..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

vendredi 13 janvier 2017

Vivement les vacances !

Dans deux jours et quelques heures, je partirai en vacances. Mon chauffeur (en fait, une chauffeuse) viendra me chercher à la maison en berline blanche. J'aurais préféré que ce fût en limousine mais ils n'en avaient pas de disponible. Une heure de route et j'arriverai à destination. Hébergement de luxe pour 95 € la nuit, soins compris : une affaire ! Ç'aurait même pu être gratuit si j'avais consenti à partager ma chambre !

Dimanche, donc, à 15 heures je serai à la réception et pourrai aller profiter de ma chambre sans retard (ces voyages, ça fatigue). Bien vite arrivera l'heure du dîner, car on dîne tôt à l'hôtel Saint-Martin : entre 18h et 18 h 30 ! C'est bien, ça vous laisse libre pour la soirée. Il se peut qu'il y ait un petit supplément pour bénéficier de la télévision, mais vu la modicité des tarifs...

Suivra une nuit de rêve dans un lit non seulement confortable mais équipé d'un sommier électrique. S'il n'y a pas grand chose à la télé, on peut toujours s'amuser à se lever les pieds ou la tête : rigolade assurée. Ce qu'il y a de bien dans ce genre d'hébergement, c'est qu'on y passe voir si vous dormez bien. C'est un service que même les plus onéreux palaces n'offrent pas. J'espère que les visiteuses n'oublieront pas de bien faire claquer les portes !

Le matin, entre 7 h 30 et 8 h, ne me sera servi AUCUN petit déjeuner car il ne faut pas que j'arrive ballonné à la séance de soins. La séance peut durer jusqu'à une heure, parfois un peu plus. Ça a l'air super-cool. On commence, même si on n'est pas junkie, par vous faire une petite piquouze. C'est dire si on vous chouchoute ! Personnellement, c'est pas vraiment mon truc mais si ça ne fait pas de bien, ça ne fait pas de mal. Ensuite on vous colle un cathéter dans l'artère fémorale et on remonte jusqu'au cœur. Une fois arrivé, on repère la zone à soigner puis on la traite par radiofréquence. Si ça fait un peu mal : un coup de sédatif et on n'en parle plus. Cocooné qu'on est ! Reste à savoir s'ils ont prévu des distractions. Une heure, c'est long à ne rien faire. J'apporterai un jeu de carte. Si les infirmières ne sont pas trop occupées, on pourra faire une petite belote. Sinon, j'ai des mots croisés.

Ensuite, si tout s'est bien passé, on doit retourner à la chambre et se taper un bon repas. Une petite cigarette par là-dessus, un après-midi de farniente et re-gueuleton, re-nuit de rêve, petit dèje, visite de courtoisie de l'équipe soignante et retour à la maison en berline avec chauffeur.

Vous me direz que des vacances de deux jours c'est un peu court. Certes, mais vue la qualité des prestations proposées ça vaut bien quinze jours de camping. Surtout avec le temps qu'on a en ce moment ! Vous comprendrez l'impatience que j'ai de les voir commencer !

10 commentaires:

  1. Il y a des gents qui ne s-embête pas!!!et tout cela au frais de la princesse?Bon séjour et mollo sur la clope.J-J S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie de lever le pied sur la clope mais les résultats sont maigres...

      Supprimer
  2. Quelle débauche d'un luxe inouï au moment où les Français souffrent mille morts ! Enfin on est tout de même tenté de vous pardonner puisque c'est pour la bonne cause que vous vous faites chouchouter ainsi.

    RépondreSupprimer
  3. attention hein, pas d'impertinences avec les jolies jeunes femmes qui vont te chouchouter , on vous connaît vous autres les Don Juan en vacances !
    on pensera bien à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Danielle ! Seulement, si les jolies jeunes femmes se montrent entreprenantes, il se peut qu'elles viennent à bout de ma résistance...

      Supprimer
  4. Et voila comment on nous fabrique des centenaires !
    Revenez-nous avec un cœur tout neuf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Fredi ! Un cœur tout neuf ? Je ne crois pas. Tout juste rafistolé.

      Supprimer