..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 6 octobre 2022

Je suis un salopard

 

Ne vous fiez pas à ses yeux de cocker battu : c'est un va-t-en guerre ! 

Du moins si j’en crois les propos de M. Robert Ménard, concernant ceux qui, emportés par leur anti-américanisme primaire, oseraient montrer le moindre signe de compréhension, esquisser une ombre d’excuse à la la Russie, laisser sous-entendre que l’Ukraine ne serait pas un pays de lait et de miel, une démocratie exemplaire qui se bat pour nos immarcescibles valeurs. Il sait de quoi il parle, vu qu’il rentre de se baigner dans les fleuves de miel et de lait qui irriguent ce pays de Cocagne. Il y a vu des veuves pleurant maris et des mères pleurant enfants, ce qui laisse penser qu’au Donbass ou en Russie, les veuves des civils et soldats et les mères d’enfants tués si gentiment par les Ukrainiens, se fendent la pêche ou qu’il existe des deuils déplacés !

Il va jusqu’à déclarer que l’Otan n’’assiège aucunement la Russie, que si les Suédois et les Finlandais la rejoignent c’est pour ne pas être envahis, qu’on ne donnera jamais assez d’armes aux Ukrainiens, que les propos bellicistes de Mme von der Leyen sont frappés au coin du bon sens. On se demande même pourquoi il n’exige pas que la France entre en belligérance quand ses amis de Kiev répandent leur sang ou donnent leur vie dans le seul but de nous sauver. Ce serait la moindre des choses, non ?

M. Ménard fait preuve d’un pro-américanisme primaire. Car c’est un homme de conviction(s) ! Le problème, c’est qu’elles varient beaucoup et vite. Passons sur son trotskysme. Il était jeune et comme pour tous les jeunes, son inexpérience excusait cette errance. Son parcours de la gauche de la gauche à une forme de droite que certains qualifient d’extrême à été très progressif. En revanche, ses revirements de cette année ne peuvent s’expliquer par la jeunesse. Soixante-neuf ans, ça commence à faire beaucoup pour un gamin.On l’a vu sembler soutenir tour à tour M. Zemmour, Mme Le Pen,se mettre en retrait entre les deux tours, puis pour les législatives appeler, emporté par son anti-gauchisme primaire, à voter Macroniste avant de ne pas rejeter l’idée d’entrer au gouvernement en Juin.

Il semble qu’il y ait chez le maire de Béziers une légère tendance au girouettisme. Il accepte les votes et le soutien de « l’esstrème drouète » mais ne saurait vraiment s’y rallier. Il me fait penser à une fille qui serait un peu enceinte mais si peu que rien ne l’empêcherait de clamer bien haut sa virginité.

Dans le fond, se faire traiter de salopard par un inconstant ayant nouvellement rejoint le camp du bien avec armes et bagages n’est pas plus gênant que de se faire traiter de facho par son archénnemi Mélenchon.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont fermés

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.