..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 28 septembre 2014

28 septembre



Le vingt-huit septembre est pour moi un jour de frustration, surtout cette année où il n’y en a que pour Brigitte. Est-ce ma faute si madame Bardot est née le même jour que moi ? Que cet heureux événement se soit produit 16 ans plus tôt ne me console aucunement. Et s’il n’y avait que ça !

Tant de choses se sont produites à cette date ! En 48 avant notre ère, Pompée fut assassiné (j’en suis encore tout chiffonné !), en 1106 eut lieu à 13 kilomètres d’ici la Bataille de Tinchebray opposant Henri 1er Beauclerc à son frère aîné Robert Courteheuse (si c’est pas malheureux de voir une famille se déchirer comme ça !), en 1958 fut adoptée par référendum la constitution de la Ve République (je me souviens encore des klaxons sur la départementale 308 à Sartrouville : Pouet, pouet, pouet-pouet-pouet = De Gaulle au pouvoir, Algérie Française ou A poil la Brigitte, va savoir…).

De plus, c’est la période où on enregistre le plus de naissances vu qu’elle se situe neuf mois après les fêtes de fin d’année, période où de copieuses libations facilitent les rapprochements : ainsi en 1803 naquit Prosper (Youp la boum !) Mérimée, en 1841 Georges Clémenceau, en 1924 Marcello Mastroianni, en 1982 Nolwen Leroy pour ne citer que les plus illustres parmi ces enfants de pochtrons.

Pour éviter la surpopulation, c’est également un jour où l’on aime à mourir. Ainsi, le saint du jour, Venceslas 1er, duc de Bohème fut assassiné par son frère Boleslas en 935 (ah ! La famille !), le grand Louis Pasteur mourut en ce jour en 1895 (c’est pourquoi cette date est devenue la journée mondiale de la rage (pour le désespoir et la vieillesse ennemie, je ne saurais dire quand on les fête), en 1964, ce fut le tour de Harpo Marx, en 1970 celui de Gamal Abdel Nasser, suivi en 1973 par Fernand Raynaud.

Dans ces conditions, les chances pour que mes travaux de géographe, d’analyste politique et d’éthologue amènent à ce qu’en ce jour l’humanité entière célèbre mes mérites sont pour le moins minces. C’est à se demander si ça vaut le coup d’écrire des conneries sur un blog…

47 commentaires:

  1. Combien de fois faudra-t-il que je répète que Clemenceau ne veut pas d'accent sur son "e" ?

    Bon anniversaire, néanmoins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il le veuille ou non, je lui en mets un : votre Cleumenceau avait un accent vendéen prononcé lequel est aigu et porte sur la première syllabe des noms propres quand celle-ci se termine par la voyelle e. C'est du moins ce que j'ai appris à l'UER de philologie et de linguistique Rosaellienne de Romorantin.

      Supprimer
    2. Vous avez fait d'excellentes études, bravo et bon anniversaire! Pour ce qui est de vos citations historiques, j'ai néanmoins un doute.

      Supprimer
    3. Didier, vous êtes un âne batsé. Oui, moi aussi j'ai été à l'UER de philologie et de linguistique Rosaellienne de Romorantin (-Lantenay).
      Et pour ce qui est de l'anniversaire, maitre Jacques, c'est déjà fait sur Facebook, mais bis repetita placent donc : bon anniversaire!

      Supprimer
    4. Fort bien : puisque vous vous obstinez dans ce ridicule accent surnuméraire, je vous supprimerai dorénavant le vôtre afin de rétablir l'équilibre, Mossieur Etienne !

      Supprimer
    5. @ Orage : Mes références historiques sont RIGOUREUSEMENT exactes !
      Et puisque c'est votre journée : Bonne fête !
      @ Didier : Vu que j'ai passé plusieurs années à me faire appeler "Mister Itiïnne", je ne suis pas à un accent près..

      Supprimer
  2. Mais oui, ça vaut le coup! D'ailleurs, j'en boirai un à votre santé.
    Bon anniversaire!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas si ça vaut le coup de les écrire mais je vous assure que ça le vaut de les lire.
    Bon anniversaire, jeune homme.

    RépondreSupprimer
  4. Bon anniversaire Monsieur Jacques !
    vous pouvez rajouter ma fille (qui vient de rejoindre le rivage des Trentenaires) dans la Galerie des Illustres ! et forcément elle est aussi belle qu'au premier jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mienne aura ce même âge dans 48 jours... Je souhaite un heureux anniversaire à la vôtre...

      Supprimer
    2. Monsieur Jacques, ça fait un peu tenancier, mari de Madame Rosa qui s'occupe des filles!
      J'arrive un peu tard, mais j'espère que vous aurez passé une excellente journée d'anniversaire. Ces journées que l'on fête à tort, ce n'est que mon avis, sont des marqueurs du passage des ans qui nous conduit inexorablement (si le destin ne s'en mèle pas), vers la vieillesse... Ô rage, ô désespoir...

      Supprimer
  5. On va encore être obligé de boire! Pour la bonne cause, oncle Jacques toujours aussi jeune.

    RépondreSupprimer
  6. Même chez Grincheux Grave il n'y en a que pour Brigitte Bardot !

    A son sujet, de Grincheux, j'aurais bien trinqué à votre anniversaire, mais hélas toujours pas de Fisher ...

    Mais je fais confiance en Adamastor pour redoubler d'effort, avec par exemple un bon Moscatel de Sétubal ou une aguadente de bon aloi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas que la Fisher dans la vie. Quoique le whisky, sous vos climats tropicaux, soit un brin risqué...

      Supprimer
    2. Tout dépend de sa qualité, si c'est en extérieur de l'horaire et de la présence de glace ou non ...
      Mais bon globalement vous avez raison, vous qui avez déjà pu constater l'effet ou les méfaits du Picon-bière !

      Supprimer
    3. Dominique
      Oui le Moscatel de Sétubal, bien frais est excellent... tu connais les classiques... pour l'eau de vie je propose une d'arbouse...
      Dans mes souvenirs du Territoire Français des Afars et des Issas figure le "spécial". Whisky, fanta, perrier, glaçons... mais il faut rester en ambience climatisée...

      Supprimer
    4. Et donc le "Spécial" est-il meilleur avec une afar ou une issa ?

      Supprimer
  7. Je me posais la question ce matin : BB serait-elle la seule à être née un 28 septembre ? pour moi c'était la seule raison valable à l'hommage qu'on lui rend ...
    Eh bien non, vous êtes au mois 3 si j'ai bien compris.
    Très bon anniversaire à vous, et continuez longtemps à nous régaler de vos billets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Michelle. Comme je l'expliquai, en fait, nous sommes légion !

      Supprimer
  8. je venais de le faire sur FB mais abondance de biens .. un très joyeux anniversaire, que j'espère vos arroserez bien en partageant le délicieux gâteau que Nicole à dû confectionner de ses douces mains

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien arrosé, il fut et sera encore ce soir le gâteau fut une tarte aux pommes (du jardin) et j'avais mitonné un lapin à la moutarde dont je ne te dis que ça et dont la recette se trouve ici : http://www.marmiton.org/recettes/recette_lapin-a-la-moutarde-maison_15983.aspx

      Supprimer
    2. En espérant Cher Jacques que dans le choix de vos ingrédients vous aurez eu le nez creux pour respecter les critères du développement durable ...

      Supprimer
  9. J'étais, en effet, un poil en avance l'ot jour...L'intention reste la même.

    RépondreSupprimer
  10. C'est le 28 septembre 1948 que le gentil René-Guy Cadou composa ce poème, récité depuis par tant d'écoliers...

    Automne:

    Odeur des pluies de mon enfance
    Derniers soleils de la saison !
    À sept ans comme il faisait bon,
    Après d’ennuyeuses vacances,
    Se retrouver dans sa maison !

    La vieille classe de mon père,
    Pleine de guêpes écrasées,
    Sentait l’encre, le bois, la craie
    Et ces merveilleuses poussières
    Amassées par tout un été.

    Ô temps charmant des brumes douces,
    Des gibiers, des longs vols d’oiseaux,
    Le vent souffle sous le préau,
    Mais je tiens entre paume et pouce
    Une rouge pomme à couteau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas ce poème qui me laisse un peu perplexe : qui pouvait bien écraser les guêpes durant l'été ?

      Supprimer
    2. Pour ma part mes souvenirs poétiques afférents à cette saison me ramènent à Henri Chénier:
      "Et j'ai cueilli à l'automne qui dort
      Le bouquet des trois feuilles d'or"

      Supprimer
    3. Ou plutôt Henri de Régnier, pas monégasque pour deux sous ...

      Et c'est "J'ai cueilli en passant à l'automne qui dort" (dîne ?)

      Supprimer
  11. Ah, ben bon anniversaire, cher Jacques, et comme l'écrit si bien Pangloss, vos analyses ne sont pas perdues pour tout le monde.

    Quant aux dates fétiches, je partage la mienne avec l'oncle Régis, Serge Gainsbourg et Marvin Gaye. Si vous croyez que c'est plus facile... (En fait, j'ai pointé le bout de mon nez la veille, mais mon impitoyable génitrice, ne trouvant pas cela drôle, a aimablement demandé à l'obstétricien de me rajeunir d'un jour.)

    RépondreSupprimer
  12. Et à propos du Saint du jour, après vous bien sûr Cher Jacques, la Bohême me ravit ...

    RépondreSupprimer
  13. Bon anniversaire donc.

    RépondreSupprimer
  14. Mais que d'illustres jumeaux cosmiques ! joyeux anniversaire

    RépondreSupprimer
  15. Le 28 septembre aujourd'hui je m'en fous.

    RépondreSupprimer
  16. Etes-vous au moins devenu un vieux monsieur indigne ?
    Bon anniversaire tout de même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Mildred ! Après une adolescence, une jeunesse et un âge mûr durant lesquels je me suis roulé avec volupté dans la plus répugnante des fanges, j'ai fini par atteindre avec l'âge un niveau de dignité très remarquable.

      Merci pour vos souhaits !

      Supprimer