..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 22 juillet 2019

Conquête de la lune

Le vingt-et-un juillet 1969, j'eus une surprise en arrivant au bureau de poste où je remplaçais un facteur en congé. Avant d'être d'une ponctualité exemplaire, j'avais une forte tendance à être en retard. Ce fut le cas ce matin-là. La receveuse, une femme dont l'extraordinaire laideur pouvait expliquer le caractère aigri, m'adressa d'agressifs reproches. A ma grande surprise, une employée prit ma défense, arguant qu'en un tel jour, un retard était excusable. J'appréciai ce soutien inattendu. Cependant, je m'interrogeai sur son origine. Qu'est-ce que ce jour pouvait bien avoir de si spécial pour qu'il justifiât mes errances ?

Car il se trouve que, si j'avais entendu parler d'une expédition lunaire des Étasuniens, vu le peu d'intérêt que j'y trouvai, je ne savais pas que ce grand pas pour l'humanité s'était produit quelques heures avant que j'embauche. La personne qui m'avait défendu pensait donc que comme 500 millions de terriens j'avais passé ma nuit les yeux rivés sur mon écran de télévision. Ce n'était évidemment pas le cas car même si j'avais été au courant de l'événement, je ne serais pas resté éveillé pour y assister. Je dois confesser ma totale indifférence à la conquête spatiale. Je ne saurais expliquer pourquoi. Toutefois, je ne vois pas en quoi le petit pas de M. Armstrong a pu changer ma vie.

Sa phrase historique, probablement aussi spontanée que la récitation d'un écolier, avait de la gueule. Enfin beaucoup plus que n'en aurait eu l'exclamation « Ah, putain, encore une merde de chien ! » si son pied s'était posé sur une de ces déjection qui font l'attrait des trottoirs de nos cités. Dieu merci, la lune étant aussi dépourvue de ces canins que de vertes prairies, le risque d’occurrence de cette phrase était nul.

22 commentaires:

  1. Je viens de découvrir cette chanson des Frères Jacques qui ne peut que vous convenir un tout petit peu...
    https://youtu.be/Om0-2CmAU_w

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un tout petit peu en effet : la lune n'a jamais été pour moi un objet de rêves...

      Supprimer
  2. J'avais 16 ou 17 ans en séjour linguistique en GB,et le vieux silicosé (ancien mineur)chez qui j'étais logé a cru malin de me garder jusqu'à vers 2 h du mat pour voire le truc à la tv,alors qu'on avait d'autres trucs foutrement plus passionnant à faire

    RépondreSupprimer
  3. Quant à moi, et sans doute à ma grande honte, devrais-je avouer que j'étais plutôt dans l'ambiance "la lune est morte" que dans l'ambiance "conquête de la lune" !

    https://www.youtube.com/watch?v=Om0-2CmAU_w

    RépondreSupprimer
  4. Tout ceci ne nous dit rien des raisons de votre retard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui là en particulier, je ne sais pas. Quand on est jeune, on dort bien surtout après une bringue carabinée ou une soirée à refaire le monde.

      Supprimer
  5. Et puis, hein : parler de "conquête spatiale" quand on est simplement allé jusqu'à la lune, c'est très nettement abusif ! Un peu comme si je me qualifiais de "globe trotter" sous prétexte d'être allé de la rue de l'Église à celle des Courts-Sillons.

    (Je sais que mon exemple ne dira rien à personne, mais je m'en fous.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec vous : pas de quoi fouetter un chat.

      Supprimer
    2. en passant par la rue du Belvédère et la rue des Belles Vues: 210 mètres !

      Supprimer
  6. Je me sens moins seule tout à coup.😉
    Non, en réalité autour de moi il y a eu deux sortes de réactions, les femmes qui s'en fichaient un peu et les hommes qui avaient passé la nuit devant la télé.
    Je suis bien plus intéressée par l'histoire du sous marin "la Minerve". J'espère qu'on va savoir ce qu'il s'est passé.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, c'est hier que j'ai appris la disparition de La Minerve !

      Supprimer
    2. Quant à mes espoir de connaître la raison du naufrage ... des clous !

      "Peut-on imaginer quand même que les investigations sur les causes du drame soient relancées sur la base des photos prises par le Seabed Constructor? Là aussi, c’est improbable."

      https://www.varmatin.com/technologie/on-vous-explique-pourquoi-lepave-du-sous-marin-minerve-ne-sera-pas-remontee-399857

      Hélène dici

      Supprimer
  7. Je dois confesser ma totale indifférence à la conquête spatiale.

    Quelque chose me dit que vous êtes indifférent à beaucoup de choses, JE.
    Vous êtes décidément une drôle de nature...
    Moi la conquête spatiale, à ce jour encore très modeste (nous n'en sommes qu'à la très proche banlieue), me fascine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque chose a raison. J'ai beaucoup de mal à m'intéresser aux sujets qu'on nous présente comme fascinants ou primordiaux. Je n'y peux rien. Dans une autre vie, je tâcherai de m'intéresser, mais pour celle-ci je crains que ce ne soit râpé.

      Supprimer
  8. " l'attrait des trottoirs de nos cités" belle allitération...

    RépondreSupprimer
  9. Oserai-je dire maintenant que j'ai suivi et essayé de faire vivre ça à mon fils de 6 ans qui, bien sûr, s'est endormi au moment crucial ... enfin si les négationnistes de tout poil n'ont pas raison.
    Comment allez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu que la question ne m'intéresse pas, je ne vois pas l'intérêt de nier que cet événement ait eu lieu.

      Pour ce qui est d'aller, ça va mieux mais je crains que le retour à la normale prenne du temps...

      Supprimer
  10. J'avais neuf ans et j'en veux encore à mes parents de ne pas m'avoir réveillée !

    RépondreSupprimer
  11. Petit pas pour l'homme, grand bond en avant pour les crottes de chien!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer