..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 23 juillet 2021

Grosse fatigue

Je voudrais rassurer ceux que ma longue absence inquiéterait : je n’ai pas été enlevé par des extra-terrestres, je n’ai pas succombé au fameux variant qui vient, en mugissant, ravager nos campagnes, je ne suis pas mort d’ennui en écoutant les discours de M. Macron ou d’un quelconque autre de ces tristes personnages qui nous tiennent lieu de politicards (la race des hommes d’État ayant été annihilée par une vague de « progressisme »), entendre les oiseux et péremptoires commentaires des professionnels de la chose sur l’actualité n’a pas provoqué chez moi une crise de démence entraînant une hospitalisation d’urgence en HP, rien de tout ça.

Il se trouve simplement que, comme ça semble devenu pour moi une tradition, j’ai été, depuis plusieurs semaines victime d’une maladie estivale. La différence avec les 3 précédentes est qu’elle semble plus bénigne et que mon docteur est repartie vers sa Roumanie natale s’occuper de son mari malade me laissant sans personne pour tirer des conclusions des légères anomalies constatées sur le résultat des analyses qu’elle m’avait prescrites. Elle ne sera remplacée qu’en octobre et ses confrères de la région refusent tout nouveau patient. Il semble que je vais devoir me montrer patient…

C’est au plus fort de mes troubles que je me suis rendu à Paris pour le mariage de ma fille. Splendide cérémonie à l’École militaire. Belles robes, nombre d’officiers en grande tenue saluant la sortie des mariés de la chapelle Saint-Louis sabre au clair, vin d’honneur et repas succulents, soirée dansante que j’ai dû quitter trop tôt, tout fut au top. Le regret de n’avoir pu en profiter pleinement m’attrista cependant…

Si on ajoute à ça une vague de chaleur qui, histoire de contredire les malintentionnés, n’a pas épargné la Normandie, vous comprendrez que le moral ne soit pas au top et qu’il me soit difficile de traiter sur un ton guilleret de quelque sujet que ce soit. Mais tout cela passera et, comme disait l’autre, « I shall return ! ». Bientôt, j’espère. 

19 commentaires:

  1. Ne dirait-on pas, cher Oncle Jacques, que vous concentrez sur vous, tous nos malheurs présents ?
    Mais vous avez une fille magnifique et puis la nullité de notre président commence à se voir et même certains commencent à se poser des questions sur sa santé mentale :

    https://www.express.co.uk/news/world/1464593/macron-emmanuel-lockdown-coronavirus-france-protest-covid-latest-news-video-vn

    Ah, une dernière chose : et si c'était votre plus grande chance qu'aucun médecin ne veuille s'occuper de vous ?

    Vous voyez tout est ne passe de s'arranger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les malheurs présents, n'exagérons rien. Ma fille est certes bien jolie et je n'en suis pas peu fier mais pour des raisons personnelles elle m'a demandé de supprimer la photo.
      Savoir que je ne suis pas le seul à penser que M. Macron n'a parfois pas toute sa raison me rassure.
      Sur le dernier point, il m'arrive de penser que vous avez probablement raison :voir des médecins me prescrire de plus en plus de médicaments m'agace prodigieusement.

      Supprimer
  2. Vous en imposez en costard-cravate ! 😀👍

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ? Toutefois, la photo ayant été supprimée (cf. supra), il est difficile d'en juger.

      Supprimer
  3. « Il semble que je vais devoir me montrer patient… »

    Eh non, justement : c'est la seule chose que vous ne pouvez pas être, patient !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une question me taraude : serais-je devenue tricarde chez vous ?

      Que l'Oncle Jacques me pardonne ce hors sujet !

      Supprimer
    2. @ Didier : Bien que patient refusé, je n'en demeure pas moins un patient même si je ne suis pas patient de nature.

      Supprimer
  4. "nombre d’officiers en grande tenue saluant la sortie des mariés de la chapelle Saint-Louis sabre au clair". Une photo peut-être?
    Orage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas non et c'est bien dommage ! Il m'a été demandé de ne pas le faire.

      Supprimer
  5. Il existe deux catégories de patients :
    - les patients passifs
    - les patients actifs

    Les patients passifs ont une confiance aveugle dans les suppôts d'Hippocrate.
    Les patients actifs se renseignent, car !
    La confiance, c'est bien. Le contrôle c'est mieux (Lénine)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe même une troisième catégorie de patients : les veuves de médecins qui, d'après ce que les médecins en disent sont "redoutables" !

      Supprimer
    2. Les veuves de médecin appartiennent à une sous-classe des patients actifs :
      Elles font le coup du cardinal Danielou à leurs conjoints.
      Diafoirus meurt en épectase, comme Félix Faure.
      La nouvelle veuve empoche l'assurance décès.
      Et c'est la dolce vita !
      Cette combine est très vieille, mais très efficace, et le Viagra n'a fait qu'empirer la situation.

      Supprimer
  6. La maxime du brave Vladimir Illich fut mise en pratique par son successeur avec le zèle et l'opiniâtreté qui font qu'encore aujourd'hui on l'admire dans le monde entier !

    RépondreSupprimer
  7. Nous espérons tous! Et c'est déjà bien de marier sa fille, moi ça ne m'est jamais arrivé!
    Haut les cœurs et amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher Nouratin. Ce fut en effet un grand moment hélas un peu gâché par mon état de santé.

      Supprimer
  8. Félicitations à vous et votre fille !

    RépondreSupprimer
  9. je souhaite bonheur à votre fille et meilleure santé à vous. Que le Très Grand m'entende.

    RépondreSupprimer