..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 26 mai 2019

Comment bien voter

Dès ce matin, je suis allé accomplir mon devoir électoral. Si c'est également votre cas, mes consignes de vote arriveront trop tard. Et c'est dommage car tant qu'à voter autant bien voter, ce qui n'est pas toujours évident.

Voter nécessite quelques pré-requis. Être inscrit sur les listes électorales en est un. Avoir une carte électorale ou une pièce d'identité à son nom est également nécessaire. Ensuite, il faut savoir où se trouve votre bureau de vote et vous y rendre. Si vous réunissez ces conditions, vous serez en mesure grâce à mes conseils de bien voter.

D'abord présentez vous à votre bureau correctement vêtu mais sans ostentation. Bien qu'aucun règlement ne puisse vous interdire de remplir votre devoir de citoyen à cause d'une tenue extravagante ou négligée, la solennité du moment impose un minimum de dignité. Pour la même raison, évitez, autant que faire se peut, de vous présenter au bureau dans un état d'ébriété manifeste. C'est pourquoi voter en fin de matinée est recommandé : normalement, vous aurez dessoûlé de la veille et pas encore eu le temps de vous retrouver dans votre état normal.

De votre entrée dans le bureau dépendra la qualité de votre vote. Vous avez le choix entre adopter une attitude grave en souvenir de tous ceux qui ont donné leur vie pour que vous puissiez glisser une petite enveloppe dans une boîte ou le visage radieux de qui accomplit une bonne action. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas, le seuil franchi, d'adresser un « Bonjour, m'sieurs-dames » sonore à la cantonade. Ensuite, allez ramasser les bulletins et l'enveloppe et dirigez-vous vers la table du scrutin, votre carte électorale en main. Esquisser ce faisant quelques pas de danse ne serait approprié que si vous avez choisie l'option « visage radieux ». Ensuite, suivez à la lettre les instruction des scrutateurs. Signer sans voter serait aussi maladroit que voter sans signer. L'enveloppe étant introduite dans l'urne, arborez un sourire ravi et, si vous n'y connaissez personne, gratifiez l'ensemble du bureau et les éventuels électeurs présents d'une chaleureuse poignée de main : on vous prendra peut-être pour un ministre ou un dirigeant politique, ce qui est toujours flatteur pour votre ego.

Quittez la salle sur un claironnant « Au r'voir, m'sieurs-dames » et retournez au bistrot.

Voilà, vous savez maintenant faire de votre vote un succès. Mais pour qui devrais-je voter me demanderont certains ? Alors là, vous pouvez voter pour qui vous voulez, vu qu'au bout du compte seuls les élus siégeront.

40 commentaires:

  1. Il me semble que vous êtes passé sur le petit détail qui consiste à passer dans l'isoloir et glisser un bulletin dans l'enveloppe...Sinon, en partant vous pouvez aussi dire "au revoir Madame, à dimanche prochain pour le deuxième tour..!".
    Je dois dire que ça a fait de l'effet tout à l'heure dans le bureau de vote...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai,j'ai oublié l'isoloir.
      Je comprends l'effet de votre déclaration : tout le monde sait que le deuxième tour c'est dans deux semaines !

      Supprimer
  2. Vous savez que vous avez l'art de noyer le poisson ?
    Au bout du compte, on sait que vous avez voté de bon matin, serré des louches à foison, arboré un sourire de ravi de la crèche, envoyé des bisous à la cantonade ; que vous avez mis la tenue correcte exigée mais non ostentatoire, mais toujours rien sur l'objet de toutes vos attentions civiques !

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oubliez pas qu'un jour d'élection un citoyen responsable ne saurait encourager un vote quelconque! Il me semble par ailleurs que mes lecteurs peuvent déduire de mes textes le côté duquel je penche. Si ce n'était pas suffisant, je pense qu'en disant que la victoire d'aujourd'hui est réjouissante, mais un peu courte, les choses paraîtront plus claires.

      Supprimer
    2. Parait-il que la mienne est un peu courte mais réjouissante ...

      Supprimer
    3. Eh bien à la bonne nôtre !

      Supprimer
    4. Ce serait plutôt aux bonnes leurs !...

      Supprimer
  3. Pour moi, la meilleure façon de bien voter a été d'annoncer la couleur d'entrée : pantalon bleu marine, pull blanc, veste rouge ! Effet garanti ! Le reste ne fut qu'une tradition ! A noter toutefois, que se promener avec un air dégoûté devant tous les bulletins étalés, et ne se saisir ostensiblement que du seul bulletin qu'on a choisi de privilégier, apporte indiscutablement un plus à cet acte hautement démocratique, qu'est le vote !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous seriez donc républicaine ? Quant à moi, histoire de ne pas afficher mes choix tout en les suggérant (je suis prudent, M. Macron et ses sbires nous espionnent, je n'ai pris que des bulletins bleus.

      Supprimer
    2. et ne se saisir ostensiblement que du seul bulletin qu'on a choisi de privilégier,

      C'est en principe interdit il me semble.

      Supprimer
    3. C'est interdit à juste titre.
      Lors des périodes de dictature en Allemagne et en Russie (et sans doute ailleurs), tout électeur passant dans l'isoloir était automatiquement classé ennemi du peuple...

      Supprimer
  4. Comment bien roter est également un sujet on ne peut plus pertinent !

    Quand à un blog "Vues des câlines" il me le semble tout aussi ...

    RépondreSupprimer
  5. Alors... y'a pas de législatives anticipées ?

    RépondreSupprimer
  6. Puisque vous avez suggéré pour qui vous aviez voté,il serait intéressant de dire en quelques mots les raisons principales pour lesquelles vous l'avez fait, sans langue de bois -ce n'est pas votre habitude- ni polémique. Le vote des autres me semble toujours si mystérieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que quand il ne tombe pas dans le populo-socialisme, le RN est le seul parti qui ne m'inspire pas de dégoût et qui s'attaque au problème qui, à mes yeux, est le plus important pour notre pays, celui de l'immigration. Par ailleurs, ses positions sur les problèmes sociétaux me paraissent moins participer de la folie actuelle que celles des autres partis. J'espère que ma réponse vous satisfera. J'ai hésité à vous la donner dans la mesure où les anonymes me déplaisent vu que, personnellement, j'avance à visage découvert.

      Supprimer
    2. Je ne vois pas ce que l'anonymat a à faire dans cette question: si cela vous dérange, soyez donc conséquent avec vous-même et supprimez aux anonymes la possibilité d'intervenir. Sinon, acceptez-les sans commentaires disgracieux. Merci tout de même pour votre réponse, un peu attendue toutefois. Vous faites partie, il est vrai, de la France rurale -Normandie, Corrèze- des départements en déshérence, des modestes, et cela explique mécaniquement vos choix. Est-ce d'ailleurs vous qui choisissez, même si vous en avez l'impression, ou les déterminations géo/socio/culturo etc/ qui le font à votre place ?

      Supprimer
    3. Oufti ! Tabernacle !
      Cher Jacques, votre visiteur s'enfonce ...

      Supprimer
    4. Pour ce qui est de l'anonymat, je trouverais exagéré de supprimer tout message de ce type, vu que certains lecteurs fidèles écrivent sous cette forme en s'identifiant en fin de commentaire !

      Il me semble que vos explications de mes prises de position ne s'appliquent pas vraiment à moi.

      Je ne suis Normand ou Corrézien que par hasard. Mes "racines"(si tant est que j'en aie)sont ailleurs. C'est par choix qui je vis dans la ruralité. Mais cette dernière pourrait aussi bien être (et en fait l'a été)tourangelle ou percheronne. J'ai vécu des années dans une métropole (Londres) ainsi que dans des villes moyennes ou (presque) grandes comme Tours, Châteauroux, Brive ou Dreux et je suis né et ai vécu en Ile-de-France jusqu'à dix-huit ans. Comme rural en déshérence, on fait mieux. D'ailleurs je ne souffre aucunement des désavantages que les commentateurs médiatiques attribuent à la vie non-urbaine. Personnellement, je ne vois à celle-ci que des avantages et laisse volontiers aux citadins ceux qu'ils peuvent trouver à leur situation et dont je ne voudrais à aucun prix.

      Je ne pense pas non plus appartenir à un milieu modeste. Je ferais plutôt partie des "médiocres" c'est à dire que sans être riche, je bénéficie d'une certaine aisance due en partie à l'héritage que m'ont laissé mes parents qui eux-même étaient des petits bourgeois (père Secrétaire Général d'une commune dans les Yvelines).

      Au niveau culturel, je pense faire partie du décile des plus diplômés de ma génération (je suis né en 1950), ayant après six ans d'études supérieures obtenu deux maîtrises (Anglais et Lettres Modernes) avec des mentions que ma modestie m'interdit de préciser.

      Pour toutes ces raisons, je crains que les explications simplistes que vous trouvez à mes prises de position ne s'appliquent pas à mon cas particulier mais sont typiques de ce que les "élites" pensent des électeurs du RN. Il est tellement confortable pour ces gens "supérieurs" de penser que ceux qui votent ainsi sont des pauvres types, bas du front, misérables et envieux (entre autres tares rédhibitoires). Il ne leur vient pas à l'idée qu'on puisse choisir ce parti par amour d'un pays et d'une culture dont la pérennité est mise en danger par les politiques de "progressistes" auto-proclamés qui, à mes yeux seraient mieux définis comme "décadents".

      Je ne pense pas que ma réponse soit susceptible de changer aucunement votre manière de voir. Seule la politesse ainsi que la nécessité de clarifier certains points me l'ont dictée.

      Supprimer
    5. @ Dominique : En effet, mais il n'y a là rien de surprenant.

      Supprimer
  7. Puisse notre aimable hôte me permettre cette réponse ?
    A mon humble avis, question d'autant plus conne qu'émanant d'un anonyme ...

    RépondreSupprimer
  8. Je me demande tout de même s'il ne serait pas préférable de conseiller à l'électeur d'aller voter saoul comme une bourrique...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saoul comme une bourrique d'avoir vidé une barrique ?

      Supprimer
  9. Cette réponse précédente était bien sûr relative à la question de l'anonyme ...

    RépondreSupprimer
  10. Vous ne semblez pas m'avoir bien compris et je ne portais aucun jugement de valeur sur votre choix politique mais j'établissais un constat; il n'était donc pas nécessaire de vous sentir offusqué voire humilié et de vous dresser comme un coq pour exposer votre ascendance -suis pas un pauvre- et vos deux maîtrises (rien de plus toutefois). Il n'en reste pas moins que vous avez choisi la ruralité pour votre retraite et c'est bien ce choix qui est important en la matière; les influences ne s'arrêtent pas aux murs d'une maison et nul doute que l'atmosphère ambiante qui règne, surtout en Normandie sans doute, a pu aussi peser sur votre humeur électorale. Mais venons en au fait, vous avez voté RN pour deux raisons essentielles: l'amour de la France et les choix sociétaux du RN moins délirants que d'autres. Je peux vous suivre assez aisément sur ces deux thèmes mais cela ne m'aurait en rien déterminé à voter pour une candidate, enfin sa liste, qui ne me semble pas avoir l'étoffe suffisante pour diriger le pays et je suis assez peu perméable aux discours démagogiques. Vous me direz qu'il ne s'agissait pas de présidentielles et que la démagogie est plus largement partagée que le bon sens chez les politiques. C'est vrai. Mais l'économie, et l'Europe, qu'en faites-vous? Vous avez choisi à mes yeux le plus court chemin pour voir la France, que j'aime comme vous et comme elle était, reléguée, sans Europe et sans économie qui tourne, dans les confins de la planète.
    ps: pourriez-vous cesser au dit Dominique d'aboyer pour ne rien dire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Anonyme (pour moi, utiliser un profil Blogger qui n'indique rien revient à une forme d'anonymat sur l'origine duquel je m'interroge : seriez-vous un de ces sans-couilles qui craignent de se montrer à visage découvert ? Depuis bientôt 20 ans que je vadrouille sur le Net, je n'ai jamais été anonyme ni utilisé le moindre pseudo. Votre "profil" nous met dans une situation inégale : Vous savez qui je suis, j'ignore tout de vous. Je n'aime pas ce genre de situation.), à force de vous voir y mettre le doigt jusqu'à l'omoplate, je finis par craindre pour votre œil ! Figurez-vous que mon vote pour le FN remonte à plus de trente ans et qu'à l'époque j'habitais une ville où l'influence rurale était faible. D'autre part, n'étant pas de ceux que la pauvreté de leur vie intérieure pousse à la fréquentation de leurs semblables, je n'ai que très peu de rapports avec la population locale.

      Je reviendrai sur deux points.

      D'abord sur ce qui fait ou ne fait pas la capacité d'une personne à gouverner un pays. Je suppose que vous estimez que le fameux "débat calamiteux" du dernier entre-deux-tours a démontré l'incapacité de Mme Le Pen. Ce n'est pas mon avis. Tout dépend du rôle qu'on pense devoir être celui d'un président. Soit on le veut homme-orchestre, capable de formuler des solutions à tous les problèmes soit on pense qu'il doit se contenter de fixer les grandes orientations du pays et qu'il délègue le règlement des problèmes particuliers à des ministres et autres technocrates compétents à condition qu'ils n'entrent pas en conflit avec lesdites orientations. Il va de soi que la seconde éventualité a mes faveurs.

      Venons-en à l'Europe ou plutôt à l'UE ce qui est loin d'être la même chose mais que l'on aimerait nous faire penser être des synonymes (avec vous, ça a l'air de marcher !). Pour les "bien-pensants", il est indispensable, sous peine de nous voir économiquement anéantis, de créer une Europe-Puissance capable de rivaliser avec les autres Grands (Chine,USA, Russie, inde, etc.). Ces "États-Unis d'Europe" me semblent avoir le grand défaut d'être une totale utopie dans la mesure où voir se fondre en une seule et même nation des cultures aussi riches de leurs différences qu'anciennes est impossible et peu souhaitable. Pourquoi créer une Europe artificielle alors qu'il en existe déjà une, bien réelle celle-là, allant de l'Islande à l'Oural ? Le Brexit ne saurait empêcher le Royaume-Uni d'appartenir à la communauté culturelle et économique européenne. Au gloubi-boulga de l'UE, je préfère une Europe des coopérations internationales. Airbus (créé en 1970 mais dont l'origine remonte à 1945) n'a pas eu besoin, pour connaître le succès, de la bureaucratie bruxelloise.

      Le problème avec vous, cher Anonyme, c'est que vos interventions ne font que ressortir de manière assez plate, le catéchisme que répandent les media. Une urbanité naturelle m'a conduit à répondre par deux fois et longuement à vos commentaires. Il n'y en aura pas de troisième car au fond, je n'y trouve que peu d'intérêt et les débats stériles sont chronophages.

      Supprimer
  11. "ps: pourriez-vous cesser au dit Dominique d'aboyer pour ne rien dire ?"

    Diantre, je tremble d'effroi à l'idée de ne pas obtempérer à cette injonction malgré ses fond et forme pour le moins défectueux !...

    FMA viendrait-il jusqu'en Haute-Volta pour me remettre une mise en demeure ou une sommation ?

    RépondreSupprimer
  12. Pas de troisième intervention en effet: je vois votre rictus et il me déplait. Retournez donc à votre bricolage.

    RépondreSupprimer
  13. Dominique n'est pas "au dit", tout comme pour aimable hôte corrézo-normand est Jacques, tel est mon vrai prénom, et je ne suis pas canin mais humain.

    Et pourquoi notre si accueillant "multi-hobby man" ne retournerait-il pas aussi à son jardinage ?

    RépondreSupprimer
  14. Quelle ambiance !
    La chaleur sans doute.
    Ah la la ces anonymes qui entrent chez vous à coup de Santiags dans la porte ... ça m'a coupé le sifflet sur les votes en général et en particulier.
    Bonne soirée quand même.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces intrusions ne me font pas grand effet. Ceux qui rabâchent une connerie cent fois entendue qu'ils croient ainsi devenue vérité, m'indiffèrent. Sauf qu'ils m'offrent l'occasion de préciser certains points.

      Supprimer
  15. Bricolage et jardinage sont les deux mamelles de notre si sympathique hôte !
    A ne pas confondre avec le site éponyme dakarois ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas saisi à quoi fait référence votre "site éponyme dakarois" !

      Supprimer
  16. Un site géographique du à son relief ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça y est, j'ai compris ! Suite à un malentendu, je pensais que le site dakarois s'appelait "Bricolage et jardinage" ! D'où ma perplexité...

      Supprimer
  17. Ne pas oublier de faire tamponner sa carte d'électeur: quand elle est pleine, on a droit à une élection gratuite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignorais cela ! Moi qui adore voter (même si mes favoris n'ont pratiquement jamais été élus), au prochain scrutin je voterai autant de fois que possible !

      Supprimer