..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

lundi 30 mars 2015

Soirée électorale



J’adore les soirées électorales. Il est toujours agréable de voir les vaincus minimiser leur défaite, les vainqueurs s’attribuer des succès dont l’ampleur n’est due qu’à un système électoral discutable et les écartés critiquer un mode de scrutin justement destiné à les mettre hors-jeu. Zappant de chez M. BFM à chez Mme France 3, j’ai pu constater sur le « service public » qu’on y avait une bien pardonnable tendance à minimiser les pertes de la gauche grâce à d’astucieux artifices et d’acrobatiques manières de présenter les choses nous prouvant, si nécessaire, que ce qui fait la différence entre un « service public » et un qui ne le serait pas c’est l’imagination et l’absence de préjugés.  Ainsi mon département de la Manche se vit-il qualifié de « divers » par France 3 quand BFM le voyait à droite. Tant il est vrai qu’un département où les divers droite l’emportent largement ne saurait aucunement être clairement classé d’un côté ou de l’autre de l’échiquier.

Les invités politiques tinrent leur rôle avec toute l’originalité qu’on pouvait attendre d’eux. On sentit M. Placé prêt à prendre une place, M. Guedj au bord de la dépression, Mme Autain certaine qu’un virage à gauche était unanimement attendu, les socialistes modérés persuadés que face à un tel succès il était urgent de ne rien changer, M. Juppé, toute calvitie dehors, prêt à tout, à rien ou aux deux, M. Sarkozy requinqué comme aux plus beaux jours, Mme Kosciusko-Morizet prête à donner sa vie pour ses idées au cas où il lui arriverait d’en avoir, Mme Le Pen confiante en son avenir, M. Philippot omniprésent, bref, comme à toute revue digne de ce nom, il ne manquait pas un bouton de guêtre et tout le monde put se coucher content, certain d’avoir tenu son rôle et rempli son devoir.

Toutefois, un intervenant me sembla sortir du lot sinon par la nouveauté du moins par la justesse de son analyse. Je veux parler de M Dray, Julien de son prénom et peut-être même Juju pour ses intimes. L’homme n’est pas un imbécile. Un fils d’instituteur arrivé de son Algérie natale en 1965, ayant pratiqué le trotskisme, fondé SOS racisme, magouillé dans toutes les combinazione du PS, tantôt à sa gauche, tantôt modéré ne saurait l’être. Et ce d’autant moins qu’il cultive une coûteuse passion pour montres et stylos de collection pas forcément en rapport avec ses ressources ce qui lui valut naguère de se voir faire les gros yeux par une justice intraitable. Et que déclara-t-il ce brave élu du peuple ? Que la Gauche avait perdu la bataille idéologique, qu’elle devait non seulement se recomposer mais se donner de nouvelles bases théoriques afin d’être en mesure de reconquérir un électorat populaire qui l’a abandonnée, qu’un retour de la croissance ne changerait pas grand-chose etc. Entendre un socialiste débiter autre chose qu’un catéchisme de slogans éculés est étonnant. Ce serait même inquiétant s’il n’était pas le seul !

23 commentaires:

  1. Entendre un socialiste débiter autre chose qu’un catéchisme de slogans éculés est étonnant.

    D'autant que l'on aimerait voir reprendre ce constat par la droite et en tirer quelques conséquences.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait en effet utile. Ne serait-ce que pour ce bon Juppé, favori de la gauche et en conséquence en tête des sondages idiots.

      Supprimer
  2. Il devait être fin saoul et c'est tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si l'ivresse mène à la conscience, enivrons nous !

      Supprimer
    2. Pour l'humanité30 mars 2015 à 23:58

      Certes Cher Hôte, mais semble t'il que l'ivresse décime ...

      Supprimer
  3. Quand on pense que France3 a supprimé "Zorro" pour nous passer ce spectacle affligeant, on se dit que la France est tombée bien bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins avez vous échappé à une retransmission d'un concert de "Sergent Garcia" !...

      Supprimer
    2. "Être privé de Zorro est une malédiction" Lao-Tseu.

      Supprimer
  4. À les entendre, hier au soir, on pouvait deviner que tous les petits jeux qui horripilent tant l'électeur vont reprendre dès aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai préféré lire le 3eme volume illustré des aventures du juge TI, chinois de grande sagesse , donc je n'ai rien vu et rien entendu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le juge Ti: un régal! J'espère que tu lis les bouquins de Van Gulik (10-18) et pas les pâles et agaçantes histoires du type qui exploite le filon.

      Supprimer
    2. Comment cela Cher Hôte, vous ne connaissez pas le punch du juge Ti ?

      Supprimer
    3. @ PANGLOSS oui bien sûr, je lis l'original !

      Supprimer
  6. Il y a un autre perdant dans ces élections : Terra-Nova.
    Les ceusses qui avaient passé par pertes et profits le populo, lui préférant le nouveau peuple et les minorités sexuelles.
    Mauvaise pioche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact.
      Sinon, 49 % des ouvriers ont voté Front National, 15 % des ouvriers ont voté Parti Socialiste,
      13 % ont voté UMP – UDI – Modem, 7 % des ouvriers ont voté Front de Gauche
      Un peu moins d'une centaine de candidats issus du monde ouvrier ont atteint le second tour. Il y en avait (si mes souvenirs sont bons) 88 au FN et... 2 au PS.

      Supprimer
    2. Les bobos restent leurs derniers fidèles.

      Supprimer
    3. "Allo Maman bobo ..."

      Supprimer
  7. 7 ou 13 commentaires ?
    Et mon dernier a disparu....

    RépondreSupprimer
  8. J'avais répondu à tous les commentaires mais visiblement M. Blogspot déconne. J'abandonne donc. Avec toutes mes excuses pour cette dérobade.

    RépondreSupprimer
  9. Tiens, les commentaires ont réapparu ! C'est vraiment n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
  10. Belle bouffonnerie en perspective avec des types de gauche qui s'apprêtent à soutenir Juppé en 2017 et des types prétendument dedrouate, patriotes et tout et tout qui ont débouché hier le champagne pour un 100% remplaciste...

    RépondreSupprimer