..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

jeudi 10 avril 2014

Spécial esthètes !



Vous sachant amateurs de belles choses, et notamment en matière de cabanes de jardin, je ne peux résister à vous offrir ce moment d’intense émotion esthétique.

Pour ceux qui n’auraient pas eu la chance de suivre les étapes de la réfection qui affectèrent ma cabane un rapide rappel des modifications extérieures opérées l’été dernier :
Avant :

Après :

Cependant, pour la cabane comme pour l’homme (et la femme, bien sûr) ce qui compte, c’est la beauté intérieure.  Voici quel en est l’aspect, après que ses parois et son plafond ont été isolées par de la laine de roche et recouverts de Placoplatre :


Vue générale

Congélateur, réserve de bois et éclairage
Et, cerise sur le gâteau, chauffage afin d'éviter que pommes de terre, bulbes de fleurs et géraniums ne souffrent du gel l'hiver venu.
Et, en prime (ne soyons pas chien !) une vue de la porte fabriquée sur mesures de mes blanches mains. :

29 commentaires:

  1. eh bé ! vous prenez des stagiaires ? parce que je pourrai vous envoyer un homoincapacitus pour recyclage.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas. Je serais prêt à lui enseigner quelques trucs mais à une condition : qu'il n'ait pas peur de grimper dur le toit car avec mon vertige il y a des choses que je ne peux pas faire !

      Supprimer
    2. non, il a pas le vertige mais un syndrome grave anti-marteau

      Supprimer
    3. Tu n'as pas essayé de le faire passer à la désensibilisation ?

      Supprimer
  2. Très chic !
    (Y'a quoi dans le congélo ?)

    RépondreSupprimer
  3. Impressionnant, mais le seuil de porte, il est où le seuil de porte, hein ?
    Les intellectuels, ça oublie les détails et les pommes de terre gèlent !
    Bravo pour ce travail de pro.
    C. Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le seuil, jevais m'en occuper en même temps que du calfeutrage de la porte !

      merci pour les encouragements !

      Supprimer
  4. J'ai peur qu'en étalant cette pure merveille au grand jour, vous ne courriez le risque d'un redressement fiscal ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais j'ai fait une déclaration préalable et le fisc m'a contacté avant de réaliser qu'il ne s'agissait que d'améliorer une cabane préexistante et de laisser tomber.

      Supprimer
  5. Il y a même une fenêtre !

    C'est Byzance!

    RépondreSupprimer
  6. Un appentis avec pierres et poutres apparentes, chez jacques Etienne,on se vautre dans le luxe rustique à ce que je vois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi se gêner ? j'anticipe les bienfaits de la reprise que ne manquera pas de provoquer notre nouveau ministère !

      Supprimer
  7. Vous me voyez éperdu d'admiration. Positivement!
    Félicitations et amitiés.

    RépondreSupprimer
  8. Vous avez pris la photo le seul jour de l'année où il faisait beau, bravo!
    Je suis admirative devant tant de savoir-faire. Un petit bémol cependant: dommage pour ces murs blancs, j'aurais préféré une teinte qui se rapproche de la couleur du mur auquel la cabane s'adosse. Mais peut-être que vous n'avez pas eu le choix.
    Des légumes du jardin? Mazette, mais vous devez être très occupé à l'arrivée du printemps.
    Dieu sait pourquoi me revient en mémoire la chanson de Nino Ferrer:
    "Ma grand-mère est octogénaire
    Elle aime cultiver la terre,
    Elle coupe de l'herbe, elle plante des pieux
    Zlle est contente quand il pleut."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il arrive que nous ayons plusieurs beaux jours en UNE SEULE ANNÉE !
      En fait, seul le plafond est blanc. les murs sont gris-perle (histoire d'utiliser un reste de peinture utilisé pour la salle de bain).
      Pour ce qui est du potager, pour l'instant, il est encore en friche vu que l'état détrempé de la terre n'a pas permis qu'on y fasse grand chose jusqu'ici. Et puis, comme dit le proverbe, "On ne peut pas être à la cabane et au potager" (A moins que ce ne soit tiré de Lao Tseu ?).
      La chanson que vous citez est d'une beauté et d'une élévation que je n'hésiterai pas à qualifier de cabanesque.

      Supprimer
  9. Alors là, alors là, splendide!

    Je suis esbaudi!

    RépondreSupprimer
  10. Et on ne se lassera pas de rappeler qu'il ne fallut pas moins de 700 vis pour accomplir ce chef-d'oeuvre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce rappel est certes utile, mais inexact. En effet, la fixation des plaques de plâtre a nécessité l'emploi d'une bonne centaine de vis supplémentaires.

      Supprimer
    2. Robert Marchenoir12 avril 2014 à 11:44

      Cacher tant de belles vis à l'intérieur des murs, quel dommage !

      Une vis, c'est fait pour être vu. C'est comme les trous dans le gruyère. Sinon, à quoi bon ?

      Supprimer
    3. Sans compter, cher Robert, le risque qu'on court, en cas de vente à un inculte, de se voir traîné devant la justice pour vis cachées...

      Supprimer
  11. Et ça, j'achèèèète !
    (Comme dit l'autre dingue de danseur)

    RépondreSupprimer
  12. Cher Jacques, vous êtes bon pour l'asile socialiste ! Installer un chauffage pour protéger vos légumes des frimas hivernaux et les ranger dans le congélo, même Duflot et Montebourg n'auraient pas osé !

    (Je taquine, mais vos réalisations forcent le respect).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pommes de terre, quand on les met dans le congélateur donnent des résultats moyens...

      Merci pour le compliment !

      Supprimer
    2. Vos pommes de terre ne poussent-elles pas déjà épluchées, coupées en petits cubes et en sachet de 1 kilo ?

      Supprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.