..Toi qui entres ici, abandonne tout espoir de trouver un contenu sérieux. Ici, on dérise, on batifole, on plaisante, on ricane.

mercredi 16 avril 2014

Retour sur le tamanoir



Hier, j’ai passagèrement évoqué cette honte de la création qu’est le tamanoir. Je m’attendais à ce que ma réprobation fût unanimement partagée. Car en effet, comment considérer autrement que comme une aberration créatrice cet inutile dont le seul rôle est de supprimer d’inutiles hyménoptères, faisant ainsi une opération blanche. Un Créateur rigoureux eût pu se dispenser de créer la fourmi ce qui lui eût évité de créer les fourmiliers.

Au lieu d’un sain réflexe de dégoût, certains de mes commentateurs firent preuve d’une coupable tolérance, voire de sympathie envers cette bête immonde. L’une cita un poème à sa gloire, un autre me suggéra d’en adopter un, un dernier rêva d’en apercevoir un dans son jardin !  Signes supplémentaires s’il en était besoin de la profonde déliquescence morale dans laquelle baigne désormais ce pays dont les lumières éclairèrent de jadis jusque  naguère le monde !

Je ne suis pas homme à jeter l’éponge face à la moindre contradiction. J’ose encore espérer que cette folle indulgence ne résulte que d’un manque d’information.  Il est donc indispensable d’apporter quelques précisions sur l’infâme myrmécophage.  

Signalons d’abord qu’il est d’une fainéantise insigne : il dort entre 14 et 16 heures par jour ! Si l’on retranche les 24 heures d’observation d’un sabbat, d’un jour de prière ou  du Seigneur selon sa religion, si on lui accorde 1 heure et demie de temps de repas, une demi-heure pour sa toilette,  et 3 heures hebdomadaires pour faire ses courses, sur les 168 heures que compte une semaine, il ne lui en reste que 22 pour travailler et cela en admettant qu’il habite sur son lieu de travail ce qui serait étonnant.

En plus de cela il a un cerveau atrophié (soi-disant afin de ne pas gaspiller d’énergie !) et la température corporelle la plus basse enregistrée chez un mammifère (32°). Il s’agit donc d’un monstre imbécile et froid.

Autres caractéristiques ridicules : 
  • afin de pouvoir éventrer les parois des termitières (car le bougre se nourrit également de termites !) ses cinq doigts sont armés de redoutables griffes dont celle du troisième mesure 10cm. Du coup, il ne peut marcher les paumes à plat sur le sol comme vous et moi quand nous rentrons d’une soirée chez des amis, mais s’appuie sur ses phalanges retournées avec pour conséquence de ne parcourir que 0,8 km en une heure !   
  • Sa queue préhensile mesure de 90 cm à 1 m 40 et il s’en sert de couverture (essayez messieurs  d’en faire autant sans attraper froid !). 
  • Muni d’une langue de 60cm dont il fouille fourmilières et termitières au rythme de 150 fois par minute, cette caractéristique pourrait le rendre populaire auprès de certaines dames avides de sensations nouvelles si elle n’était pas si gluante. 
  • La femelle donne naissance à un petit environ tous les deux ans et demi, la gestation durant 180 jours soit six mois. Cela s’explique probablement par le fait que le petit, encore plus fainéant que ses parents, reste deux ans durant agrippé à la fourrure du dos de sa mère. Un accouplement plus fréquent aurait donc pour conséquence d’écrabouiller le marmot. 
  • Pour finir : voici la photo d’un squelette de tamanoir : 


Honnêtement, si vous aviez la perspective de laisser des restes aussi grotesques, oseriez-vous mourir ?

22 commentaires:

  1. Je suis bien reconnaissant à votre blog de tout ce qu'il m'enseigne.
    En effet, si j'en crois la première partie de votre définition je connais plusieurs tamanoirs, je crains même d'en avoir plusieurs dans mes relations (y compris proches!), mais j'ignorais qu'ils étaient apparentés au Myrmecophaga tridactyla. A vrai dire par chez moi on les nomme les fonctionnaires territoriaux.
    Que faire ?
    C. Monge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Permettez que je vous arrête dans votre assimilation du fonctionnaire territorial au tamanoir. En effet, il est spécifié par une norme européenne que "ne peut être considéré comme tamanoir qu'un animal ESSENTIELLEMENT myrmécophage" or, le fonctionnaire ne l'est qu'occasionnellement voire accidentellement (comme par exemple quand, alors qu'il se penche sur un dossier urgent et qu'il succombe à une somnolence de quelques heures, il lui arrive d'ingérer quelque fourmi vagabonde qui dès qu'elle s'introduit dans son orifice buccal est rapidement anesthésiée par les vapeurs de pastis qui y circulent avant d'être machinalement avalées puis digérées.)

      Supprimer
  2. En fait, tout le monde se rend bien compte que, derrière ce soi-disant dégoût pour une innocente bestiole, se camoufle votre répugnante différentophobie viscérale. Rebaptisons le tamanoir tamablanc, et je suis sûr que vous le trouverez tout de suite plus aimable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tamablanc, comme d'ailleurs le tamajaune, s'il avaient les mêmes répugnantes habitudes se trouveraient de ma part l'objet d'un même mépris. C'est vous qui ramenez tout à la couleur !

      Supprimer
  3. Dites ce que vous voulez mais vous ne me convaincrez pas. Je continue de penser que le tamanoir est un superbe animal contrairement à la plupart des fonctionnaires territoriaux beaucoup moins velus pour la plupart et qui n'ont même pas la décence pour justifier leur existence et le pain que nous leur offrons de nous débarrasser des fourmis et des termites. Cette animadversion (un mot difficile à placer dans une conversation courante) que vous éprouvez pour nombre de représentants du règne animal n'aurait-elle pas sa source dans les rapports que vous entretenez avec les indigènes d'une campagne qui devrait s'honorer de votre présence bricoleuse et jardinière?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous l'accorde le tamanoir possède certains atouts dont le fonctionnaire territorial est dépourvu. Pour ce qui est de mon animadversion, elle n'est aucunement due à la fréquentation du Normand qui est un être globalement charmant mais au constat que mis à par les gallinacées, les caprins, les gibiers à poil et à plume, certains poissons et crustacés, les ovins, quelques équidés et les bovins, l'immense majorité des animaux est ABSOLUMENT inutile à l'homme quand elle n'est pas carrément nuisible.

      Supprimer
  4. En tout cas, moi vous m'avez convaincu. On se demande comment un créateur digne de ce nom, conscient et organisé a pu commettre une telle erreur. Par dessus le marché, vous nous apprenez qu'il observe strictement le sabbat, ce que jusqu'aujourd'hui j'ignorais absolument...c'est plus qu'une erreur, à ce point là, carrément une faute,
    je m'étonne que le CRIF n'ait pas encore exigé son éradication.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, cher Nouratin, de souligner le côté éducatif de ce blog. je vois que lorsqu'on aligne des arguments imparables on finit par convaincre. J'en suis aussi heureux que rassuré.

      Supprimer
    2. Nouratin,

      Vous avez oublié l’ornithorynque qui pourrait faire des reproches au créateur de l'univers, on a l'impression qui l'est un assemblage des restes non utilisés d'autres animaux.

      Supprimer
  5. Cher Jacques, si une fois de plus votre démonstration est fort bien tournée -jusqu'à la question finale, et dont la réponse est évidemment non-, je vous trouve à nouveau d'une mauvaise foi qui ferait de vous un bon socialiste, et à nouveau, vous peinez à masquer derrière un vil mépris ce qui n'est, au fond, que jalousie de votre part.

    Avouez que vous rêvez de vous pelotonner au chaud, enroulé sur le plus intime de vous même,
    Admettez qu'un si bel organe est un argument de taille pour séduire les femmes (et je ne parle même pas de la truffe juchée au bout d'un long museau fouisseur)
    Reconnaissez qu'une langue alerte, au rythme de 150 mouvements minutes, peut dire bien des choses.
    Et puis... et puis surtout, que feriez-vous s'il n'y avait de tamanoir pour supprimer les fourmis surnuméraires ?

    Face à de tels atours, le QI ne fait pas le poids -c'est regrettable, mais c'est ainsi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais prêt à vous suivre si l'infâme animal utilisait ses atouts à bon escient. Malheureusement il n'en est rien. Sans me prétendre prophète, je suis prêt à parier que lorsque sera adoptée une loi autorisant le mariage inter-espèces, peu nombreux seront les hommes et les femmes à convoler en justes noces avec cet abomination sur pattes.Ne serait-ce que parce que le temps pris par le tamanoir pour se rendre de sa voiture à la salle des mariages de l'hôtel de ville découragerait les plus motivés.

      Le QI n'est pas tout, certes, mais il en fait un minimum que votre protégé ne saurait approcher.

      Supprimer
    2. Et d'ailleurs -merci pour votre courtoise réponse, bien que nos avis respectifs semblent diamétralement diverger-, il devrait y en aller (pour vous, j'imagine, pour moi, certainement) des tamanoirs comme des pauvres hères et autres indigents de l'esprit qui peuplent, qu'on le veuille ou non, notre planète. Tout juste devrait-on regretter qu'ils aient le droit de vote. Pour le reste, dites vous qu'ils vous (me) permettent de briller à peu de frais, de les éclairer de votre (ma) hauteur, leur venir en aide, spirituelle (pour les radins) et matérielle. Et ça, ce n'est pas rien.

      Et je ne vous parle même pas de ça, qui manifestement en fait rêver plus d'un depuis des temps immémoriaux.

      Amicalement ;-)

      Supprimer
  6. Hélas ! Si j'en juge d'après ce qu'il m'est permis d'en voir, je crois que les restes que je laisserai seront bien pires, c'est même la raison pour laquelle je suis encore de ce monde.

    RépondreSupprimer
  7. Il y a bien plus laid et fainéant que cet animal, le socialiste de salon corrézien devenu celui que tout le monde nous envie.

    RépondreSupprimer
  8. Un peu de délation....
    M. Jacques Etienne éprouve pour l'excellent tamanoir, animal calin et érudit, une haine telle qu'il est allé farfouiller et papoter chez moi afin de chercher dans la Bible des arguments en faveur de son discours zoophobe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La délation, même si le Lévitique ne la dénonce pas comme telle, est une ABOMINATION !

      Supprimer
  9. j'avais aussi pensé au fonctionnaire non pas territorial mais plutôt escencéefeux car si le tamanoir travaille 22 heures par semaine il est donc plus courageux que le fonctionnaire sus nommé , qui lui n'effectue en moyenne que 20 heures et le tamanoir a aussi une autre qualité, à ce que je sache, il n'y en a jamais eu avec une carte de cégétiste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu que ce rascal est capable de tout, je ne serais pas étonné que le tamanoir soit secrètement encarté à la CGT.

      Supprimer
  10. Je me demande si le tamadecouleu*r n'aurait pas une utilité pour la sensation que l'on quand a des fourmis dans les jambes.

    * Comme chacun sait, on ne dit un homme noir mais un homme de couleur donc faisons de même pour la tamanoir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous tentez l'impossible pour trouver une utilité au tamanoir mais vous ne me convainquez pas.

      Supprimer

Les gentilles dames en blanc ayant de nouveau permis à certaine personne d'accéder à un appareil connecté à l'Internet, je me vois au regret d'activer la modération des commentaires, lassé que je suis de passer mon temps à supprimer ses inepties.Désolé pour mes fidèles commentateurs.