..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 12 décembre 2015

Hollande, où serait ta victoire ?

Les fins analystes de la situation politique actuelle ont dans l'idée que, fin manœuvrier, M. Hollande ferait tout pour favoriser la montée du FN afin de se retrouver face à Mme Le Pen en 2017 et évidemment de gagner afin de nous offrir un de ces quinquennats aux petits oignons dont il a le secret.

Ce plan me paraît tout à fait stupide et accessoirement nuisible pour la France (même si, hélas, il n'a rien à cirer de cette dernière) et donc digne du personnage. Favoriser la montée du FN est certes une bonne chose, mais, pour M. Pépère, uniquement si elle se fait au détriment de LR. Dans le cas contraire, c'est lui qui ne serait pas au second tour. Ce qui serait bien triste (pour lui) et qui rendrait la suite de ma démonstration caduque. Supposons donc que sa « stratégie » fonctionne et que l' « habile » François se retrouve face à l' « ignoble » Marine. Une question se pose alors : s'il est parvenu à ce stade avec quel score y est-il arrivé ? On peut supposer que son soutien au FN aura fait monter ce dernier au-dessus de 30% et que le candidat LR (car il y en aura un!) serait quand même au-dessus des 25%, laissant au beau François et à tous les autres candidats (extrême gauche, écolos (pardon pour la répétition), éventuel centriste, souverainistes) un maximum de 45% à se partager. Dans ce cas de figure, s'il parvenait à un petit 30%, ça serait extraordinaire et pour tout dire inespéré. Le voici donc au second tour, organisant un nouveau référendum anti-Le Pen, heureux rappel du scrutin de demain. Encore faudrait-il qu'il le gagne, et, vu le mépris dont il bénéficie dans l'opinion, ce n'est même pas couru d'avance. Admettons qu'il gagne. Que se passe-t-il ensuite ? Il devrait y avoir des législatives, non ? Lui offriront-elle une chambre rose-horizon ? Peu probable dans ces conditions : haï sur son flanc gauche, ayant renforcé le FN, n'ayant pas fait disparaître LR, comment gagnerait-il beaucoup de triangulaires ? Admettons que suite à je-ne-vois-pas-trop quelle magouille il y parvienne. Le voilà président par défaut avec une faible majorité. Il aurait donc gagné son pari.

Maintenant dans de telles conditions, quelle politique pourrait-il mener ? Avec quel soutien populaire ? Depuis trois ans et demi la France est gouvernée par une équipe dont l'impopularité est exceptionnelle. Sera-t-elle prête à supporter cinq ans de plus une telle situation ? Cela ira-t-il sans la moindre conséquence ?

M. Hollande se veut roué et fin manœuvrier. De telles qualités sont peut-être utiles quand on vise à dominer un parti politique divisé en multiples chapelles mais ne suffisent pas pour gouverner un pays traversé de profondes crises auquel il faudrait un rassembleur, quelqu'un d'apte à faire renaître l'espoir. Pour ce dernier rôle, il ne fait pas l'affaire. Son éventuelle victoire en 2017 serait un malheur pour la France. Si plutôt que d'être au service de son ambition de continuer d'être le président le plus désavoué que nous ayons connu, il pensait au bien de son pays, il laisserait tomber ses combines d’apparatchik et retournerait au néant dont une série de hasards l'a tiré pour notre malheur.

14 commentaires:

  1. malheureusement, votre scénario sera le bon, ils vont tellement magouiller qu'ils vont y arriver, le résultat sera alors ce que Valls nous annoncent pour contrer le FN, une guerre civile, qu'il a l'air d'appeler de ses vœux, ils n'en ont rien mais absolument rien à battre, ce qui les intéressent, des positions et toujours plus de fric et continuer à vivre tranquillos sur le dos du peuple , en 1789 on en a passé à la bascule à Charlot pour moins que ça

    RépondreSupprimer
  2. Si ce scénario n'est pas le bon, ce sera le candidat LR qui sera président et les perspectives ne sont pas meilleures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à moins qu'un Juppé quelconque vienne redistribuer les cartes.

      Supprimer
  3. "septennats" ? Bon, c'est vrai, que ça semble long !

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi voulez-vous que Hollande se soucie d'une victoire puisqu'il EST, en son être, une victoire sur pattes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes hommages du matin, chère Marianne. Victoire sur pattes, peut-être, mais courte, alors. Voire courtes ;-)

      Supprimer
    2. C'est vrai qu'il a une tête de vainqueur !

      Supprimer
  5. Tout sauf Hollande.

    Mais bon les français sont tellement idiots que l'on peut s'attendre au pire que serait la victoire de bouffon.

    RépondreSupprimer
  6. Joli diagnostic mais je vous rappelle que les qualités d'un homme politique nécessaires pour accéder démocratiquement au pouvoir ne sont pas les mêmes que pour gouverner un pays.
    Et comme de plus les Français sont des veaux je verrais bien Hollande faire un deuxième mandat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec vous, sauf sur le 2e mandat qui risquerait de poser de gros problèmes.

      Supprimer
  7. " ça serait extraordinaire et pour tout dire inespéré "

    Héhé , depuis que vos pénates sont en Corrèze vous piquez ses répliques
    à ce bon vieux Georges ( Le gorille ) ???

    Labolisbiotifool

    RépondreSupprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.