..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

dimanche 20 janvier 2019

Mes revendications

Le grand débat va commencer et j'avoue avoir du mal à trouver des revendications à exprimer du moins des revendications qui amélioreraient le sort de TOUS les Français. En effet la plupart des demandes formulées ici ou là n'en concernent qu'une partie, parfois très minoritaire voire même infime. Par exemple, le RIC n'intéresse que les gens qui ont envie d'aller voter tous les trois quatre dimanches ; le rétablissement de l'ISF ne concerne que les riches actionnaires ; l'éradication de l'ours en Béarn n'a les faveurs que d'une partie des Béarnais ; la VIe république n'a d'attraits que pour M. Mélenchon et les perroquets de sa volière ; etc.

Il est en effet difficile et même impossible de trouver des mesures qui satisferaient tout le monde. Comme à l'impossible nul n'est tenu, les exigences ne peuvent être que catégorielles. Plus la catégorie concernée est réduite plus il est aisé de la satisfaire. On m'opposera que ce faisant, on ne contentera que peu de gens. Certes, mais à une époque ou tous se plaignent faire quelques heureux n'est pas négligeable.

Je pense donc proposer les mesures suivantes :

  1. Gratuité totale des cigarettes pour les Français nés dans la dernière décade du mois de septembre 1950 à Suresnes (92) et dont le prénom commence par J et le nom par E.
  2. Installation d'entreprises de plus de 1000 employés chacune dans les communes de Sourdeval (50150) et du Lonzac (19470) avec obligation pour leurs salariés de résider dans lesdites communes et d'y occuper des logements anciens de plus de 62 ans ou, en cas de pénurie, de s'acquitter d'une pénalité de 2000 à 40 000 € en fonction des revenus du ménage permettant de constituer un fond à répartir entre les propriétaires ayant aimablement cédé leur logement aux nouveaux arrivants.
  3. Réception automatique sans contre-visite des véhicules Peugeot 407 SW de plus de 12 ans au contrôle technique durant les mois de mars 2019, 2021 et 2023.
  4. Attribution de 25 bons d'achats de 1000 € à tout retraité dans sa soixante-neuvième année pouvant justifier avoir en sa possession une perceuse Metabo, une visseuse Black et Decker ainsi que nombre d'autres outils et cela depuis plus de deux ans.
Quatre mesures simples à mettre en œuvre. Les plus fins et les plus assidus de mes lecteurs auront remarqué qu'elles pourraient favoriser l'auteur de ce blog. Je ne le nierai pas. Je soulignerai toutefois que d'autres personnes en bénéficieront et que bien d'autres revendications (hausse du SMIC, indexation des retraites, revalorisation du point dans la fonction publique, etc.) sont défendues par les catégories qui en bénéficieraient. Si l'égoïsme est général, le mien a cependant l'avantage d'être peu onéreux.

12 commentaires:


  1. Un Plan Marshall pour JE !
    (Vous allez nous faire passer au-dessus des 3% mais c'est d'accord.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En cas de référendum sur ces questions, j'aurais donc déjà 2 voix. C'est un bon début !

      Supprimer
  2. Un égoiste, c'est quelqu'un qui ne pense à moi !

    Pour ma part j'apporte ma pierre au grand débat national (auquel me semble-t'il les français expatriés ne sont pas convié ?) par une revendication brassicole relative à une meilleure distribution internationale et surtout tropicale de la bière Fischer ...

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée est excellente, encore faudrait-il que votre consommation justifie l'extension de cette distribution.

      Supprimer
  3. Et pour revenir sur le billet d'hier et une évéentuelle mort lente, encore et toujours Georges Brassens avec "Mourir pour des idées" !
    Que n'y ai-je point pensé hier ...


    Mourir pour des idées
    L'idée est excellente
    Moi j'ai failli mourir de ne l'avoir pas eue
    Car tous ceux qui l'avaient
    Multitude accablante
    En hurlant à la mort me sont tombés dessus
    Ils ont su me convaincre
    Et ma muse insolente
    Abjurant ses erreurs se rallie à leur foi
    Avec un soupçon de déserve toutefois
    Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente
    Jugeant qu'il n'y a pas
    Péril en la demeure
    Allons vers l'autre monde en flânant en chemin
    Car, à forcer l'allure
    Il arrive qu'on meure
    Pour des idées n'ayant plus cours le lendemain
    Or, s'il est une chose
    Amère, désolante
    En rendant l'âme à Dieu, c'est bien de constater
    Qu'on a fait fausse route, qu'on s'est trompé d'idée
    Mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente
    Les Saint Jean bouche d'or
    Qui prêchent le martyre
    Le plus souvent d'ailleurs, s'attardent ici-bas
    Mourir pour des idées
    C'est le cas de le dire
    C'est leur raison de vivre, ils ne s'en privent pas
    Dans presque tous les camps
    On en voit qui supplantent
    Bientôt Mathusalem dans la longévité
    J'en conclus qu'ils doivent se dire
    En aparté, "mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente"
    Des idées réclamant
    Le fameux sacrifice
    Les sectes de tout poil en offrent des séquelles
    Et la question se pose
    Aux victimes novices
    Mourir pour des idées, c'est bien beau mais lesquelles?
    Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
    Quand il les voit venir
    Avec leur gros drapeau
    Le sage, en hésitant
    Tourne autour du tombeau, "mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente"
    Encore s'il suffisait
    De quelques hécatombes
    Pour qu'enfin tout changeât, qu'enfin tout s'arrangeât
    Depuis tant de "grands soirs" que tant de têtes tombent
    Au paradis sur terre, on y serait déjà
    Mais l'âge d'or sans cesse
    Est remis aux calendes
    Les dieux ont toujours soif, n'en ont jamais assez
    Et c'est la mort, la mort
    Toujours recommencée, mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente
    Ô vous, les boutefeuxà
    Ô vous les bons apôtres
    Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
    Mais de grâce, morbleu!
    Laissez vivre les autres!
    La vie est à peu près leur seul luxe ici-bas
    Car, enfin, la Camarde
    Est assez vigilante
    Elle n'a pas besoin qu'on lui tienne la faux
    Plus de danse macabre
    Autour des échafauds, mourons pour des idées, d'accord, mais de mort lente
    D'accord, mais de mort lente

    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour chaque moment de la vie, Brassens a la réponse à nos questions.

      Supprimer
    2. Serait-ce le cas de Freddie M...ercury ?

      Dominique

      Supprimer
    3. @ Dominique : Une de mes favorites ! Même si cette envie ne m'est jamais venue.

      @Fredi : Très juste.

      Supprimer
  4. J'en rajouterai une:
    "Gratuité totale du RICARD pour les Français nés dans la première décade du mois de novembre 1955 à Montpellier (34) et dont le prénom commence par C et le nom par L"

    parce que, hein, y'a pas de raison !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin des revendications concrètes, utiles et faciles à satisfaire.

      Supprimer
  5. Exactement les mêmes revendications pour les personnes dont le nom commen'est par B et le prénom par E. J'y ajouterais le whisky gratuit, je préconise Le Lagavulin.

    RépondreSupprimer
  6. Un article décapant, collant à la réalité du moment. Très intéressant. Bravo pour l'humour.

    RépondreSupprimer