..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 21 août 2012

Ces voix du passé qui nous hantent…




Depuis quelque temps, je recevais des appels téléphoniques  où une voix préenregistrée m’annonçait que j’allais bientôt être mis en contact avec une certaine Madame Dumoulin  qui voulait me parler d’une affaire urgente me concernant. Vu que je ne suis concerné par aucune affaire urgente, je m’empressais de raccrocher avant que la mère Dumoultruc ne vienne me casser les choses avec ses propositions honnêtes ou pas.

Et voilà-t-il pas qu’au courrier d’hier, je reçois une lettre émanant d’une société parisienne dont le sigle ne disait rien. Je l’ouvre et mes yeux étonnés découvrent  un papier intitulé « Lettre-Télégramme ». Mazette, me dis-je ! Une Lettre-Télégramme à moi adressée ! Mais qu’est-ce donc qu’une Lettre-Télégramme ? Eh bien, c’est un papier sur lequel on a écrit en en-tête « Lettre-Télégramme » et sur lequel  cette inscription est répétée à l’envie. Et qu’est-ce qu’elle me disait la fameuse Lettre-Télégramme ? Je ne vous ferai pas languir d’avantage : elle me demandait d’appeler au plus tôt la mère Dumoulmachin pour une affaire que vous aurez déjà devinée urgente et me concernant. J’aurais pu m’inquiéter, craindre que la mère Dumoul’ ne soit plus en état de m’appeler et qu’elle recoure en désespoir de cause à l’écrit pour me contacter.  Je n’en fis cependant rien. Pas plus que je n’appelai le numéro donné.

Je relevai simplement les coordonnées de la société et les tapai sur Google. Je tombai sur des forums où il était question d’une société de recouvrement de créances de ce nom. Je n’en fus qu’à demi étonné. Des gens affolés posaient la question de savoir que faire lorsque l’on recevait ce genre de courrier ou d’appel après qu’ils aient eu la faiblesse d’y répondre ou d’écrire. La réponse est bien évidemment : rien. Ces sociétés rachètent à vil prix des créances pourries à des sociétés de crédit. Celles-ci n’ont aucune valeur, les démarches nécessaires n’ayant pas été accomplies ou s’étant avérées vaines. Il n’empêche qu’en harcelant certaines personnes fragiles, ils parviennent à obtenir des paiements…

Il y a plus de 12 ans que je n’avais pas eu affaire à ces braves gens. Je les avais envoyés se faire voire chez Dumoulin (ou étaient-ce les grecs ? Va savoir, il y a si longtemps…)

Normalement, si cette option existait sur Blogspot, vous devriez voir l’image de votre écran se troubler puis redevenir plus claire et me voir apparaître avec 23 ans de moins comme dans tout flashback qui se respecte. Comme cet effet spécial n’existe pas, imaginez-le.

Nous sommes en 1989. Après huit ans de commerce, nous venons de déposer le bilan. Le ménage bat méchamment de l’aile. Comme l’affaire était au nom de mon épouse, elle est protégée par la cessation de paiement. Moi pas. J’étais caution pour tout. C’était donc à moi que les créanciers s’en prennent. Heureusement, comme j’étais au chômedu (sans rien toucher comme il se doit) l’œuf était dur à tondre. Même impossible à tondre qu’il était l’œuf ! Il lui arrivait parfois des envies de faire l’omelette mais évitons le pathos. Ayant à ma seule charge une cinquantaine de milliers d’Euros à payer, pas un rond, plus d’amour ni de logement et pas de boulot, je jugeais mon avenir pas très brillant. C’est pourquoi je pris la sage décision d’aller voir en Albion si l’air était meilleur. Il l’était. J’en revins  trois ans et demi plus tard. Tout s’était calmé…

Et puis voilà qu’un beau jour de l’an de grâce 2000, quelque temps après mon deuxième divorce,  une charmante personne vint troubler ma quiétude, me réclamant avec force menaces  des sommes que j’aurais été bien en mal de lui donner si jamais j’en avais eue l’envie. J’expliquai à la mère Tatzy (ou était-ce Tapdur ? Moi et les noms…) qu’elle était certes charmante mais que je ne me souvenais plus très bien de cette époque lointaine et que si je me mettais à verser quelques dizaines de milliers d’Euros  à toute personne qui viendrait me les réclamer  je ne serais pas l’homme raisonnable auquel elle pensait s’adresser. La mère Tatzy prit très mal les choses.  Elle allait saisir ma maison, bloquer mes comptes et tout le bastringue. C’est tout juste si elle n’allait pas m’emmener captif en Alger (clin d’œil littéraire). Je lui dis que si telle était la conduite que lui indiquaient son devoir et sa conscience je ne pouvais que l’approuver. Je n’entendis plus jamais parler de cette brave femme. Et rien ne se passa.

Et voilà que ça recommence. Par quels mystérieux canaux d’information ont-ils trouvé mes coordonnées actuelles ? Mystère. N’importe comment, je m’en tape.

Dieu qu’ils sont lassants

30 commentaires:

  1. C'est sûrement un salaud de blogueur de gauche qui vous a dénoncé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être un blogueur de droite jaloux. Allez savoir... Ce monde est bien cruel !

      Supprimer
    2. C'est ptet bien une dame rose de votre fréquentation !

      Supprimer
    3. @ arine : comment aurait-elle obtenu mes coordonnées exactes ? Nous ne sommes pas intimes...

      Supprimer
  2. Il m'est arrivé le même genre de relances non après un divorce -c'est mal barré- mais après qu'un chéquier se soit malencontreusement égaré entre ma banque et ma boîte à lettres, cela a fait un an il y a quelques semaines (l'été 2011 fut donc plein de réjouissances).

    Le-dit chéquier (neuf, donc) ayant davantage servi et voyagé en deux mois que moi-même et mon carnet de chèques en un an, je n'ai eu aucun mal à prouver ma bonne foi, mais quelques organismes et leurs (probablement très charmantes) employées ont du se péter quelques ongles à gratter là ou il n'y avait rien à récupérer.

    Hors sujet mais pas tant que cela, savez-vous pourquoi les coqs n'ont pas de patte au sommet des clochers de nos églises ?

    Là ou il y a un curé, il n'y a plus rien à gratter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces gens tentent de récupérer dettes éteintes, créances injustifiées etc. On devrait les poursuivre pour harcèlement.

      Je me demande si je ne vais pas finir par parler avec la mère Dutruc mais j'hésite entre jouer l'amoureux fou, le cancéreux en phase terminale ou simplement l'envoyer chier...

      Supprimer
  3. Vous êtes sûr que ce n'est pas le gouvernement de notre bon Président qui commence à racler les fonds de tiroir?
    Il n'y a pas de petit profits.
    Le recouvrement, c'est maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais rien dû au fisc ni à l'URSSAF. Il faudrait être fou pour ignorer que ces gens-là vous persécuteraient jusqu'à la mort et au-delà.

      Supprimer
  4. Il m'est arrivé exactement le même genre d'aventure : j'avais eu des dettes à un moment donné que j'avais TOUTES réglées en 2003, or en juillet 2011 j'ai reçu une lettre ordinaire, se référant à une lettre de 2006 (que je n'ai jamais reçue) et m'enjoignant de contacter un numéro à Bordeaux, faute de quoi, menace de ceci et de cela.
    Je suis allée immédiatement poser une main courante pour tentative d'escroquerie.
    Les menaces ont continué, toujours par courrier ordinaire non signé, et plusieurs coups de téléphone par jour aux heures des repas.
    Ayant contacté mon ancien banquier auquel ce cabinet se référait, et ayant obtenu une lettre confirmant que je ne devais rien et que mon compte était créditeur de la somme de 1,87 euros, je suis retournée chez les flics qui ont enregistré une plainte contre X.
    Je n'en ai évidemment pas eu de nouvelles : ni du juge, ni de l'enquête. Mais ce qu'il y a de sûr c'est que je n'ai plus jamais entendu parler de Neuilly Contentieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'irai pas jusqu'à porter plainte. Quand ils comprendront qu'ils perdent leur temps, ils laisseront tomber. N'importe comment, à part me donner un sujet de billet, ça n'a aucun effet sur moi. Ayant vécu deux ans d'enfer avec huissiers (je connaissais tous ceux de la ville !), saisies à répétition, menaces diverses, je suis hyper-blindé contre ce genre d'"attaques".

      Supprimer
    2. Si j'ai déposé plainte ce n'est pas du tout parce qu'ils m'ont fait peur, mais parce je considère que ces gens sont des nuisibles qui agissent en dehors de la légalité, qui s'attaquent à des personnes vulnérables et qu'ils méritent que la justice mettent fin à leurs agissements.

      Supprimer
    3. Je comprends, Mildred. Il est vrai que pour certaines personnes impressionnables ces gens-là peuvent être dangereux.

      Supprimer
    4. Je viens d'aller faire un tour sur Arnaques.com et je confirme que Neuilly Contentieux continue imperturbablement ses arnaques.
      C'est beau la France quand on y pense !

      Supprimer
  5. Moi c'est Abu Salif qui me harcèle.
    Je le classe dans les tentatives de hameçonnage, et du coup il prend un autre nom une fois que je l'ai bloqué. Souvent un anagramme. Du genre Abi Saluf, et comme intitulé: "my dear friend".
    Ce que l'ai aimé dans votre billet, c'est que vous parlez des gens qui prennent très au sérieux ces mails, et qui se demandent quoi faire. C'en est presque génial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont les arnaques habituelles, de gens qui vous disent qu'on a besoin de vos coordonnées bancaires pour une opération à effectuer très loin de chez vous.
      Exemple:

      FROM MR ASIF USMAN
      Manager Bill And Exchange Dept
      African Development Bank(ADB)
      Ouagadougou Burkina Faso.
      PHONE;+226-79-95-93-00

      REPLY ME THROUGH MY PRIVATE EMAIL AT (asif_usman1@voila.fr)

      Dear Friend,

      I know that this mail will come to you as a surprise. I am the bill and exchange manager in African Development Bank .I Hoped that you will not expose or betray this trust and confident that i am about to repose on you for the mutual benefit of our both families.

      I need your urgent assistance in transferring the sum of $10.4 million immediately to your account. The money has been dormant for years in our Bank here without any body coming for it. The owner of this account is our foreign Coustomer and he is the Manager Of petrol chemical
      service, a chemical engineer by Profession. He died in world trade center as a victim of the September 11,2001 Incident that befall the United State of America, the bank has made series of efforts to contact any of the relatives to claim this money but without success, you can confirm through this website:

      http://www.september11victims.com/se...fo.asp?ID=1260

      I don't want the money to go into our Bank treasury as an abandoned fund. So this is the reason why i contacted you ,so that the bank can release the money to you as the nearest person to the deceased customer. Please i will like you to keep this proposal as a top secret and delete if you are not interested.Upon receipt of your reply I will send you full details on how the business
      will be executed and also note that you will have 40% of the above mentioned sum if you agree to transact the business with me.
      :

      (1)NAME..............
      (2)AGE:................
      (3)SEX:.....................
      (4)PHONE NUMBER:.................
      (5)OCCUPATION :.....................
      (6)YOUR COUNTRY:.....................

      REPLY ME THROUGH MY PRIVATE EMAIL AT (asif_usman1@voila.fr)

      Thanks;
      FROM MR ASIF USMAN
      PHONE;+226-78-11-95-65
      RSVP Now!
      This event invitation was sent from . To sign up for a Yahoo! Calendar account, click here.

      Supprimer
    2. Et vous dévoilez ce secret ? Fou que vous êtes !
      Sérieusement, j'ai moi-même reçu ce genre de mails. Ne m'intéressant pas vraiment à l'argent et ne croyant pas au père Noël, ça m'amuse toujours. Dire que certains y croient et se font arnaquer...

      Au fait, votre com, je l'ai retrouvé dans les spams. J'espère que ça ne fera pas comme ceux de Nicolas qui subissaient régulièrement ce triste sort.

      Supprimer
  6. Le numéro de sécurité sociale suffit et envoyez la monnaie ou toute autre chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai d'ailleurs vu sur un forum qu'un type avait reçu ces courriers avec dans l'adresse EXACTEMENT les mêmes coquilles que dans ceux qu'il reçoit de la CPAM. Ils doivent avoir des espions bien placés...

      Supprimer
  7. Ce genre de chose ressort de temps en temps, on ne sait pas trop pourquoi. Il suffit d'ignorer.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas du tout d'accord avec vous.
      On sait très bien pourquoi ce genre de choses se produisent.
      Les banques ou leurs filiales organismes de crédit, possèdent des listes de créanciers dont les créances anciennes sont forcloses, c'est-à-dire dont la date légale où la banque peut en réclamer le remboursement est dépassée.
      Dans ces listes peuvent aussi se trouver des créanciers qui ont remboursé leur dette.
      Ces listes sont vendues à des organismes de recouvrement, à charge pour elles de réactiver les créances en harcelant les créanciers jusqu'à les faire craquer pour recouvrer l'argent de la soit-disant dette.
      Si le créancier envoie le moindre chèque en croyant calmer les choses, c'est le résultat contraire qu'il obtient puisque ce chèque vaudra reconnaissance de la dette.
      Je me suis laissée dire que par cette méthode ces organismes de recouvrement arrivent à se faire rembourser 70% de dettes indues.
      Vous comprendrez que votre : "Il suffit d'ignorer" me paraît d'une légèreté coupable.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord avec vous, Mildred. N'empêche qu'avec moi ils perdent leur temps.

      Supprimer
  8. Depuis que je suis votre blogue je m'attache.
    Avez-vous reconstitué un foyer qui vous apporte tendresse et réconfort?
    Après l'éducation nationale et les marchés quel métier avez-vous exercé?
    Attentivement vôtre; (j'ai piqué ça dans le journal de Gide, je trouve la formule très chic)

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour votre attention. Je raconterai peut-être tout ça un jour. Ce fut un peu compliqué. Et puis j'évite de trop m'épancher, de garder une distance ironique vis-à-vis de mes "aventures"...

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir,
    Comme Brindamour, je vous lis avec attention depuis des semaines (ainsi que Carine, Nouratin, Pangloss and Co) et j'avoue, que même si souvent les sujets de vos(les vôtres et ceux de vos amis précités) billets sont importants, parfois graves voire effrayants (la dérive et la chute ? de la France...), je n'en passe pas moins de très agréables moments à vous lire. Vos commentaires ainsi que ceux de vos amis me font souvent sourire, rire même. Je n'ai jamais osé commenter, voilà qui est "réparé". Permettez-moi de vous remercier pour ce que vous écrivez. Premier commentaire un peu (comment ça beaucoup ???)pompeux mais ce n'est pas évident d'intervenir dans un cercle de blogueurs déjà formé sachant pertinemment que l'on va scruter tout ce que j'écris (mais c'est qui celle-là ? D'où sort-elle ?)Et peut-être "m'attendre" au tournant. Au moins au début.Et puis je suis timide. Surtout.(Si si !) (Tout ça pour dire que si vous vous épanchez davantage sur vos "aventures" ce sera certainement trés sympa à lire...)Salutations ensoleillées à vous tous. Nath (je ne comprends rien à ce que je dois mettre pour mon "profil"...d'où le anonyme et la signature de la fin)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Nath,
      soyez la bienvenue. Il n'empêche que je trouve à votre com un parfum de liquide ambré. De ceux que l'on distille au nord de l'Angleterre. Mais je peux me tromper. Et après tout je ne suis pas hostile à ce genre de breuvage...

      Supprimer
  11. Bonjour,

    Non non... Tout ce que j'ai écrit s'accompagne du chant des cigales, du bruissement des vagues de la Méditerranée, de l'odeur d'un bon barbecue le soir, du tintillement des glaÇons dans un verre rempli de rosé, de la "beauté" d'une simple assiette de tomates accompagnées de mozzarella, du goût de pêches, de nectarines...bref du Sud de notre beau pays... Vers là où brillent les étoiles 10 jours par an au mois de mai. Bonne journée... Nath

    RépondreSupprimer
  12. DeS pêches et deS nectarines...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésitez donc pas à commenter... Quant à trop m'épancher, non. Il faut un minimum de recul sinon au lieu de ricaner sottement on finirait par pleurer. Et c'est pas gai !

      Supprimer
  13. Je commence mal : tintement des glaÇons... (Pffff)... Au lieu de l'autre betise ecrite... Je commenterai, merci. Je vais de ce pas lire votre billet de ce matin.

    RépondreSupprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.