..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 22 septembre 2011

Pas trop préoccupés, j'espère ?



Certains sondages m'étonnent toujours : ceux qui portent sur le moral des français et leurs préoccupations. Dans le fond, les deux thèmes se rejoignent. Les français ont le moral au fond des godasses et c'est bien normal, vu qu'ils sont préoccupés par des sujets graves comme le chômage, la santé et la qualité des soins, l'évolution du pouvoir d'achat, le financement des retraites, l'individualisme dans la société, la sécurité alimentaire et la qualité de la nourriture, le financement de l'assurance maladie, la sécurité des biens et des personnes, la sécurité routière, le rôle de la famille, etc. Je vous les donne dans l’ordre d'importance que leur donne le sondage TNS Sofres de juillet 2011 sur les préoccupations des français.

-    -     Ben dis donc, Josette, t’as pas l’air dans ton assiette ! Y’a quelque chose qui coince ?
-         Oui,  un truc me turlupine : le rôle de la famille.
-          Et toi, Mouloud, qu’est-ce qui t’inquiète comme ça ?
-         Moi, ça  serait plutôt l'individualisme dans la société

Dialogue on ne peut plus réaliste !

C’est curieux, mais  les gens que l’on rencontre habituellement ne vous branchent que très rarement sur ce genre de sujets. Ça doit être par pudeur. Du coup, pour mieux cacher leur désarroi, ils se mettent à parler du mariage de leur nièce, du cancer de leur oncle,  du bouton qu’ils ont sur le nez, de leur (salope de)  belle sœur qui leur pourrit la vie ou de leurs projets de week-end. Certains, plus gaillards, semblent même plus préoccupés  par le cul de leur voisine (ou de leur voisin) que par la sécurité routière…

A les entendre, on  pourrait les croire seulement intéressés par les heurs et malheurs de leur petite vie.

Il faut  dire que leur (salope de) belle-sœur n’apparaît pas dans la liste que les sondeurs leur proposent. Mais quand bien même y apparaîtrait-elle que ça ne changerait rien. Quand on a la chance d’être sondé, on se doit d’avoir l’air sérieux, de s’occuper de questions dignes d’intérêt. On sort sa conscience du dimanche. Le reste du temps, la majorité des gens se contrefiche de tout ça.

Ce sérieux affecté m’agace plus qu’il ne me préoccupe.

6 commentaires:

  1. Manque leur avis sur le mariage des gays, sur l'homoparentalité, sur la pédophilie des prêtres, sur la couleur des chaussettes de DSK.
    Ce sont de simples oublis.

    L'immigration ? L'islamisation ? Ce qu'ils en pensent ?
    Mais quelle immigration ? Quelle islamisation ?
    Pourquoi voulez-vous qu'on leur pose ce genre de questions n'ayant aucune prise avec ce qu'ils vivent au quotidien ?

    les médicaments augmentent et sont moins remboursés ?
    On va bosser jusqu'à 70 ans ?
    Méchant Sarko, va !

    RépondreSupprimer
  2. Cela dit, si vous aviez envie de parler de votre salope de belle-sœur, c'était pas la peine d'en passer par toutes ces circonvolutions oratoires…

    RépondreSupprimer
  3. Carine,

    Je pense que, volontairement, ils ont une certaine tendance à "oublier" quelques sujets. Et pas forcément des moindres. Politiquement correct, quand tu nous tiens...

    Didier,
    Mes belles-sœurs sont toutes deux irréprochables et de bonne famille. Il ne s'agissait que d'un exemple de conversation pris au hasard.

    RépondreSupprimer
  4. Heureusement que Yannick Noah est là pour nous divertir du chômage !
















    /.

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi, c'est ma belle mère et c'est pas une vue de l'esprit, quelle chieuse.

    Noah de Coco car récemment anobli , il ne devait pas quitter la France suite à l' élection de Nicolas dit le bref.

    Vu la gueule à ma voisine, j'ose même pas regarder son cul.

    Par contre , j'ai un problème avec les moustiques, je crois en émasculer 2 ou 3 ou pratiquer une infibulation chez les gonzesses.

    On va quand même pas se faire marcher sur le nez par merdeux.

    RépondreSupprimer
  6. Vous m'avez fait éclater de rire toute seule devant mon écran! Merci, merci beaucoup, c'était exactement ce dont j'avais besoin ce soir. Du coup je ne sais plus très bien quelles étaient mes préoccupations...La qualité de la nourriture ptêt'bien.
    Caroline

    RépondreSupprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.