..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 25 novembre 2018

Billevesées d'un dimanche matin

Nos commentateurs, à l'occasion du mouvement des gilets jaunes et après mure réflexion, sont arrivés à une conclusion : il existe deux France : la périphérique et celle des métropoles que l'on pourrait aussi appeler France des Ploucs et France des Bobos. Les deux ayant bien du mal à se comprendre.

Je ne partage pas ce constat. Ne serait-ce que parce que bien des ploucs habitent les métropoles et qu'il existe des bobos au sein de nos vertes campagnes. De plus, si on suivait ce découpage, il serait aisé de gouverner le pays. On créerait un Parti Métropolitain et un Parti Périphérique qui s'opposeraient lors des élections et, suivant le résultat des scrutins, la France deviendrait Périphérique ou Métropolitaine.

En fait, à mes yeux, il n'existe pas deux mais une multitude de France. Il y a, par exemple, des réacs de droite, de gauche et du centre comme des progressistes extrémistes, modérés ou rétrogrades. Et au sein de ces sous-groupes de multiples nuances. C'est probablement ce qui rend le pays de moins en moins gouvernable car si un gouvernement y obtient assez facilement une large majorité de rejet, c'est une toute autre paire de manche que d'y bénéficier d'une majorité d'adhésion.

« On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière(j'ajouterai « ou du crémier », car il faut tenir compte du sexe et des orientations de chacun et de chacune) ». Tout le monde en convient en théorie mais bien peu dans la pratique. Souvent, on voudrait moins d'impôts (l'argent du beurre) mais garder les mêmes services ou aides (le beurre). Beaucoup s'imaginent que la solution serait de mettre uniquement à contribution les riches qui, au lieu de fuir la spoliation, prendraient ça avec le sourire ( comme la crémière sodomisée). Resterait à avoir une claire notion de ce qu'est un riche car, pour certains, la richesse commence bien bas.

Il faut bien comprendre qu'une fois supprimés une grande partie des taxes, impôts et cotisations sociales on aura certes plus d'argent disponible mais qu'en cas de coup dur il faudra y faire face seul et que bien des services deviendront payants (routes, hôpitaux, écoles, etc.). De même si on veut davantage de services et d'aides, il faut bien cracher au bassinet. Dans l'état providence qu'une majorité continue de souhaiter les seules marges de manœuvre dont on dispose sont l'assiette et l'usage qu'on fait des prélèvements. Là encore arriver à un consensus n'est pas simple car chacun a ses priorités et son idée de la « justice » fiscale.

Cela dit, on s'étonnera de me voir soutenir le mouvement des gilets jaunes. Si je le fais, c'est qu'il existe quand même des évidences : ajouter inconsidérément de nouvelles taxes qui pèsent autant voire plus sur des gens déjà en difficulté est TRÈS maladroit et ne peut mener qu'à une juste révolte. Bien que fumeur, retraité, me chauffant au fioul et roulant en Diesel, je ne me plains pas de mon sort car même si mon pouvoir d'achat se trouve chaque jour un peu plus amputé, cela ne me met aucunement dans une situation délicate, ne serait-ce que parce que j'ai des goûts simples, des revenus acceptables, des charges réduites et un peu d'argent devant moi. Ce n'est pas le cas de la mère de famille isolée, payant un loyer et occupant un poste à temps partiel payé au SMIC. Ventre affamé n'a pas d'oreilles, c'est bien connu, alors lui parler de transition énergétique et penser que sa révolte est due à un manque de pédagogie, c'est se foutre de la gueule du monde et cela que le ventre en question soit métropolitain ou périphérique.

14 commentaires:

  1. Avis partagé,votre titre me rappelle celui d'un livre:
    Billevesées, calembredaines et autres comtes de l'amère loi.

    RépondreSupprimer
  2. Chère Monsieur Etienne,comme voulez vous que la France des ploucs et celle des bobos arrivent à se rencontrer?

    On dirait de deux espèces animales séparées par des kilomètres de séquences génétiques différentes,dont on espérerait tirer un heureux croisement.
    Mais tout espoir n'est peut être pas perdu: on dit que nous avons 4 % de gènes communs avec Néanderthal.
    Et j'ai même rencontré des Bobos avec lesquels je me suis surpris à parler encore la même langue...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais tendance à être d'accord avec vous. Ce qui est très inquiétant vu qu'il est difficile de faire cohabiter dans une même société des espèces à ce point différentes.

      Supprimer
  3. Mais JE personne n'est véritablement contre l’impôt. Comme vous le rappelez justement dans votre dernier paragraphe c'est le trop d'impôts qui provoque la révolte. Quant aux services publics il me semble que dans nos belles provinces beaucoup se meurent.
    La vérité, je crois, c'est que l'on continue de faire payer aux classes moyennes la crise de 2008. Car si la taxe carbone, comme la TVA, est indolore pour les classes supérieures, elle fait très mal aux classes laborieuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains que l'on prive les gens de services utiles tout en leur en offrant d'autres d'une utilité discutable. Vu que le montant des taxes et impôts divers ne cesse d'augmenter, c'est l'emploi que l'on en fait qui pose problème.

      Supprimer
  4. Encore une fois Aphonse Allais était en avance sur son temps:
    "Il faut demander plus à l'impôt et moins au contribuable."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs vous aurez remarqué que notre JE s'en inspire beaucoup.

      Supprimer
    2. Alphonse Allais reprenait d'une manière spirituelle et synthétique ce que beaucoup de gens pensaient et continuent de penser. Il serait peut-être possible, en rationalisant les dépenses et en supprimant bien des paperasses d'obtenir autant de services à un moindre coût.

      Supprimer
  5. La base électorale de LaREM vient de s'élargir d'une unité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous n'auriez pas plutôt une recette de potage à faire connaître à votre cercle d'affidés, ou une lecture édifiante, une citation quelconque, la photographie d'une limace, l'état hebdomadaire de vos selles, un bilan de santé... Bien-sûr tout cela serait moins commenté que chez Goux mais pas moins que la soupe qui fait l'ordinaire.

      Supprimer
    2. Si la lecture de mon article vous a fait vous rallier au macronisme, ce n'était pas son but.

      Je vous remercie de me suggérer de nouveaux thèmes de billets. Soyez assuré que j'en prends bonne note et que je ne tarderai pas à vous donner satisfaction. Sauf sur la recette de soupe car c'est un aliment que je ne consomme jamais.

      Supprimer
  6. Après 5 ans de relation avec mon petit ami, il a soudainement changé et a cessé de me contacter régulièrement. Il proposait des excuses pour ne pas me voir tout le temps. Il a cessé de répondre à mes appels et à mes sms et il a cessé de me voir régulièrement. J'ai ensuite commencé à le rencontrer avec différentes amies de filles, mais à chaque fois, il disait qu'il m'aimait et qu'il avait besoin de temps pour réfléchir à notre relation. Mais après que j’ai contacté (padmanlovespell@yahoo.com), Dr.Padman du temple des sorts jeté un sortilège d’amour et après un jour, mon petit ami a commencé à me contacter régulièrement et nous avons emménagé ensemble au bout de quelques mois et il était plus ouvert à moi. qu’avant et il a commencé à passer plus de temps avec moi que ses amis. Nous nous sommes finalement mariés et nous sommes maintenant mariés avec bonheur depuis 2 ans avec un fils. Depuis que le Dr. Padman de padmanlovespell@yahoo.com m'a aidé, mon partenaire est très stable, fidèle et plus proche de moi qu'auparavant

    RépondreSupprimer