..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mercredi 7 novembre 2018

Quand on dépasse les bornes, que reste-t-il ?

Des gens de l' « ultra-droite » auraient ourdi un sombre complot visant le président. Ce qui me frappe dans cette information, c'est l'emploi d' « ultra ». Il est évident que c'est pour éviter le terme « extrême » devant ce nom car cet adjectif est réservé au Rassemblement National. Et c'est là que le bât blesse. Car si les mots ont un sens, « extrême » signifie « (souvent avant le nom) : Qui est tout à fait au bout, qui termine (un espace, une durée). Ex :L'extrême limite. »

Seulement, vu que l'expression « extrême droite » a un propriétaire, si on veut parler de gens qui n'auraient pas de rapports avec lui et le dépasseraient en infamie, il faut trouver une autre formule. On a donc choisi le préfixe « ultra » lequel se définit comme « qui exprime l'excès, l'exagération ». Ce qui a une double conséquence : d'une part l'ultra-droite serait à la la droite de l'extrême. Comment peut-on dépasser ce qui est tout à fait au bout? Il y a là un paradoxe. D'autre part, l'extrême-droite et son propriétaire ne seraient pas ipso-facto dans l'excès ou l'exagération.

Le problème est que le discours politiquement correct a un goût exagéré pour les superlatifs qui visent à exclure du système démocratique tout parti qui ne partage pas sa doxa. Ce qui l'amène à qualifier d'extrême ce qui lui en semble le plus éloigné et le contraint a inventer de nouvelles expressions lui permettant de décrire ce qui se trouvait selon lui constituer une limite par définition indépassable.

Il est vrai que, comme l'écrivit le bon Alphonse Allais, « Une fois qu'on a passé les bornes, il n'y a plus de limites »...

20 commentaires:

  1. Pis vous avez remarqué :
    Une ultra-droite de 7 à 77 ans en plus ! Avec des projets de projet et un synopsis à écrire !
    Nous attendons impatiemment les prochaines révélations qui seront certainement palpitantes...

    RépondreSupprimer
  2. J'ai cru comprendre que l'ultra droite qui avait ourdi l'attentat serait un retraité qui s'était vanté de posséder un couteau à lame en céramique ce qui évidemment en fait un coupable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai. Posséder un couteau à lame en céramique est criminel en soi. D'ailleurs leur vente devrait être interdite.

      Supprimer
  3. Je pense que des projets d'attentats de ce calibre il doit y en avoir plusieurs centaines de milliers en préparation dans tous les endroits où l'alcool n'a pas encore été interdit ou taxé au-delà des limites (Lol)acceptables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Clémentine et Léon" d'Yves Duteil

      "Clémentine et Léon Barentin
      Qui vendaient des pendules à Pantin
      Se sont connus un jour en prenant leur journal
      A côté du café du Canal

      Et le jour de la St-Valentin
      Ils se sont mariés sans parents ni parrains
      La fanfare avait joué des musiques de Chopin,
      Clémentine et Léon étaient bien.

      Pendant qu'elle attendait les clients,
      Clémentine astiquait les cadrans
      Et Léon tout au fond dans son beau tablier
      Réparait les horloges du quartier

      A côté du cahier, des tampons,
      Il y avait sur la caisse une corbeille de bonbons
      Les coucous qui sonnaient du matin jusqu'au soir
      Donnaient l'heure, la demie et le quart.

      Clémentine eut deux fils de Léon,
      Il fallut agrandir la maison,
      On reprit pour pas cher sa boutique au voisin
      Jusque-là les affaires marchaient bien

      Mais la guerre est venue tout défaire,
      Clémentine a pleuré pour ses fils et leur père
      Les pendules ont cessé d'égayer la maison
      Quand Léon s'en alla pour le front.

      Clémentine a vendu ses bijoux
      Accrocché son alliance à son cou
      Les enfants qui donnaient du travail à foison
      Lui faisait oublier les saisons

      Les horloges arrêtées sur une heure
      Attendaient le retour du soldat de son cœur,
      Quand Léon apparut dans la porte un beau soir,
      Elle a dû se pincer pour y croire.

      Clémentine et Léon Barentin
      Pour le jour de la St-Valentin
      Ont rouvert la boutique et l'ont rebaptisée
      On entendit les bruits des baisers,

      Il avait fabriqué de ses mains
      Un carillon qui jouait sur un air de Chopin,
      Ils avaient invité pour l'inauguration
      Les amis, les voisins
      Les enfants, les cousins,
      La fanfare, et même tout l'orphéon,
      Clémentine et Léon"

      Supprimer
    2. Donc le dentifrice Ultra Brite serait plus efficace que l'extrême Brite, un peu comme la lessive lavant plus blanc que blanc ?

      Et aussi l'occasion de nous remémorer la chanson de Bruce Springsteen "Bornes" in the USA" ...

      Dominique

      Supprimer
    3. Si ce que vous dites s'avérait, leon, il serait urgent que le gouvernement traite le problème avec tout le sérieux qui s'impose.

      Supprimer
  4. Ah! que ne ferait-on pas pour masquer les déboires actuels de l'exécutif,sinon par de petites diversions dont on a le secret,à gauche.
    Ultra,extrême...tout fait ventre,pourvu qu'on effraie les consciences et qu'on hystérise les prochains enjeux des élections européennes,pour en faire un combat entre les forces du bien et les ténèbres...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Roger Gicquel, sort de ce corps !...

      Dominique

      Supprimer
    2. Nous revivons les années trente, les assassins aiguisent leurs (longs) couteaux en céramique, comment dans ces conditions ne pas voter Macron?

      Supprimer
  5. "Le vieux Léon" de Georges Brassens

    "Y'a tout à l'heure, quinze ans d'malheur, mon vieux Léon
    Que tu es parti au paradis d'l'accordéon
    Parti bon train, voir si l'bastringue et la java
    Avaient gardé droit de cité chez Jéhovah
    Quinze ans bientôt qu'musique au dos, tu t'en allais
    Mener le bal à l'amicale des feux follets
    En cet asile, par Sainte-Cécile, pardonne-nous
    De n'avoir pas su faire cas de ton biniou
    C'est une erreur mais les joueurs d'accordéon
    Au grand jamais, on ne les met au Panthéon
    Mon vieux, tu as dû t'contener du champ de navets
    Sans grandes pompes et sans pompons et sans ave
    Mais les copains suivaient l'sapin, le cœur serré
    En rigolant, pour faire semblant de n'pas pleurer
    Et dans nos cœurs, pauvre joueur d'accordéon
    Il fait ma foi, beaucoup moins froid qu'au Panthéon
    Depuis mon vieux, qu'au fond des cieux, tu as fait ton trou
    Il a coulé de l'eau sous les ponts de chez nous
    Les bons enfants d'la rue de Vanves à la Gaîté
    L'un comme l'autre, au gré des flots, furent emportés
    Mais aucun d'eux n'a fait fi de son temps jadis
    Tous sont restés du parti des myosotis
    Tous ces pierrots ont le cœur gros, mon vieux Léon
    En entendant le moindre chant d'accordéon
    Quel temps fait-il chez les gentils de l'au-delà
    Les musiciens ont-ils enfin trouvé le la
    Et le p'tit bleu, est-c'que ça n'le rend pas meilleur
    D'être servi au sein des vignes du Seigneur
    Si d'temps en temps, une dame d'antan s'laisse embrasser
    Sûrement papa, que tu regrettes pas d'être passé
    Et si l'bon Dieu aime tant soit peu l'accordéon
    Au firmament, tu t'plais sûr'ment, mon vieux Léon"

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Publié au mauvais endroit, ce devait être en réponse amicale au commentaire précédent de Léon, lequel je souhaite ne se vexera pas du "vieux" ...

      Supprimer
    2. Belle chanson, quoi qu'il en soit.

      Supprimer
  6. Les doublons foisonnent aujourd'hui, les chansons aussi, lesquelles ont peu de rapport avec le billet du jour.
    Orage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les doublons sont bien involontaires de ma part mais sans vouloir vexer notre ex Monsieur des collines à priori dus à un dysfonctionnement momentané du système ...
      Quant aux chansons, c'est pour Léon !

      Dominique

      Supprimer
  7. Et après l'ultra droite, qu'est ce ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ami Gabriel Cloutier a proposé une réponse : "Et comme le vocabulaire ne déçoit jamais et que l'imagination humaine est extensible, nous avons de beaux jours devant nous. Car des superlatifs il en reste pour qualifier la bête immonde : super-droite, hyper-droite, mega-droite, archi-droite La seule question qui me taraude : vivrons-nous assez vieux pour assister à tous ces développements lexicaux ?"

      Supprimer
  8. Après 5 ans de relation avec mon petit ami, il a soudainement changé et a cessé de me contacter régulièrement. Il proposait des excuses pour ne pas me voir tout le temps. Il a cessé de répondre à mes appels et à mes sms et il a cessé de me voir régulièrement. J'ai ensuite commencé à le rencontrer avec différentes amies de filles, mais à chaque fois, il disait qu'il m'aimait et qu'il avait besoin de temps pour réfléchir à notre relation. Mais après que j’ai contacté (padmanlovespell@yahoo.com), Dr.Padman du temple des sorts jeté un sortilège d’amour et après un jour, mon petit ami a commencé à me contacter régulièrement et nous avons emménagé ensemble au bout de quelques mois et il était plus ouvert à moi. qu’avant et il a commencé à passer plus de temps avec moi que ses amis. Nous nous sommes finalement mariés et nous sommes maintenant mariés avec bonheur depuis 2 ans avec un fils. Depuis que le Dr. Padman de padmanlovespell@yahoo.com m'a aidé, mon partenaire est très stable, fidèle et plus proche de moi qu'auparavant

    RépondreSupprimer