnable).

      Ce n'est pas non plus une question de nombre. Ainsi Mehra est-il aussi coupable que Breivik. Seul le style change : le premier a fait dans l'amateurisme, le second avec un sens de l'organisation et une méthode quasi-professionnels mais les deux méritent la peine capitale.

      Supprimer
  7. On imagine mal un être humain normalement constitué prendre fait et cause pour ce fou de Breivik. Je sais bien que la Justice Norvégienne l'a considéré comme juste un peu névrosé mais ladite Justice me paraît assez bizarre, pour ne pas dire plus.
    En tout cas, abhorrer Breivik c'est nous différencier radicalement de tous ceux qui vénèrent Ben Laden comme un
    saint (depuis le décès de ce salaud là on notera la naissance de plein de petits Oussama).
    Autrement dit, il importe que nous continuions à nous comporter en civilisés, c'est notre honneur.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  8. Il est tout à fait évident que Breivik est un criminel.
    Aujourd'hui.

    Rien ne nous dit que demain nous ne serons pas obligés, pour survivre, d'en être aussi. Toute la question sera de savoir à partir de quel point de non retour on estime être légitimement en droit de défendre sa vie, sa culture et les idéaux de la démocratie.

    Ce qui est certain, c'est que ce seuil est toujours très difficile à évaluer.

    Il est aussi bien évident que l'inaction des uns imposera à d'autres des actions d'autant plus violentes qu'elles seront tardives.

    Breivik est un salaud parce qu'il a agi.
    Peut-être serons-nous plus tard considérés comme des salauds, nous aussi, parce que nous n'avons pas agi...

    RépondreSupprimer
  9. Nous pouvons agir de manière légale par le vote et par le débat. Tenter de convaincre autour de nous.C'est ce qu'on appelle la démocratie. Le communistes semblent avoir perdu une bataille qui semblait pourtant bien engagée il n'y a que 50 ans de cela. Cela justifierait-il qu'ils prennent les armes pour imposer leur système ?

    Si on pousse votre raisonnement à l'extrême, il vous reste moins d'un jour, afin que vos enfants ne rougissent pas de vous, pour aller dégommer quelques socialos jeunes et vieux à La Rochelle...

    RépondreSupprimer
  10. Bien vu, pour La Rochelle...
    N'empêche qu'un jour le vote ne suffira plus. D'ailleurs il n'a jamais suffit, mais seulement calmé un peu, donné le change. Tout cela n'a qu'un temps, que la démographie et les rapports de force rendront vite caduque.
    Vous ne le verrez pas, et moi non plus peut-être, mais mes enfants y auront droit. Il ne sera plus temps de se draper dans le droit et la morale, mais, comme disait l'autre, de mettre les mains dans la merde.
    Jusqu'aux coudes.

    RépondreSupprimer
  11. Bon, alors vous, vous voulez le tuer et Richard Millet veut lui donner le Goncours.
    Mes auteurs favoris aux avis contradictoires me laissent perplexes.

    http://bibliobs.nouvelobs.com/la-tendance-de-jerome-garcin/20120817.OBS9799/breivik-prix-goncourt.html

    A part ça puisque le fond du problème semble être l'immigration, le multiculturalisme,
    l'islam envahissant est-ce que vous avez bien voté comme moi pour Marine Le Pen?
    Pour rester cohérent. Vote d'ailleurs que je n'assume pas publiquement (je veux préserver ce qui me reste de vie sociale) et que je confesse sous le couvert de l'anonymat, d'où le pseudo ridicule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Brindamour,
      vous me demandez tout à trac de révéler la nature de mon vote ! Comment osez-vous ? Cette décision qui se prend dans un isoloir se doit de rester secrète !
      Toutefois, avant les présidentielles, il me souvient d'avoir failli, dans un billet ou un commentaire, à ce principe. Une relecture devrait calmer vos angoisses.

      Supprimer