..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

samedi 20 juin 2015

Fleurière la bien nommée...

Cette super-production des établissements Étienne a pu être réalisée grâce à l'aimable participation, par ordre d'apparition à l'écran de :

Pour La Fleurière : Mesdames et Messieurs Émérocal, Dahlia, Oeillet de Poète, Rose, Aster, Oreille de Lapin, Pivoine blanche, Valériane, Glaëul, Iris et Hortensia.

Pour La légumière : Mesdames et Messieurs Courgette, Poireau, Fève, Pois, Pomme de terre, Artichaut, Chicorée de Bruxelles et Potiron.

Pour la Fruitière : Mesdames et Messieurs Pomme, Tomate, Fraise, Framboise, Groseille et Cassis.

Qu'ils en soient remerciés !

Avec un grand MERCI pour Nicole sans qui la Fleurière ne serait pas devenue ce qu'elle est aujourd'hui.

Ça s'appelle La FLEURIÈRE..












Mais ça aurait aussi bien pu s'appeler LA LÉGUMIÈRE...













 ...et pourquoi pas LA FRUITIÈRE ?






31 commentaires:

  1. Monsieur Poireau est tout à fait engageant !

    RépondreSupprimer
  2. Merci de me prévenir lorsque les liqueurs ou eau-de-vie issue de la Fruitière seront distillées !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. EauX-de-vie bien sûr ...

      D'autant plus que j'allais vous brocarder Cher Jacques quand au fait que la légumière était dévalorisée par rapport à ses voisines Fleurières et Fruitières !

      Supprimer
    2. Je doute que les quantités produites par ces jeunes arbrisseaux permettent d'envisager une quelconque distillation. Soyons patients !

      Il se trouve que la Fleurière est le nom de mon hameau. Je ne pouvais donc que le valoriser.

      Supprimer
  3. Je me demande comment vous allez réussir à maintenir tout cela si vous vous entichez d'une bicoque en Corrèze. Sinon : magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est signé et je me pose moi-même la question. Mais j'ai du mal à vivre sans défis.

      Sinon : merci !

      Supprimer
    2. De quoi, de quoi, un catamaran en Corrèze ?

      Supprimer
    3. Défi d'autant plus passionnant qu'il vous faudra coexister avec les "migrants" avec lesquels on se propose de repeupler les campagnes !

      Supprimer
    4. Étant amené à résider dans deux communes où la dépopulation fait rage, je devrai en voir arriver en Normandie comme en Limousin. Cependant, j'en doute fort. Mes endroits d'élection sont trop ruraux pour des gens qui recherchent un environnement urbain, riche en aides diverses.

      Supprimer
  4. Une question m'astricote : prenez-vous vos photos avec une brosse à dents ?

    RépondreSupprimer
  5. Cela donnerait envievde vivre à la campagne mais loin de mes diversités si chère a notre bon président ( que la paix et la sérénité soit à jamais sur lui) ; je me fletrirai.

    Vous êtes notre Nicolas le jardinier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne savez pas tout ce dont votre attachement aux diversités vous prive !

      Supprimer
  6. Réponses
    1. N'est-ce pas ?

      Merci pour ce compliment que je sais sincère !

      Supprimer
  7. Félicitations, c'est bien plus propre que mon potager..! Et pourtant je n'arrête pas de biner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Le combat contre la mauvaise herbe est rarement tout à fait victorieux.

      Supprimer
  8. Et la chichonière ?

    RépondreSupprimer
  9. L'opulence végétale, dites donc, ça fait rêver!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  10. quel beau jardin ! si vous voyiez le mien, vous tomberiez à la renverse devant tant de négligence

    RépondreSupprimer
  11. Que d'heures vous avez dû y passer, et que de maux de dos subséquents! Le résultat est splendide!

    RépondreSupprimer