..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 12 décembre 2014

Mettons fin à un scandale !



Voyager instruit. Visiter des endroits populaires encore plus. Une promenade à Collioure même en morte saison inspire à l’esprit distingué une foule d’émotions esthétiques mais aussi d’amers constats et le désir de mettre fin à certains abus.



A ceux qui l’ignoreraient j’apprendrai que ma compagne, Nicole, possède un petit animal de compagnie appartenant à la sous-espèce Canis lupus familiaris de race Yorkshire terrier.  J’ai ailleurs dénoncé la nature sanguinaire de cette bête qui comme bien des criminels dangereux bénéficie d’une physionomie avenante apte à tromper les braves gens sur sa véritable personnalité. Et c’est là la source du problème que je voudrais évoquer. Sa taille réduite, sa frimousse sympathique ont pour effet que, dès lors qu’on se trouve en un lieu passager on est en butte à de multiples agressions. La plupart venant d’enfants ou de vieilles dames. On ne peut pas faire un pas sans, dans le meilleur des cas,  entendre des commentaires flatteurs sur les qualités esthétiques de l’animal, et, dans le pire, voir enfants ou mèmères à chien-chien s’accroupir afin de lui caresser la tête après s’être assuré qu’une telle manœuvre n’entraînerait aucun danger de morsure.



C’est tout simplement inadmissible.  Voilà une bestiole qui ne demande à la vie que de pouvoir aller renifler de ci-de là à la recherche de traces olfactives laissées par ses congénères et qui ce faisant se voit perpétuellement dérangée dans son innocente quête par ce qu’il faut bien appeler des harceleurs sans vergogne.



Mettez-vous à sa place.  Imaginez que chaque fois que vous sortez acheter votre baguette ou votre journal vous vous voyiez apostrophé tous les trois pas par des personnes saluant vos atouts physiques ou s’arrêtant pour vous caresser la tête ou le dos ? On me dira que certaines (plus ou moins) jolies femmes sont en partie victimes ce genre de harcèlement. Elles se voient adressé des sifflets ou de lourds "compliments" de la part de rustres. Toutefois, si l’ouvrier du bâtiment ou le teneur de murs s’aventuraient qui à descendre de son échafaudage, qui à quitter son point d’appui pour aller caresser les cheveux ou le dos de la femme en question, cette dernière serait en droit de faire appel à la force publique pour mettre un terme à ces excès. Pour le Yorkshire, rien de tel. Si son propriétaire s’aventurait, de la voix ou du geste, à remettre à leur place les importuns, c’est lui qui se verrait blâmé par une foule hostile.



Cela dit, que faire ? La solution serait-elle de renoncer au York et de se rabattre sur le Pitbull ou le Rottweiler qui, bien qu’appartenant à la même sous-espèce, semblent provoquer nettement moins de ces familiarités déplacées ?  Ne serait-il pas plus raisonnable que le gouvernement ou le parlement promeuvent une loi apte à mettre fin à ce scandale ?  Ou que, faute de légiférer, une campagne de sensibilisation du public vise à décourager ces inadmissibles pratiques et faire accepter par ceux qui s’y livreraient qu’une magistrale gifle ou un bon coup de pied dans les tibias vienne sanctionner leurs audaces ?

PS : Vu les nombreuses critique faites à l'air lugubre que révélait ma photo d'hier, je vous en propose une plus souriante : 

28 commentaires:

  1. Poser avec une cigarette aux lèvres, et l'air content de soi en plus : vous allez vous retrouver au galères vite fait, mon vieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assumez mais ça va vous foutre en l'air le clavier, avec la cendre. Connaissance de cause...

      Supprimer
  2. Et il revendra la Daimler "non-fumeur" pour hausser la cote.
    Ces campagnes sont peuplées de filous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a beau fumer à son bord, la Daimler continue à empester le cuir...

      Supprimer
  3. Non, non, ce n'est la photo ni d'un fumier, ni d'un fumiste !...

    RépondreSupprimer
  4. Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage, même si vous mangez cinq fruits et légumes par jour. En plus, en arborant cet air heureux, clope au bec, vous faites de la publicité déguisée pour ce poison dont l'Etat détient le monopole de la distribution. Même Lucky Luke, pourtant cow-boy pétaradant de son état, a cédé aux objurgation de la loi, abandonnant son éternel mégot pour un agreste brin d'herbe des prairies.

    Votre compte est bon. Zêtes bon pour le stage de rééducation citoyenne.

    RépondreSupprimer
  5. Je vous conseillerai le bullmastiff qui lui, est un vrai chien !
    Merci pour la nouvelle photo. Un homme ne devrait jamais se permettre d'avoir l'air lugubre, surtout quand il a une compagne. Il paraît que Philippe Léotard expliquait à la sienne : pour qu'une femme reste, il faut qu'elle ait chaud et qu'elle rigole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoique, sans être parfait, Philippe Léotard comme modèle...

      Supprimer
  6. A la bonne heure, voilà qui est plus avenant. Cependant, loin du côté rébarbatif que d'aucuns pouvaient lui reprocher, je vous trouvais, sur la photo d'hier, un faux air de Jean Gabin dans sa meilleure forme, propre sans doute à provoquer l'émoi chez nos ravissantes compagnes. Sur celle-ci vous évoquez plus nettement le bon copain avec qui les gentilshommes dans nos genres ont envie d'entrechoquer les verres.
    Vous pouvez donc, heureux homme, jouer sur les deux tableaux ce que, par exemple, aucun yorkshire n'est en mesure de faire.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Avoir un bon copain"

      "C'est le printemps
      On a vingt ans
      Le cœur et le moteur
      Battent gaiement
      Droit devant nous
      Sans savoir où
      Nous filons comme des fous
      Car aujourd'hui
      Tout nous sourit
      Dans une auto
      On est bien entre amis
      Aussi chantons
      Sur tous les tons
      Notre plaisir d'être garçon !

      {Refrain:}
      Avoir un bon copain
      Voilà c'qui y a d'meilleur au monde
      Oui, car, un bon copain
      C'est plus fidèle qu'une blonde
      Unis main dans la main
      A chaque seconde
      On rit de ses chagrins
      Quand on possède un bon copain

      Les aveux,
      Des amoureux
      Avouons-le maintenant
      C'est vieux jeu
      C'est plus charmant
      Qu'des longs serments
      Qui n'sont que des boniments
      Loin des baisers
      Pour se griser
      Sur une route
      Il suffit de gazer
      Le grand amour
      Ça dure un jour
      L'amitié dure toujours.

      {Refrain}

      ... On rit de ses chagrins
      Quand on possède un bon copain"

      Supprimer
    2. C'est là tout mon dilemme : j'oscille en permanence entre le ténébreux séducteur et le bon vivant rigolard... Problème qui comme vous le signalez avec justesse n'est pas celui du Yorkshire femelle qui ne varie qu'entre la bête sanguinaire et la mignonne peluche.

      Supprimer
    3. Merci à Et laurier pour cette chouette chanson injustement oubliée qui berça
      quelques temps mon enfance.

      Supprimer
    4. "Nouratin" remerciant "Et Laurier", c'est le bouquet ! Garni ...

      Supprimer
  7. Nicole n'avait qu'à pas adopter Parisse Hiltonne épicétout !

    Magnifique auto-portrait, merci, cher Jacques :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique ? N'exagérons rien. Je n'ai fait que répondre à vos demandes.

      Supprimer
  8. Vus les nombreuses critique faites à l'air lugubre que révélait ma photo d'hier

    En fait le problème c'est pas vous, c'est la webcam.
    En même temps qu'est-ce qui vous prend de vouloir nous montrer votre trogne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai fait que répondre aux demandes de certains de mes commentateurs. Il faut satisfaire le client...

      Supprimer
    2. Au passage, vous avez encore accordé "vu"....ça devient une manie, un tic !
      Je dis ça je dis rien n'est-ce pas: l'orthographe et moi....

      Supprimer
    3. Bonjour JE.
      Vous avez rajouté un "e" à "vu" depuis hier soir ?
      Pour moi le "s" était déjà de trop.
      Trois fois au moins en un an ! Vous faites dans le running-gag !
      Bon W-E !

      Supprimer
    4. Je n'avais jamais fait l'accord avant qu'un individu (excusez la violence du terme mais il n'y en a pas d'autre) ne sème le trouble dans mon esprit. Vérification faite, le participe "vu" fonctionne comme une préposition et est donc invariable. je me couvre la tête de cendres puis vais corriger. Je ne le ferai plus, promis-juré !

      Supprimer
  9. Pour une ballade à Collioure, basse ou haute saison ?
    C'est au choix !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il y a un jeu de mots, je ne l'ai pas saisi...

      Supprimer
    2. L'anchois se sale plus qu'il ne se saisit ...

      Supprimer
  10. Arrêtez de diffuser une photo de vous à chaque billet. On dirait que voys vous vantez d'être moins laid que Didier Goux. Ca va lui faire de la peine.

    RépondreSupprimer
  11. Hourra, il est reviendu!

    Z'avez qu'à essayer de vous balader avec Anne-Laure en laisse. P'tet bien qu'ils vous foutront la paix tous ces tripoteurs de poils (oui, Ann-lor s'épile, ça reste entre vous et moi, hein).

    RépondreSupprimer