..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mercredi 30 décembre 2015

Quoi qu'y n'ya là-dedans ?





A priori, on dirait une terrine. Ce constat amène à penser qu'au cas où elle contiendrait quelque chose, les probabilités pour qu'il s'agisse d'une sorte de pâté sont fortes.

Ouvrons la :




Si vous n'en avez pas la moindre idée, si vous n'y voyez qu'une sorte de bouillie infâme entourée d'une matière d'un jaune suspect, je ne vous laisserai pas plus longtemps dans l'ignorance : il s'agit du foie gras que pas plus tard qu'hier j'ai confectionné de mes blanches mains et cuit dans mon blanc four.

Cette activité fut pour moi nouvelle. En fait, c'est ma belle-fille (que Dieu l'ait en sa sainte garde!) qui m'en a donné l'idée. Lors des festivités de Noël elle nous mitonna un foie gras dont je ne vous dis que ça. De plus, toujours prête à rendre service, elle publia sur Facebook une série de photos montrant les diverses étapes de sa confection. J'en conçus une vive émulation aussi fis-je l'emplette, chez le bon M. Leclerc, en plus d'une terrine, d'un de ces foies hypertrophiés de palmipède dont les humains se gavent après que d'autres humains eussent gavé la bête, piétinant sans vergogne le droit élémentaire du canard à mener une vie saine et à mourir de vieillesse entouré des siens (car en plus, avant d'extraire son foie, on tue ce malheureux puis on débite son cadavre en magrets et autres cuisses).

Seulement, une fois en possession dudit organe, je me trouvai dans l'état de perplexité que ressent toute poule suite à la découverte d'un couteau qu'elle ne saurait ouvrir. Car déveiner le foie est sans doute essentiel mais le faire reste problématique pour le néophyte. Je cherchai donc sur le Net de plus amples informations. Je les obtins et, poursuivant mes investigation je trouvai moult recettes précises de préparation du foie gras. Le problème fut qu'au niveau de la cuisson et de l'assaisonnement, elles s'avéraient contradictoires. Pas ou peu d'Armagnac, disait l'un. Une cuiller répliquait l'autre. Les températures de départ du bain-marie ainsi que celle du four et la longueur de la cuisson variaient grandement. De plus, si certains préconisaient un jour de repos obligatoire au réfrigérateur, d'autres déclaraient l'étape inutile. Ma perplexité atteint celle d'un dindon ayant trouvé une ménagère complète dont il n'aurait l'usage.

Comme dans un congrès socialiste, le temps était venu de la synthèse. Je retins des conseils ici, en empruntai d'autres ailleurs, grillai faute de temps l'étape du repos, décidai d'une température et d'une longueur de cuisson moyennes, et obtins ce que vous vîtes ci-dessus.

Sera-ce infect, mangeable, bon, excellent ? Réponse dans deux jours.

17 commentaires:

  1. Vous auriez pu le cuire au lave-vaisselle, comme le fait toujours mon Irremplaçable Épouse : c'est immanquable et délicieux.

    RépondreSupprimer
  2. Oui mais en utilisant quel programme ? De plus, une terrine risque de ne pas être adaptée au lave-vaisselle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous pouvez mettre une terrine vide dans le lave-vaisselle (pour la laver…), vous devriez aussi pouvoir l'y mettre pleine !

      Pour le programme, il faut voir ça avec Catherine…

      Supprimer
  3. L'essentiel c'est que votre foie le supporte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, mon foie en a vu d'autres. Et puis il a en commun avec celui du palmipède en question d'être gras...

      Supprimer
  4. Vous n'avez pas bluté votre terrine?ça craint...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous venez de m'apprendre ce que bluter veut dire ! Eh bien non, vu qu'il n'était même pas nécessaire de lui mettre son couvercle pour une cuisson au bain-marie.

      Supprimer
  5. Au moins le foi d'alcoolique n'a point besoin d'être arrosé d'alcool pour être flambé, selon nos sages chinois.
    Mon épouse préfère le foie gras d'oie, moi je ne fais pas la différence.
    Nous sommes de tout Coeur avec vous pour la future dégustation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le soutien mais j'espère que la dégustation sera suffisamment agréable pour se faire sans l'aide morale d'amis.

      Supprimer
  6. Si la dégustation est très agréable, passez-vous d'amis et mangez-le en entier. Tout seul. Et ne faites venir les amis que pour le café.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous réveillonnerons en tête à tête avec ma compagne. Je ne suivrai donc pas votre conseil, ne serait-ce que parce que je vieillis : 40 g de foie gras me font peur aujourd'hui. Et c'est triste !

      Supprimer
  7. Il en existe une cuisson, crois-je savoir, roulé dans du gros sel et conservé 24h au conglélo. Qu'en dit marmiton ?

    RépondreSupprimer
  8. Sans l'aide molle d'Aramis ?

    Mais le landais, même ni fin ni aigrefin, que je suis reste dubitatif ...

    RépondreSupprimer
  9. La palette de vos talents ne cesse de s'élargir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste une nouvelle préparation qui vient s'ajouter à mon faible mais déjà ancien savoir faire culinaire.

      Supprimer