..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mardi 25 février 2020

Le wombat


Comme bien des gens, vous aimeriez adopter un ornithorynque. Ambition ô combien compréhensible ! Seulement, votre studio du XVIIIe arrondissement ne bénéficiant aucunement d’un accès à un plan d’eau privatif, vous savez que ce charmant animal ne pourrait réellement s’épanouir chez vous. Votre goût pour la faune australienne n’en demeure pas moins vif. C’est pourquoi à vous comme à tous les citadins disposant de logements exigus je proposerai une alternative satisfaisante : le wombat.

Le quoi, se demanderont certains ? En effet, ce mammifère marsupial ne bénéficie pas de la notoriété de son compatriote à bec de canard. Le wombat a une apparence normale, enfin, pour un animal des antipodes. Avant d’aller plus loin je voudrais vous signaler que contrairement à une idée reçue, les habitants de l’hémisphère sud lorsqu’ils viennent chez nous ne marchent pas au plafond comme on serait en droit de s’y attendre et c’est tant mieux pour eux car sinon dès qu’ils seraient à l’extérieur ils disparaîtraient dans l’atmosphère avant de se retrouver en orbite. Je suppose qu’il en va de même pour leur faune. Ne vous attendez donc pas à voir votre wombat s’ébattre au plafond. Cela précisé, il vous procurera bien d’autres joies.

Tout d’abord, précisons de quel wombat nous allons parler car il en existe trois espèces : le wombat commun, le wombat à nez poilu du nord (espèce très menacée) et le wombat à nez poilu du sud. C’est le wombat commun qui va nous occuper. Mais foin de discours, admirons le :


Ne dirait-on pas un ourson obèse et court sur pattes auquel ses parents auraient négligé de tirer les oreilles ? Quand on voit sur le continent austral les koala et les wombats, on est tenté de se dire que le créateur, ayant perdu la formule des ours après en avoir pourvu l’Europe, l’Afrique du Nord, l’Asie et l’Amérique a tenté de bricoler quelque chose de vaguement ressemblant pour l’Australie… Mais revenons à nos wombats.

Ce marsupial présente, comme bien d’autres, des caractéristiques étonnantes. Bien que mesurant un mètre vingt de long pour une hauteur de 70 cm et accusant jusqu’à 40 kilos sur la balance, il vit dans un terrier mais le plus étonnant est qu’il dispose d’une plaque osseuse située sur les fesses, sous la peau, qui lui permet de boucher avec son postérieur l’entrée de son logis lorsqu’il est poursuivi par un prédateur. Herbivore, il se nourrit également de racines, de champignons et d’écorces. Vous trouverez de quoi le nourrir sans problème lors de vos promenades en forêt. Sa digestion est très lente. Il faut attendre deux semaines jours avant qu’il produise des crottes de forme cubique. Ce qui peut, mettez-vous à sa place, expliquer qu’il connaisse des sautes d’humeur.

Si vous êtes du genre à câliner les animaux, le wombat vous ravira : il raffole des caresses ! Toutefois, avec l’âge, il devient plus farouche quand ils se sent menacé ou simplement de mauvaise humeur et ses longues incisives peuvent infliger de cruelles morsures. Il est donc, pour la raison que j’exposais au paragraphe précédent préférable de ne pas l’importuner quand il sort des toilettes. Sinon, l’animal est d’une nature tranquille : il passe le plus clair de ses journées dans son terrier à lire des BD ou à regarder la télé*. Peu sociable, il vit seul, sauf pendant la période de reproduction. Il sort au soir pour se nourrir, sauf à la saison froide où il aime se réchauffer au soleil, inutile donc d’installer le chauffage dans son terrier : une lampe à ultraviolets près de son entrée suffira.

Si bous disposez d’un tas de terre et habitez près d’une forêt vous avez tout ce qu’il faut pour son bonheur simple. Quel compagne, quel compagnon se satisferait de si peu ?


* En fait, on ne sait pas vraiment à quoi il occupe ses journées, vu que personne n’a pu l’observer dans son terrier (cf. supra). Il s’agit donc là d’une simple conjecture...

9 commentaires:

  1. Ah je regrette ! Non pas mon p'tit bras dodu, ni ma jambe bien faite, mais le fait de n'avoir pas un tas de terre pour pouvoir adopter un de ces merveilleux wombats !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je vous comprends ! Les regrets que vous évoquez, comme ceux de la belle heaulmière de Villon, sont bien stériles.

      Supprimer
  2. Encore un réservoir à coronavirus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coronavirus qui semble être une véritable machine de guerre contre les vieux et les souffreteux jusqu'à présent...
      Les caisses de retraite vont redevenir excédentaires !

      Supprimer
    2. Et les revendications de vos amis de la CGT en paraîtront moins ridicules...

      Supprimer
    3. Mes amis de la CGT...
      Non mais JE ça va pas bien !

      Supprimer
  3. Il faudrait en proposer un au camarade Gauche de Wombat…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait volontiers, mais me lit-il seulement ?

      Supprimer
    2. M'étonnerait : vous n'êtes pas assez traqueur de nazis…

      Supprimer