..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 9 octobre 2014

De la cécité en France



J’ai aperçu l’autre jour une pub à la télé déclarant qu’il existait en France 2 millions d’aveugles et de mal voyants. Je suppose qu’il s’agissait de sensibiliser les braves gens au problème ou de les faire cracher à quelque charitable bassinet. Ce chiffre m’a étonné par sa faiblesse. J’avais l’impression qu’il était autrement plus important.

En mai 2012, ils furent  18 millions à ne pas voir qu’en choisissant Hollande, ils fonçaient dans le mur. Ils sont encore 13%  à faire confiance à ce monsieur. Selon un sondage de 2011 14% jugeaient positif l’impact de l’immigration sur le pays et 28% pensaient qu’elle faisait de la France un endroit plus agréable ou vivre tandis qu’ils étaient un peu moins (24%) à déclarer qu’elle était bonne pour l’économie du pays et que 20% ne trouvait pas ses effectifs trop importants. Certains de ces résultats sont un rien contradictoires mais peut-on en vouloir à des aveugles ou malvoyants de ne pas avoir une vision bien cohérente et nette des choses ?

On me dira que ces malvoyants sont très minoritaires, que leur faible nombre montre à quel point le clergé multiculturaliste (politiciens « intellectuels », media), malgré tout le zèle qu’il y met,  prêche dans le désert  et que tout cela  est bien rassurant. C’est une façon de voir. Car tant que des majorités quelconques se prononceront en faveur de partis ou de personnes qui, pour ne pas froisser, afin de récolter une partie de leurs votes, continueront de prendre en compte les attentes des aveugles et malvoyants, tant qu’elles mettront en tête du hit parade des politiciens populaires un Juppé dont l’attitude vis-à-vis du multiculturalisme est pour le moins ambigüe (il le dénonce tout en insistant sur l’importance de l’ « Islam de France ») rien ne changera et  un multiculturalisme de fait continuera de se développer avec tous les dangers qu’on lui connaît.

20 commentaires:

  1. Robert Marchenoir9 octobre 2014 à 12:03

    C'est bien pour ça que Saint Louis avait compté large en créant à Paris l'hôpital dit des Quinze-Vingts, qui pouvait accueillir 15 x 20 = 300 millions d'aveugles. Il avait prévu l'expansion démographique de la Frônce et l'aveuglement généralisé de ses habitants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cous êtes certain que l'h^pital n'était pas prévu pour accueillir 30 milliards d'aveugles ?

      Supprimer
  2. Que voulez vous, c'est une effet remarquable de notre belle Démocratie, la petite minorité des
    aveugles dicte sa loi à l'immense majorité des clairvoyants. Encore faut il préciser, en ce qui
    concerne les premiers, qu'il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir...et un garçon
    comme Juppé, dans le genre pire, c'est du surchoix!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu qu'on ne fait une majorité qu'en fédérant autour d'un noyau de partisans autant de minoritaires aux motivations contradictoires qu'on peut, on a bien du mal à avancer. Maintenant, si on choisissait un régime parlementaire avec un scrutin proportionnel, ça reviendrait au même des groupes charnières feraient la pluie ou le beau temps comme sous la 4e. Seul un (e) leader rassemblant une majorité forte et unie pourrait mettre un terme à l'immobilisme. Reste à savoir si ce leader et cette majorité existeront un jour...

      Supprimer
  3. L'homme providentiel attendu comme le Messie existe! Imaginez le fabuleux commercial qui a réussi à vendre des millions de paires de lunettes de soleil à des aveugles. Il s'agit de trouver ce commercial et lui faire vendre des lunettes au plus grand nombre de mal voyants!

    RépondreSupprimer
  4. Robert Marchenoir9 octobre 2014 à 21:29

    Allons, ne soyons pas pessimistes, le gouvernement avance dans la bonne direction : il vient de supprimer la taxe sur les baby-foot.

    Oui, Môssieur. Chez nous, l'Etat fort et stratège taxait les baby-foot de 5 euros par an. Passke. Pour protéger les plus défavorisés. Pour faire reculer les inégalités. Pour redistribuer la richesse.

    Et je ne vous parle pas de la taxe sur les trottoirs, de la contribution aux poinçonnages et de la cotisation de solidarité sur les graines oléagineuses (je suppose que les graines les plus grasses, celles qui suintent d'huile à ne plus savoir qu'en faire, étaient pressurées au profit des graines maigres et sèches comme un coup de trique, victimes de l'exploitation ultra-libérale -- mais vérifiez, je ne suis pas expert en fiscalité huileuse).


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui joue encore au baby-foot ?
      Ça ne devait pas rapporter lerche.
      Y'a de l’innovation à trouver en matière de taxes. Ils trouveront.

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir. Merci pour l'info sur les baby-foot. J'ignorais complètement cette ânerie! Cela rappelle les centimes qui s'ajoutaient au prix des allumettes et des billets de cinéma pour aider les victimes des guerres!

      Supprimer
    3. Robert Marchenoir9 octobre 2014 à 22:59

      Adamastor, les allumettes étaient jadis un monopole d'Etat. Les gendarmes pourchassaient les paysans qui fabriquaient des allumettes de contrebande...

      Supprimer
    4. Bob, heureusement que je sais que vous êtes de bonne foi, sinon je penserais à une galéjade!

      Supprimer
    5. C'est bien le moment ! Supprimer cette taxe au moment où l'écotaxe est abolie !

      Supprimer
    6. Robert Marchenoir10 octobre 2014 à 14:48

      Grandpas, je le tiens d'un blogueur, qui montre la machine à fabriquer les allumettes que lui a léguée son grand'père (machine est un grand mot) -- en compagnie d'un certain nombre d'anecdotes.

      Supprimer
  5. S'ils sont 2 millions d’aveugles et de mal voyants à nous gouverner je comprends mieux l'état de la France.
    C'est de la myopie ou de la presbytie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cataracte et œillères sont les deux mamelles de la clairvoyance de nos élites.

      Supprimer
  6. Il n' y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir et celui qui nous gouverne est le plus bel exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai du mal à voir à travers des lunettes mouillées. Ce n'est peut-être pas de la mauvaise volonté...

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir10 octobre 2014 à 15:06

      Même pour affronter la pluie, Hollande est nul. Comparez le flanby français...

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/08/26/de-l-ile-de-sein-a-paris-un-president-impassible-et-ruisselant-dans-la-tempete_4476750_823448.html

      ...avec le messie noir américain :

      http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/barackobama/9401980/Barack-Obama-says-Washington-feels-as-broken-as-it-did-four-years-ago.html

      http://www.dailyrepublic.com/media-post/president-barack-obama-campaigns-in-pouring-rain/

      Quand Hollande ressemble à un chihuahua mouillé avec son imperméable d'employé de banque et ses lunettes sans essuie-glace, Obama brave les éléments, commande aux nuées et nique la pluie en chemisette ! Comment peut-on, après ça, dénier le leadership américain ?

      Supprimer
    3. Certes, Robert, mais il risque de friser, contrairement à notre président bon teint permanenté !

      Supprimer
    4. Robert Marchenoir11 octobre 2014 à 15:30

      Mais Obama est frisé d'origine, Al West ! Il est waterproof ! C'est un avantage décisif en ces temps de réchauffement, euh... changement, euh... merdoiement climatique !

      Supprimer