..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 22 décembre 2015

En arrière toute !

Il se dit que M. Hollande serait revenu sur son idée de déchoir de leur nationalité certains malfaisants binationaux. Il est vrai que priver de la protection de leur mère-patrie détestée des gens qui complotent contre elle serait non seulement inefficace (!) mais créerait deux catégorie de Français ! Ceux qui suggéreraient que les binationaux constituent déjà une catégorie à part vu que tout le monde ne l'est pas ont bien mauvais esprit !

De même, l'assignation à résidence est de plus en plus critiquée. Il paraîtrait qu'elle serait allée jusqu'à concerner des écologistes. Des écologistes, vous vous rendez compte ? Qu'y a-t-il de plus doux, de plus débonnaire, de plus pacifique qu'un écologiste ? Des fleurs dans les cheveux, à la bouche de douces chansons, un arrosoir en matériau recyclable en main, ça va arroser ses légumes bio. Est-ce là un crime ? Quand par aventure ça lance des cocktails Molotov sur les forces de l'ordre c'est que des zones humides ou l'habitat du bouzinaud fouisseur sont menacés, et ça justifie tout. Sans compter qu'ils les projettent avec gentillesse et à regret. De plus on assigne à résidence des gens qu'on présume capables de nuire à l'ordre public mais qui n'ont RIEN FAIT DE MAL (jusqu'ici) ! C'est inique ! Même si on peut faire remarquer qu'avant de tirer sur les spectateurs du Bataclan, leurs assassins étaient présumés dangereux mais n'avaient RIEN FAIT qui justifiât qu'on les assignât à résidence...

Quant aux perquisitions, leur inefficacité est avérée : une seule personne aurait été inquiétée. Moi qui croyais qu'on avait saisi moult  kalachnikov et  matériel de propagande un peu partout. On m'aura mal renseigné. Et quand bien même, en aurait-on trouvé, il n'y aurait pas là de quoi fouetter un chat...

On sent que toutes les mesures annoncées sous le coup de l'émotion vont tourner en eau de boudin et que nos braves socialos vont vite retrouver leur caractéristique principale : une impuissance teintée de complaisance vis à vis de l'insécurité quand elle n'est pas provoquée par des bourgeoises à serre-têtes et souliers plat et des jeunes BCBG qui sont les vrais ennemis de la république. Cette impression est confirmée par la bonne nouvelle dont Didier Goux se faisait l'écho hier : on va pouvoir réveillonner sur les Champs. Espérons qu'on pourra également y vandaliser un peu car sinon la fête serait incomplète. N'empêche, en temps d'état d'urgence, ça fait un peu désordre...

On me susurre à l'oreille que la dégringolade sondagière de M. le président serait entamée ! Quelle surprise ! Ne serait-il plus l'inflexible chef de guerre de naguère ? Aurait-il baissé la garde face au péril terroriste ? De quelle manière aurait-il démérité ? A moins que notre bon peuple n'ait en son sein un nombre non négligeable de girouettes ? Supposition aventurée...

19 commentaires:

  1. Président dégringole à nouveau dans les sondages, mais on s'en fout puisqu'il n'y aura bientôt plus de République française à présider !
    Cette fois nous y sommes: les frontières extérieures des états européens vont laisser la place aux regroupements ethniques de régions transfrontalières. La Corse a amorcé le mouvement, mais aussi - et c'est plus important - la Catalogne. Le Pays basque et la Bretagne suivront, puis toutes les autres. Il ne restera de la France que ce qu'elle était il y a mille ans : L'Ile-de-France, et c'est à peu près tout !
    Mais aucun traité européen ne pourra nous enlever notre Nouvel An sur les Champs Elysées, qu'on se le dise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains qu'avant le 93 n'ait demandé son rattachement à l'Algérie.
      L'IdF d'il y a mille ans ce sera la cathédrale saint Denis qui bénéficiera d'un statut d'extraterritorialité, si c'est bien négocié!
      C.Monge

      Supprimer
    2. Faire et défaire, c'est toujours travailler.

      Supprimer
    3. Savez-vous, C.Monge, que le n°93 a été attribué au département de Constantine jusqu'en 1957 (et les n° 91 et 92, à Alger et Oran) ?

      J'ai lu il y un an ou deux l'article d'un rutilant imbécile - un sociologue-escroc de type D. Wolton - qui prétendait que "le nombre des musulmans dans la France d'aujourd'hui équivalait à celui de la France de 1914". Il omettait simplement de préciser qu'il englobait les départements d'Algérie dans son spécieux calcul. Depuis 1914, la population de ce pays est passée de 5,6 millions à près de 40. Si cet État en carton-pâte devrait s'effondrer sous les coups de boutoir des islamistes après la disparition de Bouteflika, j'ai la vague impression que nos histoires de migrants de 2015 nous paraîtront rétrospectivement presque amusantes à côté du danger mortel que cette situation représenterait pour la France, qui deviendrait, pour le coup, une vaste Seine-Saint-Denis (rebaptisée depuis "Seine-Mohamed").

      Supprimer
  2. Vous nous avez mis à la diète durant de longues semaines,mais la vous avez repris une bonne cadence...On tiens le rythme!

    RépondreSupprimer
  3. P'tête qu'ils s'en trouvent qui ont des choses à se reprocher et qui tiennent à leur passeport français...

    RépondreSupprimer
  4. Cela me rappelle ma jeunesse et les manifestation :" Deux pas en avant, trois pas en arrière, c'est la politique du gouvernement."

    RépondreSupprimer
  5. C'est une excellente idée de la part du gouvernement : comme ça la promesse pourra resservir des le prochain attentat, que le "président" attend avec impatience j'en suis sûr vue l'effet direct (mais momentané) sur sa cote.
    Bon, comme ça c'est clair, ils n'ont pas l'intention de faire quoi que ce soit, même symbolique.
    Alfred

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai qu'à force de tenir ses promesses on n'a plus rien à promettre !

      Supprimer
  6. Pépère baisse dans les sondages? Vite, un attentat!

    RépondreSupprimer
  7. Et quid alors des "Tri Martolod" de nos amis bretons ?
    Déchéance ou préséance ...

    RépondreSupprimer
  8. Tiens ben aujourd'hui c'est encore "en arrière toute !"
    Décidément on ne s'ennuie pas avec ce gouvernement !

    RépondreSupprimer