..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 12 avril 2015

Ce monde va trop vite pour moi !



Depuis quelques jours, il n’y en a plus que pour les pédophiles de l’Éducation Nationale. Loin de moi l’idée de contester leurs mérites. Même si je m’étonne, comme Le Nonce, que Charlie ne leur ait pas consacré une de ses Unes si fines et drôles comme elle le fait régulièrement quand des prêtres se voient accusés de ce genre de turpitudes. J’y vois un favoritisme inacceptable.

Qu’on ne m’accuse pas de trouver le sujet sans intérêt. La question n’est pas là. Seulement, durant les moins de trois mois et demi écoulés depuis qu’a commencé l’an de grâce 2015, je me trouve un peu dépassé par la profusion de sujets d’indignation qu’on m’a proposés. Ça a commencé sur les chapeaux de roues avec les attentats contre Charlie et l’Hyper Casher, entraînant un « esprit du 11 janvier » propre à changer de fond en comble la mentalité des Français (et même des autres habitants de la France). J’en étais encore tout retourné que, paf !, voilà un avion qui vient s’écrabouiller dans les Alpes et qu’on apprend que ce serait à cause d’un copilote suicidaire qui n’aurait pas supporté de mourir seul. Alors que mon chagrin et ma stupeur sont encore en phase ascendante voilà-t-il pas qu’on abandonne Andreas et ses délires pour se concentrer sur les résultats électoraux du FN. J’étais à peine arrivé à mon seuil de saturation que, changement de décor à vue, ce sont les bisbilles des Le Pen père, fille et âmes damnées qui viennent occuper le devant de la scène ! On laisse à peine le temps à ma juste indignation d’atteindre son allure de croisière que Marine et le Menhir passent à la trappe, chassés par les pédagogues-pédophiles. Là je dis : TROP C’EST TROP !

Je suis désolé, mais je n’arrive pas à suivre. Quatre abominables scandales en à peine un trimestre,  c’est plus que je n’en peux encaisser. Il faudrait être raisonnable : quand on a un bon sujet, on le garde, on le peaufine, on le chouchoute. Nos pères faisaient montre d’un peu plus de suite dans les idées. L’affaire Dreyfus avait en son temps monopolisé les débats des années durant. Ça c’était de l’affaire ! Aujourd’hui, un clou chasse l’autre et au bout du compte plus de rien n’a d’importance. Un capitaine accusé de trahison ne tiendrait pas plus d’une semaine, chassé qu’il serait des grands titres par les inouïes performances de notre équipe nationale lors des championnats du monde de bilboquet en salle de Bobo-Dioulasso…

Sans compter que tous ces faits insignes ne nous exemptent pas d’avoir nos propres petits soucis lesquels nous en distraient. Il serait urgent que l’on décide en début d’année d’un sujet propre à agiter les esprits de manière durable. Si c’est le FN : année FN. Si c’est les crashs aérien : année des pilotes fous. Si c’est la pédophilie : année de l’Ed Nat.  Un des effets bénéfiques d’une telle concentration serait d’éviter à notre cher président d’avoir à tout bout d’antenne à intervenir de sa manière bafouilleuse et soporifique sur des sujets que tout le monde aura oubliés demain. Ça nous ferait, à lui comme aux Français, des vacances !

PS : Sans compter que certains esprits confus risquent de se rappeler cette période comme celle où des islamistes pédophiles ont précipité l'avion où se disputaient les Le Pen  sur un bureau de vote dont l'un des assesseurs était un pilote fou qui contraignait de fervents républicains à voter FN...

19 commentaires:

  1. Pendant ce temps, on n'évoque pas les sujets fâcheux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François est il en couple avec Julie, est que Ségolène évincera cette nouvelle rivale comme ce fut le cas avec Valérie.
      La suite dans : Amour,Pouvoir et Argent.

      Supprimer
  2. J'aimerais bien comprendre pourquoi, tout à coup, comme si une mouche les avait piqués, tous ces media qui depuis des années évitaient soigneusement le sujet, ont décidé - comme d'un commun accord - la stigmatisation du moindre pédophile de l'Ed Nat passant à la portée de leurs plumes vengeresses, alors que jusqu'ici et pendant des années, tout leur effort avait consisté à persuader le bon peuple que seules les écoles de confession catholique pouvaient receler de tels monstres ?

    RépondreSupprimer
  3. Mais c'est vrai: plus rien n'a d'importance. Ce pays s'effiloche comme un vieux pull-over et ces nouvelles n'en sont que les mailles qui se détricotent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop d'importance tue l'importance. On devrait ne donner aux sujets que l'importance qu'ils méritent Au cas où ils en mériteraient.

      Supprimer
  4. Un événement chasse l'autre, oui, et pendant le w-e, réservé au ballon rond ou ovale, d'autres patientent dans la salle d'attente de BFM tévé.

    RépondreSupprimer
  5. Mais tout cela est expulsé par la "poignée de main historique" échangée par un socialiste et un communiste américains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle même éclipsée par une attaque de requin à la Réunion...

      Supprimer
  6. C'est vrai que là dessus, Charlie a loupé une bonne occasion de faire du Charlie à peu de frais ; néanmoins, cela ne leur aurait sans doute pas rapporté autant que leur dernier coup ! Pour le reste, qu'ajouter, sinon partager votre indignation juste (Ségolène inside) ? Ce doit être l"époque de l'instantané et du gratuit qui fait cela : l'info perd sa valeur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'on monte en épingle des faits somme toute anodins. Non pas pour cacher les vrais problèmes, simplement pour meubler.

      Supprimer
  7. En effet, vous avez tout à fait raison, c'est trop, on en arrive à se mélanger les pinceaux.
    Je souscris donc pleinement à votre idée, pour 2016 le premier Dreyfus venu fera l'affaire...
    enfin si j'ose dire.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ressuscitons Dreyfus, trouvons-nous un Zola, et ça fera un sujet de bisbilles pour les repas de famille (auxquels j'ai décidé de ne plus assister).

      Supprimer
  8. En plus les pédagogues pédophiles fleurissent d'un coup de partout comme comme fleurs au printemps. Curieux, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette réalité n'a rien de vraiment nouveau. Seulement, vu que les querelles internes de la famille Le Pen risquaient, à la longue, de lasser, il fallait bien trouver autre chose.

      Supprimer
  9. Eh merde alors ! Où est passé mon commentaire sur le championnat du monde de bilboquet en salle à Bobo-Dioulasso pour lequel je m'enquérais de savoir si le sponsor principal était la bière Fischer ?
    Pour les modalités administratives et financières de cet évènement proche de moi, merci de voir avec GG s'il convient de signer un détachement temporaire ...
    Bobo-Dioulasso, ville ô combien doucereuse et avec une magnifique gare ferroviaire !

    RépondreSupprimer