..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 16 mars 2014

Je commente, tu commentes, ils ne commentent plus…



Tenir blog n’est pas chose aisée. On se demande d’ailleurs pourquoi notre excellent gouvernement a jusqu’ici négligé d’exiger de qui le fait une qualification sanctionnée par un diplôme d’état , lequel comprendrait une épreuve de correction politique permettant de sélectionner les vrais démocrates et d’écarter les nauséabonds rancis, une autre de dysorthographie afin de ne retenir que des candidats férus de rebellitude contre les usages passéistes. Pour l’instant, il n’en est rien et je peux donc continuer de déconner à plein tube et, ce faisant, de saper les fondements de cette belle République et du talentueux gouvernement que le monde entier nous envie.

Quoi qu’il en soit, un des plaisirs qu’apporte cette activité est d’avoir des commentaires. Qui dit commentaires dit commentateurs, car il n’est d’effets sans causes. Je me suis amusé récemment à comptabiliser  sur un mois le nombre de ceux qui me faisaient le plaisir d’un petit mot. Je suis arrivé à une grosse cinquantaine. Ce qui n’est pas si mal. Il en est d’hyper-réguliers, de réguliers, d’occasionnels et d’exceptionnels. Certains disparaissent un temps pour mieux revenir, d’autres se fondent à jamais dans les limbes du Net, d’autres encore passent au fil du temps d’une catégorie à l’autre.

Une caractéristique intéressante de ce blog et que j’ai déjà évoquée est l’absence de trolls. A part, comme ce fut le cas hier,  quand un blogueur  d’exception me fait l’aumône d’un de ces talentueux billets dont il a le secret, de trolls point de traces. J’ai beau n’avoir jamais activé la modération, pas plus de trolls que d’intelligence et de cœur à droite !  Les rares qui viennent s’évaporent  comme rosée sous le soleil. J’en suis bien triste, mais malgré leur générosité naturelle, mes amis de gauche me négligent et renâclent à soulager le manque cruel que m’inflige leur absence. J’essaierais bien, comme fait l’honnête homme spirituel  de les traiter de connards et de les envoyer chier mais, hélas, je suis totalement dénué d’humour. Peut-être est-ce pourquoi je ne suis pas de gauche ?

Je me retrouve donc suivi par des gens qui semblent grosso-modo partager les honteuses opinions que je professe (notamment sur la piéride, le campagnol,  l’Ukrainien ou le Mongol).  C’est triste pour la France, mais à quoi bon geindre ? D’ailleurs, j’avoue éprouver, par delà mon juste chagrin, une certaine délectation pas morose du tout de cet état de fait. Car ce pourrait être pire… J’ai constaté récemment, chez un grand maître des blogs, une quasi-disparition des commentaires ! Pourtant, il fait tout pour retenir ses trolls, les cajole, les bichonne, les chouchoute…  en pure perte.  Ses « trou du cul », ses « va chier », ses « connards » ne les retiennent plus. Quant à ceux qui soutiennent son combat pour ce qui est beau, juste, démocratique etc., ils ne viennent plus approuver…

Alors je me dis que dans le fond, plutôt que de pleurer le troll, je ferais mieux de remercier la fidélité de mes commentateurs. Ce que je fais aujourd’hui.

35 commentaires:

  1. Remerciements acceptés. Je crois que je les mérite d'autant plus que, jusqu'à maintenant, vous ne vous êtes guère montré généreux avec moi : à preuve, j'attends toujours les clefs de la Bentley.
    Mais, comme mon abnégation est immense, je crois que je continuerais néanmoins à commenter à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Aristide ! Vous êtes un homme de cœur ! Pour la Daimler, j'ai honte, mais je préfère m'assurer encore un peu de sa parfaite fiabilité avant de venir vous la livrer...

      Supprimer
    2. Ah oui, zut, la Daimler. Vous ne pourriez pas simplement avoir une Jaguar, comme tout le monde?

      Supprimer
  2. il est vrai, que quand vous avez certaine vedette, comme hier, polie, aimable, romantique et pleine de déférence pour les idées de ses contemporains, on reste sans voix....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soyons tout de même prudents quant à nos jugements sur un homme d'influence (n'est-il pas à tu et à toi avec l'idiot du village ?) et que je crois plus méchant que nuisible...

      Supprimer
    2. « on reste sans voix… »

      Un peu comme les socialistes le week-end prochain, alors ?

      Supprimer
  3. Ne me remerciez pas, c'est bien naturel.

    RépondreSupprimer
  4. On aime bien vos descriptions des pays du monde , vous nous méritez largement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis triste, grandpas,vous ne venez plus chez moi...
      (pardon, Jacques, pour ce racoleur message privé).

      Supprimer
    2. Merci, cher Grandpas. J'en ai d'autres en projet qui, j'espère, ne vous décevront pas.

      Supprimer
  5. La piéride et le plombier Mongol, voilà les vrais sujets qui intéressent le lecteur de bon droit (et de mauvaise droite). Dixit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme vous le signalez si justement, l'important est de traiter de sujets universels !

      Supprimer
  6. Je me croyais plus troll que vous ne dites.

    RépondreSupprimer
  7. Le troll n'est-il pas une bestiole (assez vilaine) appartenant à un folklore fâcheusement dépourvu de diversité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne dénoncera jamais assez les insuffisances des mythologies nordiques !

      Supprimer
  8. J'avoue avoir honte, je lis bien plus de blogs que de n'écrire de commentaires, mais reellemnt parfois je ne sais quoi dire, tout simplement. Je vous lis, mon mari aussi, régulièrement, et nous vous apprecions, rarement j'écris, mon homme jamais... Mon mari d'ailleurs lit beaucoup de blogs, uniquement ceux qu'il apprécie, jamais il n'a écrit à ma connaissance un commentaire, pourtant, il écrit bien et a de opinions sensées, il estime seulement qu'elles n'ont aucune importance.
    Pour lui et pour moi, je vouss dis merci.

    J'ai parfois aucun commentaire sur des billets très très lus, d'autre fois cela réagit plus, je ne sais pas toujours pourquoi, mon billet de ce soir sur la trisomie fera t-il réagir ou pas? Je ne sais pas, j'aimerais juste que cela fasse réfléchir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre appréciation. Sauf billet polémique, il me semble que le nombre de commentaires n'est pas en relation directe avec le nombre de lecteurs. N'étant pas moi-même grand commentateur, je comprends qu'on ne le soit point.

      Supprimer
  9. Juste un petit mot pour flatter votre comptabilité.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma comptabilité en rosit de plaisir et ses chevilles enflent. Merci !

      Supprimer
  10. Alors quel plaisir de vous faire plaisir... Que ne nous en fîtes-vous part plus tôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est un plaisir de vous faire plaisir, permettez moi d'en tirer plaisir !

      Supprimer
  11. Etant béatement d'accord avec vous, je n'éprouvais, jusqu'à présent, pas le besoin de flagorner. Mais, pour vous faire plaisir, je vais faire quelque effort dorénavant pour déceler les failles de vos raisonnements et vous abreuver d'injures comme certain Bdg. Bachibouzouk ! Saltimbanque ! Australopithèque! Béjaune ! Ah, vous voulez du troll!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos insultes sont dures, Francis ! Je les encaisse cependant, sachant qu'elles viennent d'un cœur honnête, pur et exempt de haine.

      Supprimer
  12. Toujours fidèle au poste de lecture de vos écrits, je commente beaucoup plus sur d'autres blogs amis.
    Peut-être parce qu'il n'y a rien à ajouter (trop bon), ou que vous ne sollicitez pas nos avis.
    En tous cas, je vous lis et retransmets à mes proches.
    Bien à vous

    Penthièvre

    RépondreSupprimer
  13. A ce propos, il me semble que le campagnol n'a plus depuis quelque tempsl a place qu'il mérite dans ces pages

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que depuis son son éradication je lui accorde moins de place...

      Supprimer
  14. "sélectionner les vrais démocrates et d’écarter les nauséabonds rancis..." Mais que dites-vous là, malheureux! Vous voulez vraiment leur donner des idées?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suggère rien ! Ils en ont déjà l'idée (et le projet).

      Supprimer
  15. A mon avis, il y a un critère à prendre en compte au delà du nombre de commentaires, la présence ou non dans la liste de blogs d'autres blogs. Avez vous la certitude, en bref, que la liste de Didier Goux est sans effet ?
    Ceci dit, nos avis différent largement car je ne sais toujours pas ce que vous pourriez voter prochainement, sérieusement je veux dire, mais il est vrai que votre style reste impeccable et agréable, enfin aux yeux d'un tout petit amateur ...il vous manque en effet le potentiel pour apprécier un humour mettant en musique des notes qui vous déplaisent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La liste de Didier Goux a disparu naguère pendant quelque temps.Les lecteurs ont continué de venir par d'autres canaux.
      Pour ce qui est de mon prochain vote, il est tout acquis à Michel Lelièvre, maire sortant de ma commune.
      Merci pour votre appréciation du style. ne me demandez pas d'apprécier certaines dissonances...

      Supprimer
  16. Ne nous remerciez pas, tout le plaisir est pour nous.

    RépondreSupprimer
  17. It’s really very informative that I wanted ever, thanks for this.

    RépondreSupprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.